Des mots, une histoire n°112 de Olivia Billington

image010

Les mots pour la 112ème de

“Des mots, une histoire” de Olivia Billington sont :

éternel – paradis – mourir – début – aube – lever

s’activer – volupté – tiède – langoureux

&&&&

Mon amour pour toi est éternel

Avec toi au paradis

Je voudrais aller demoiselle

Mourir d’amour

Pour toi mon ange

A tes côtés rester toujours

Du début de la nuit

Jusqu’à l’aube

Ou la lune toujours luit

Ne plus jamais nous lever

Nos corps tièdes

Tendrement s’activer

Dans un rythme langoureux

Entourés d’un nuage de volupté

De toi je suis bleu

Mon amour , ma gazelle

Avec toi au paradis

Nous irons ma belle

-dimdamdom-

Zemanta Related Posts Thumbnail

 

 

 

 

21 réflexions au sujet de « Des mots, une histoire n°112 de Olivia Billington »

  1. Que c’est beau un amour éternel……
    ne plus jamais se lever….?
    Mais.. je préférerais aller danser.. boire et chanter
    l’éternité.. n’a pas de fin.. ce doit être un peu long!!
    Très joli poème Dominique..
    Je t’embrasse.

    • Merci Valentyne de ton appréciation!!! C’est vrai que c’est un peu louffoque mon poème, faut dire qu’en matière de déclaration d’amour suis pas vraiment douée lol!!!
      Bisous
      Domi.

  2. Bonjour Domi…Quelle belle déclaration d’amour, c’est beau, c’est romantique…puis en plus comme il n’y a pas de prénom, tu peux le déclamer à plusieurs personnes…tu as un amoureux ou amoureuse, hop, tu lui dis ça…puis tu changes, et hop, tu peux le ressortir…je trouve ça très pratique…oh comme je ne suis pas drôle hein…J’ai gaché tout le côté romantique…ha ha ha, je suis une casseuse de poème…Bises madame, passe un bon week-end…bises bises sans romantisme hein…mais sans bave non plus…allez, je file

    • Ben tu sais suis pas trop douée moi pour dire des mots d’amour, pas plus que toi dans les poses du kamasoutra mdr!!!
      Bisous la casseuse de poèmes j’aurais pu dire autre chose hein hihi!!!
      Domi.

  3. Hello ma Domi,

    Ben oui que veux tu ..Je dirai pour parler vrai que certaines personnes “”pètent”” plus haut qu’elles n’ont le cul !!
    Mais au final tu sais quoi ??? Ben , c’est la même odeur lol !!
    ah que je ris car moi , cela sent, brise d’anus de chez Jempeste !!!

  4. Ping : Des mots une histoire 112 | Les facéties de Ceriat

  5. Mais tu as l’âme poète ! Et c’est une réussite. Cette fois-ci, tu as réservé l’humour à l’illustration. Tiens, je suis en train de me dire que ça pourrait aussi être une chanson… Tu y mettrais quelle musique ?

  6. Bonjour Domi…ah ah, je suis une casseuse de…bref…de bonbons hein, c’est ça…ah ah, je souris dès le matin…alors comment va ton oeil ? Dis, ça n’est pas parce que tu l’aurais mis dans un trou de serrure qu’il ne fallait pas ? T’es sure ? Mouais…Mais j’espère que ça va mieux, beaucoup mieux et qu’aujourd’hui tu vois comme une jeune voyeuse…Bises Domi, à très bientôt et passe une bonne journée

  7. Ouah, que c’est zoli tout ça !

    Chaque mot s’envole comme feuille au vent, laissant la douce empreinte d’une caresse, d’une mélodie hors du temps ……….Bisous : sabine.

  8. Jour Domi…Je passe prendre des nouvelles de l’oeil…il va mieux ? il a retrouvé toute sa jeunesse ? J’espère que ça n’était rien de grave, que maintenant c’est terminé, que tu revois à fond comme il faut hein..tiens nous au courant..Bises, à très bientôt et bon pied bon oeil hein

  9. Merci ma gentille Cath, ça me fait plaisir de te lire ici, car vois-tu j’ai pris la décision de ne plus faire le défi d’Olivia, je ne m’y sens pas à ma place. Donc je garde quelques adresses dont la tienne et je viendrais te lire sans me limiter uniquement à ce défi, car je vois que ton blog est très varié et j’aime ton esprit convivial ce qui fait défaut sur le défi d’Olivia!!!
    Bisous
    Domi.

  10. Dis-donc, le ^paradis ça dure et s’ils ne se lèvent plus ils risquent de trouver le temps long et de ne plus avoir envie de … non, non, ne me fait pas dire ce que je ne dirai pas, de cet amour. (na !)
    Tu sais bien te servir de mots qui laissent les images se développer, même si elles sont charnelles sans être … je ne trouve pas le mot et je n’ai pas envie de m’éterniser. Non pas que je m’ennuie chez toi, mais …
    Bisous Domi.
    Je viens de lire que c’était déjà le U. Faudrait p’t être que j’me bouge !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *