Le plaisir des sens

Le plaisir des sens

Mon vieux !… le problème de la circulation…

ça ne s’arrange pas du tout ! Du tout !…

J’étais dans ma voiture, j’arrive sur une place…Je prends le sens giratoire…

Emporté par le mouvement, je fais un tour pour rien…Je me dis :

“Ressaisissons-nous. Je vais prendre la première à droite.”

Je vais pour prendre la première à droite : Sens interdit.

Je me dis : “C’était à prévoir…je vais prendre la deuxième.”

Je vais pour prendre la deuxième : Sens interdit. Je me dis :

“il fallait s’y attendre ! prenons la troisième.” Sens interdit !

Je me dis : “Là ! Ils exagèrent !…Je vais prendre la quatrième.

” Sens interdit ! Je dis “Tiens.” Je fais un tout pour vérifier.

Quatre rues, quatre sens interdits ! J’appelle l’agent.

Monsieur l’Agent ! Il n’y a que quatre rues et elles sont toutes en sens interdit.

Il me dit :” Je sais…c’est une erreur.” Je lui dit “Mais alors…pour sortir ?…”

Il me dit ” Vous ne pouvez pas !”, “Alors ? Qu’est-ce que je vais faire ?”,

“Tournez avec les autres”, “Ils tournent depuis combien de temps ?”,

“Il y en a, ça fait plus d’un mois.”, “Ils ne disent rien ?”, “Que voulez-vous qu’ils disent

!…ils ont l’essence…Ils sont nourris…ils sont contents !”,

“Mais…il n’y en a pas qui cherchent à s’évader ?”, “Si ! Mais ils sont tout de suite repris.”,

“Par qui ?”, “Par la police…qui fait sa ronde…mais dans l’autre sens.”,

“Ca peut durer longtemps !”, “Jusqu’à ce qu’on supprime les sens.”,

“Si on supprime l’essence…il faudra remettre les bons.”,

“Il n’y a plus de ‘bon sens’. Ils sont ‘uniques’ ou ‘interdits’. Donnez-moi neuf cents francs.”

“Pourquoi ?”, “C’est défendu de stationner !”, “!!!”,

“Plus trois cents francs”, “De quoi ?”, “De taxe de séjour !”, “Ca commence bien !”,

Il me dit “Tachez que ça continue, sans ça, je vous aurai au tournant !”

Alors, j’ai tourné…j’ai tourné…A un moment comme je roulais à côté d’un laitier,

je lui ai dit : “Dis-moi laitier…ton lait va tourner ?…”, “T’en fais pas !… je fais mon beurre…”.

Ah ben ! Je dis : “Celui-là ! Il a le moral !…” Je lui dis : “Dis-moi ?

Qu’est-ce-que c’est que cette voiture noire là, qui ralentit tout ?”,

“C’est le corbillard, il tourne depuis quinze jours !”,

“Et la voiture blanche là, qui vient de nous doubler ?”,

“Cà ? C’est l’ambulance !… Priorité !”, “Il y a quelqu’un dedans ?”,

“Il y avait quelqu’un.”, “Où il est maintenant ?”, “Dans le corbillard !”

Je me suis arrêté…J’ai appelé l’agent…Je lui ai dit : “Monsieur l’Agent, je m’excuse…

J’ai un malaise…”

“Si vous êtes malade, montez dans l’ambulance !…”

Raymond Devos

Pour ce défi 210 chez les Croqueurs de Môts

Martine (quai des rimes) nous demande de nous inspirer

de sa photo tout en créant un texte, en vers ou en prose.

Comme je n’ai eu guère le temps de composer

un texte moi même j’ai demandé à Raymond Devos de revenir 🙂

Il parait qu’il cherche encore toujours la sortie hihi !!!

Je n’ai pas mis la vidéo, je laisse à chacun le plaisir

de se remémorer le personnage

rien qu’à la lecture.

14 réflexions au sujet de « Le plaisir des sens »

  1. Ah le Devos c’était quelque chose, joueur de mots et musicien, il a laissé son nom un beau jour à l’école de mes petits-enfants, Mouscron, lui qui y habita tout jeune… ! Bonne nuit, bises, JB

  2. Dire que depuis le début je me demandais : mais que va-t-elle faire avec Raymond Devos. Je m’attendais )à un truc de fin à toi. Qu’est-ce que j’aimais l’entendre.
    Bonne soirée et gros bisous Dômi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.