Partir, ça y était : instant magique ….

voyage

Partir, ça y était : instant magique que de s’embarquer

à deux sur cette embarcation

qui les ferait voguer sur les flots de la vie.

Les premières années furent tendres.

Avec le temps quelques tempêtes vinrent faire tanguer le navire.

Heureusement elle avait le pied marin,

malheureusement lui devenait

un commandant de bord intraitable.

Ils continuèrent à naviguer entre deux eaux ,

elle, se laissant bercer par le mouvements des vagues,

lui, voulant sans cesse les braver.

Jusqu’au jour où ils heurtèrent un iceberg, qui fendit leur embarcation .

L’eau s’y engouffra insidieusement ,

ils essayèrent tant bien que mal de colmater la brèche

mais lentement le bateau  se transforma en galère.

Ils n’avaient pas assez de leurs bras pour la faire avancer

et décidèrent de la laisser sombrer.

Partir ça y était, l’instant n’est plus magique.

-dimdamdom-

croqueurs

Voici ma participation

Au défi 172 mené par Durgalola

Chez les Croqueurs de Mots

 

15 réflexions au sujet de « Partir, ça y était : instant magique …. »

  1. Bonjour,
    Une toile qui invite à l’évasion.
    Le voyage sur l’onde de la vie n’est pas toujours un havre de paix, après la houle, l’embarcation prend l’eau, le comptage inefficace, il faut quitter le navire et faire un autre voyage moins houleux.
    Bonne journée
    Bises

  2. Comme quoi la vie n’est pas un long fleuve tranquille…….Il faut souvent (trop) serré les dents mais en même temps les fesses les marin au long cour pourrait nous le dire mais les écoutons nous? Non et c’est aussi bien comme ça. Bises

  3. Hello Domi
    Une belle ‘mise en mots’ de ce qui peut nous arriver lors de notre croisière sur cette terre.
    Et l’histoire se répète parfois …
    J’ai la chance de pouvoir me balader et espère que ça va durer encore quelques temps;
    Amicalement
    André

  4. Coucou Domi

    As-tu lu le livre “les hommes viennent de Mars, les femmes de Vénus” ? qui se trouvait dans la salle d’attente du médecin hier et que j’ai survolé pendant tout l’après midi hier…. C’est tout à fait ta description :
    L’Homme recherche avant tout la VICTOIRE pour tout, dans tout, avec tout…. ce qui fait son quotidien… Il est en perpétuelle compétition avec lui-même, avec les choses, avec les autres, avec les situations….. etc
    Afin d’avoir UNE BONNE OPINION DE LUI ! Primordial, ça ! Sinon il déprime dur, le pauvre…

    Ensuite, il faut qu’il REPARE TOUT : les choses, les situations, les gens, et surtout sa femme !

    Pour cela il doit tout mettre en oeuvre pour TROUVER LA SOLUTION !!!!!
    Aussi primordial que d’avoir la Victoire…. Sinon il coule ! et là c’est terrible !
    Pas de dialogue possible avec lui, pour une femme…(sauf entre mecs …Ils sont sur la même planète), car il ne parle pas de ses problèmes afin de ne pas déchoir… Il n’est pas comme sa femme, lui…
    Car la Femme ne recherche absolument pas la réussite, ni la victoire… mais met tout en oeuvre pour AIDER L’AUTRE ! c’est sa fonction vitale… elle ira jusqu’à s’oublier elle même pour y arriver… et se retrouvera épuisée et vidée très rapidement, car personne ne lui rendra ce qu’elle a si bien donné !
    Et forcément, elle tombera dans la plainte, les griefs et cherchera UN APPUI, UNE EPAULE pour la consoler…
    Et ce balourd de mari ne lui donnera que des conseils (peut être justes, mais ce n’est pas du tout ce qu’elle désire tant profondément !!!), car il veut REPARER SA FEMME ou la SITUATION DE SA FEMME…
    Femme qui se moque bien de ses conseils et se sentira frustrée de n’être pas écoutée, prise dans les bras et consolée
    et le mari sera furieux que sa femme se fiche bien des SES conseils, SES solutions…. et la couvrira de sarcasmes car il la prendra pour une gourde …
    IL n’aime que le silence et ses cogitations intérieures… elle n’aime que communiquer… et ETRE ECOUTEE, ça la soulage, mais ça l’énerve… lui ! Il l’a trouvera futile, médisante voire écervelée… Elle le trouvera froid, voire glaciale, méprisant, grossier personnage…
    Elle rêvera du Prince charmant qui l’écoutera, la soutiendra sans l’accabler de conseils, et la consolera…
    Il rêvera d’une femme éternellement belle à conquérir, qui l’admirera, le servira, le comblera d’attentions… en Seigneur qu’il est … et qui le rassurera sur sa virilité….
    Bref, ils ne sont PAS DU TOUT de la MEME PLANETE et ne s’en rendent pas compte, car chacun voudra que l’AUTRE LUI RESSEMBLE et se comporte à l’identique… bref, chacun se projette sur l’autre…
    En gros, résumé de ce que j’ai lu !
    Ce qui explique que la navire coule et les passagers avec …
    Ton billet est très explicite et fort bien écrit… Merci Domi
    Gros bisous

  5. Florence – Testé pour vous
    Coucou Domi…ben ma foi, le bateau coule…Mais mais mais…il y avait au moins 1 barque de sauvetage et hop, tu as su sauter dedans…bon c’est sur qu’il faut un peu ramer au début, mais bientôt la terre ferme pointera le bout de son nez…et alors là, je te raconte pas…la plage, les cocotiers, la liberté…et ça ma cocotte, ça n’a pas de prix…ça valait bien un “coulage” parce qu’après c’est le paradis sur terre…si, si, tu verras…et comme tu es une à qui on ne l’a fait pas, je suis sure que dans la barque tu avais même mis ton gilet de sauvetage, avec au dessus un parachute…on ne sait jamais sur qui ou quoi on va tomber hein ? Alors t’inquiète, te voilà parée pour affronter le pire…qui est maintenant derrière toi j’en suis sure…allez, ho hisse matelot…Grosses bises Domi…et à bientôt..Je pars pour Agde demain…j’essaye de te joindre ce we

  6. eh oui je connais un bateau dont LA capitaine avait juste de partir avec le bateau en laissant le marin sur le quai, elle s’est offert une mousasaillonne et la marin continue sa galère…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *