Tu bailles Oh Corneille !!!

Je sens votre agacement de me lire ce jour

alors que je vous annonçais que la motivation n’y était plus.

Mais voyez-vous, après l’acquisition du système de la temporalité ,

celle de l’ascenseur selon les devises Shadock,

l’acquisition du système de la temporalité,

le syndrome d’idiosyncrasie

je profite d’une insomnie, une parmi tant d’autres,

pour venir vous parler de pandiculation.

La pandiculation est un comportement réflexe,

phylogénétiquement ancien,stéréotypé mais modulable

et physiologiquement contemporain des étirements musculaires .

En toute vraisemblance vous n’avez rien pigé, je vous rassure moi non plus.

Ca m’énerve ces gens qui utilisent des mots savants,

ça m’égruge l’albuginée des tubes séminifères jusqu’à l’épididyme.

Alors qu’il suffirait d’utiliser des mots passe-partout

en disant de la pandiculation qu’elle consiste

à porter les bras au-dessus de la tête,

renverser la tête en arrière,

tout en étirant les muscles des cuisses et des mollets.

En gros la pandiculation est l’acte de bailler à s’en décrocher la mâchoire.

Je vais tenter de planter le décor sans éparpillement.

Imaginez que vous êtes chez vous à la maison, qu’il fait une chaleur suffocante,

que vous n’avez pas assez d’une serpillère pour vous éponger sous les aisselles,

que vous avez du mal à respirer .C’est alors que vous ouvrez une grande bouche ,

à la recherche d’ un minuscule souffle d’air afin de ne pas tomber en syncope.

Vous devenez haletant ce qui vous amène à une farandole de bâillements

qui n’est autre qu’un mécanisme de vigilance, une sorte d’alarme

qui nous rappelle les phases clés de notre cycle biologique.

Ca tombe bien mon cycle biologique me dit

qu’il est l’heure d’arrêter de dire des bêtises,

de retourner dans ma bulle et me mettre à l’abri

de la tempête qui envahit mon cerveau.

Même si je me sens coupable de ne plus avoir autant de temps qu’avant ,

je m’oblige de continuer mes visites chez vous en dilettante,

d’éviter les bras de fer

et de me nourrir uniquement de poésie juste pour le plaisir

-dimdamdom-

La cour de récré de Jill BillEt bien voilà M’dame Jill Bill

à force de bailler, ma petite Corneille

a raté l’école ce mercredi.

J’espère que vous ne lui en tiendrez pas rigueur !!!

10 réflexions au sujet de « Tu bailles Oh Corneille !!! »

  1. Bonjour élève Dim… complexe sujet quand on emploie des termes plus savants en parlant d’un chose ou comportement, de quoi bailler à son écoute en mode conférence, sur ce Corneille sois le bienvenu à la cour de récré, MERCI à toi, bonne nuit, bises de m’dame JB 😉

  2. Bonjour,
    Un dimanche à bayer aux Corneilles, frais, gris Tanguy porte bien son dicton.
    Bon cela fait bien dans une réunion de placer un tel mot dans la conversation, mais est-ce bien utile!
    Bonne fin de journée
    Bises

  3. je te fais un bisou chaleureux en ce temps grisouilleux .. je m’endormirais vu que la nuit tombe, le chien baille aussi … mais il faut mettre les chaussures et sortir rencontrer quelques personnes sympathiques.
    Bises et porte toi bien

Répondre à durgalola Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.