Tu viens d’incendier la bibliothèque ?

A qui la faute ?

 Tu viens d’incendier la Bibliothèque ?

 – Oui.

J’ai mis le feu là.

 – Mais c’est un crime inouï !

Crime commis par toi contre toi-même, infâme !

Mais tu viens de tuer le rayon de ton âme !

C’est ton propre flambeau que tu viens de souffler !

Ce que ta rage impie et folle ose brûler,

C’est ton bien, ton trésor, ta dot, ton héritage

Le livre, hostile au maître, est à ton avantage.

Le livre a toujours pris fait et cause pour toi.

Une bibliothèque est un acte de foi

Des générations ténébreuses encore

Qui rendent dans la nuit témoignage à l’aurore.

Quoi! dans ce vénérable amas des vérités,

Dans ces chefs-d’oeuvre pleins de foudre et de clartés,

Dans ce tombeau des temps devenu répertoire,

Dans les siècles, dans l’homme antique, dans l’histoire,

Dans le passé, leçon qu’épelle l’avenir,

Dans ce qui commença pour ne jamais finir,

Dans les poètes! quoi, dans ce gouffre des bibles,

Dans le divin monceau des Eschyles terribles,

Des Homères, des jobs, debout sur l’horizon,

Dans Molière, Voltaire et Kant, dans la raison,

Tu jettes, misérable, une torche enflammée !

De tout l’esprit humain tu fais de la fumée !

As-tu donc oublié que ton libérateur,

C’est le livre ? Le livre est là sur la hauteur;

Il luit; parce qu’il brille et qu’il les illumine,

Il détruit l’échafaud, la guerre, la famine

Il parle, plus d’esclave et plus de paria.

Ouvre un livre. Platon, Milton, Beccaria.

Lis ces prophètes, Dante, ou Shakespeare, ou Corneille

L’âme immense qu’ils ont en eux, en toi s’éveille ;

Ébloui, tu te sens le même homme qu’eux tous ;

Tu deviens en lisant grave, pensif et doux ;

Tu sens dans ton esprit tous ces grands hommes croître,

Ils t’enseignent ainsi que l’aube éclaire un cloître

À mesure qu’il plonge en ton coeur plus avant,

Leur chaud rayon t’apaise et te fait plus vivant ;

Ton âme interrogée est prête à leur répondre ;

Tu te reconnais bon, puis meilleur; tu sens fondre,

Comme la neige au feu, ton orgueil, tes fureurs,

Le mal, les préjugés, les rois, les empereurs !

Car la science en l’homme arrive la première.

Puis vient la liberté. Toute cette lumière,

C’est à toi comprends donc, et c’est toi qui l’éteins !

Les buts rêvés par toi sont par le livre atteints.

Le livre en ta pensée entre, il défait en elle

Les liens que l’erreur à la vérité mêle,

Car toute conscience est un noeud gordien.

Il est ton médecin, ton guide, ton gardien.

Ta haine, il la guérit ; ta démence, il te l’ôte.

Voilà ce que tu perds, hélas, et par ta faute !

Le livre est ta richesse à toi ! c’est le savoir,

Le droit, la vérité, la vertu, le devoir,

Le progrès, la raison dissipant tout délire.

Et tu détruis cela, toi !

 – Je ne sais pas lire.

-Victor Hugo-

 

A qui la faute?

Pour ma part c’est à cause de mon addiction au PC.

J’ai bien une bibliothèque parce que j’aime les livres

mais je ne prends plus assez de temps pour lire

et je le regrette beaucoup

alors je profite de mes vacances,

de mes trajets, de la plage, sous la tente …

pour dévorer quelques ouvrages.

Voici ma partici”passion” au défi 203 mené par Laura Vanel Coytte

pour les Croqueurs de Môts

13 réflexions au sujet de « Tu viens d’incendier la bibliothèque ? »

  1. Un magnifique poème de Victor Hugo Dômi. L’informatique, c’est bien, mais perso, j’ai besoin de lire à partir d’un support, de tourner les pages et de flairer le vélin.
    Bises et bon début de semaine

  2. Un livre c’est une porte ouverte sur un ailleurs….mais je préfère en tourner les pages, je fatigue moins que sur un écran.
    Bisous.

  3. Très beau choix de poème, Domi ! Pour lire un livre, moi, j’aime cent fois mieux le bon vieux livre que l’écran fatiguant pour les yeux à la longue !
    Bon mardi tout entier !
    Bisous♥

  4. Je découvre avec bonheur ce poème d’Hugo. J’adore livre mais ne suis pas attachée au livre en tant que tel. Je ne pourrais néanmoins ni les jeter ni les brûler. C’est le respect qu’on doit aux auteurs. Je vais vider mes bibliothèques en les donnant. J’aimerais maintenant pouvoir lire sur tablette pour ne plus m’encombrer de livres mais je n’y arrive pas trop habituée à tourner les pages, à sentir la caresse du papier sur mes mains. Bisous

  5. Malheureusement on sait ce que certains ont fait des livres et ce que cela a donné par la suite !
    C’est pour cela aussi que j’aimerais bien que “mes petites” arrivent à lire vraiment, c’est-à-dire en comprenant.
    Pour ma part, je n’arrive plus à lire plus que quelques lignes d’affilé. Je pense aussi que cela devient difficile sur l’écran.
    Bonne journée Domi
    Bisous

  6. “Un vieil homme qui meurt est une bibliothèque qui se ferme..”
    C’est une autre histoire..bien que souvenirs par la parole sont aussi très importants.. Car bien souvent “On ne nous a pas tout dit.. ”
    Ce poème que tu nous offres aujourd’hui.. je pensais qu’il était de toi ! C’est impressionnant le nombre de personnes qui ne lisent pas qui n’ont jamais ouvert un livre.. c’est une des raisons de la pauvreté de réflexions actuelles.
    J’ai lu un livre il y a très longtemps et vu le film Fahrenheit 789 (??) Un gouvernement dictateur.. ne voulait aucun livre et brulait tout.. c’était effrayant!
    Un livre est un ami. qui nous ouvre l’esprit sur le monde, sur la vie ! Essayons de conserver ce privilège que certain veulent nous faire payer très cher
    C’est notre liberté ! Merci chère Domi de nous avoir partagé ton défit.

  7. Tres bon choix de poème Domi , tout y est dit sur le trésor qu’est le livre .
    J’arrive encore à lire malgré l’ordinateur mais il faut que je me bloque des plages dans la journée , le soir je n’arrive plus à enchaîner les pages .
    Bonne soirée
    bisous

  8. Lire c’est la vie ! Il faut lire et mettre tout le monde à la lecture ! ^^
    Sinon je ne connaissais pas ce texte de Hugo et je te remercie pour le partage et un de ces quatre je le mettrai sur mon blog car il a sa place, comme il devrait avoir sa place dans l’esprit de beaucoup d’idiot qui brûlent les bibliothèques et détruisent les écoles…
    D’ailleurs en passant c’est un livre que j’ai envie de lire “Pourquoi brûle-t-on les bibliothèques ?” ( https://www.amazon.fr/Pourquoi-Brule-T-Bibliotheques-Denis-Merklen/dp/B00GPDU5OW )
    Sinon j’aimerai bien voir une photo de ta biblio même une petite riquiqui et aussi savoir les livres que tu aimes lire, enfin bref tes goûts littéraires. Non je ne suis pas curieuse. 😆
    Allez ! Je te laisse à tes lectures, moi je retourne à mes révisions et mes livres d’histoire que j’aime d’amour quand même – partiel en mai 🙁
    biz biz dodo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *