L’égo dans tous ses états !!!

Toi le philosophe

Qui m’apostrophe

Chaque nuit tu vagabondes

Dans mon monde

Comme un fantôme diaphane

Dans une vielle cabane.

De derrière ta psyché

Bien caché

En toute transparence

Tu joues de mon innocence

Tu me demandes d’être honnête

Mais la vérité tu n’acceptes

J’aimais pourtant quand ta poésie

Rimait avec fantaisie

Mais tu viens de lever le voile

Sur ce que tu représentes sur la toile

Tes mots savants

Sont devenus pour moi insignifiants

Tu parles dans le brouillard

Tu joues à colin-maillard

Derrière un foulard de dentelle

Dans une lumière artificielle

Je te crains moins lorsque tu es visible

Que lorsque tu te fais invisible

Ta nouvelle politique

Prend des goûts de vomique

Tu cherches à briller

Mais le cristal est usé

Ton énigme est introuvable

Parce qu’elle est déplorable

Avec toi mon vin s’est transformé en eau

Il est devenu aussi insipide

Que toi tu es devenu schizoïde

Tu voulais voir ma nudité

La voici en toute limpidité

Ton lagon je n’ai fait que traverser

Je ne veux plus m’y arrêter

ADIEU

-dimdamdom-

A travers mes mots je ne cherche pas à faire du mal à qui que ce soit,

Souvent j’utilise ma poésie pour évacuer mes maux,

Je laisse à chacun la possibilité de les interpréter selon leur motivation

Et surtout je n’ouvre pas de débat sur les miennes.

Alors à vous tous qui me lisez,

Considérez que ce poème n’est autre qu’un exercice d’écriture

Auquel j’aime participer.

Ce qui m’amène à cette citation de Bertrand Russell

« L’objet de la philosophie,

C’est de partir d’une chose si simple

Que ça ne vaut pas la peine d’en parler et d’arriver

A une chose si compliquée que personne n’y comprend plus rien. »

Voici ma participation au premier jeudi poésie

chez les Croqueurs de Môts

mené par Lilousoleil.

Ce poème est une réédition !!!

10 réflexions au sujet de « L’égo dans tous ses états !!! »

  1. Oui j’aime bien la dernière citation ! 😉 Pourtant j’aime bien aussi la philosophie……… 😉
    Du coup on ne saura pas qui a essayé de cambrioler ton coeur… mdrrr
    J’espère tu vas bien… 😉

  2. une belle réédition dômi. Philosophie et poésie se sont mis en concurrence dans mes années de jeunesse alors qu’elles pourraient si bien se compléter, l’une plus directement branchée sur le sensible, l’autre plus cérébrale en apparence. Il est temps de les réconcilier.
    bises et belle journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *