Mariage en mai !!!

Pour ce premier jeudi poésie, défi 252,

chez les Croqueurs de Môts,

Zaza nous propose le thème suivant :

« Mariages en Mai »

– « Quelques dictons pour illustrer ce thème :

** Mariages de mai ne fleurissent jamais **,

ou encore :

** Si le dicton dit vrai, méchante femme s’épouse en mai. ** 😹 »

Je me suis mariée le 23 mai 1981 …

Un autre dicton  dit : **Mariage pluvieux, mariage heureux, mais si le temps

se met au beau , c’est que la vie sourit aux époux nouveaux

Ce 23 mai,  il faisait venteux et pluvieux …

avec toutefois de belles éclaircies.

Il en a été ainsi pendant 34 ans

Puis, c’est devenu mariage pluvieux … mariage pluvieux 😕

Trente ans déjà

Et alors on va pas en faire un plat

Trente ans c’est un bail

Et voilà que j’en baille

Arrête tu sais que je rigole

Tu as toujours été mon idole

OK cette fille

Et alors ce n’était pas une amie

Toi et moi

C’est clair ce n’était qu’émoi

De beaux enfants

Ce n’est pas du vent

Nous voilà, toi grand père

Et moi grand-mère

Bon on fait quoi en attendant

On se donne encore trente ans?

Là je crois que j’en demandais de trop!

Tu as raison je n’étais pas de tout repos

Pourtant j’ai cru, croix de fer, croix de bois

Que jamais je n’aurais pu me lasser de toi

Se dire que tout n’est pas perdu

C’est un conte de fée auquel je ne crois plus.

-dimdamdom-

Dans quelques années je pourrai me souvenir

Que cette année 2015 était celle du changement pour moi.

Et que cela n’a pas été facile de comprendre

Pourquoi un jour le changement devient vital,

Six ans ce sont passés …

Je commence à me sentir bien , cela ne s’est pas fait sans mal

Et quand mes yeux s’embrouillent

Je pense à cette petite phrase

Toute, toute première fois : défi 250 et un

Pour ce second jeudi poésie

L’équipage des Croqueurs de Môts

remonte dans le temps.

En hommage à Brunô, Tricôtine

et tous ceux qui participent ou ont participé,

depuis 2009,

j’ai demandé à chacune et chacun

de rapporter leur toute première participation.

Pour vous plaire

J’ai choisi ma première crémaillère,

lorsque Tricôtine m’a confié le gouvernail de la célèbre Coquille.

c’était il y a tout juste 7 ans 😛

C’était hier

On a pendu la crémaillère

J’ai reçu de Belgique de la bière

De Suisse du gruyère

Du thé d’Angleterre

Du café de la Cordillère

Des cailloux venant d’une huitrière

De la choucroute de Bavière

Du cochon en bétaillère

Du saucisson d’une charcutière

Du couscous dans une semoulière

De Bourgogne tout une escargotière

De Tirlemont de la betterave sucrière

Du chocolat d’une chocolatière

Et me voilà à braire …

Pour les retardataires

J’ai préparé quelques tupperware

Merci à vous bande de rastaquouères

Tout cela est somptuaire

Seulement voilà, j’ai le mal de mer

Vite vite allez me chercher ma mère

Avant qu’on ne me ramasse à la petite cuillère.

En partant n’oubliez pas de passer la serpillère

Car j’ai tout vomi sur le pont hier.

Et tant que vous y êtes faites une petite prière

Je vous donne rendez-vous au cimetière.

-dimdamdom-  (02/06/2014)

 

 

 

1 2 3 … c’était en 2009 …

C’était en 2009,

nous sommes en 2021 !

Pour le défi 250 et 1 chez les Croqueurs de Môts

en hommage à l’ami Brunô,

fondateur de la célèbre Coquille,

 l’équipage a décidé de reprendre

le tout premier défi de la communauté

mené par Brunô

qui nous demandait ceci …

Défi n°1

« Ecrivez un texte avec 1,2,3,4,5,6,7,8,9,10 insérés dans cet ordre dans votre récit »

C’est l’histoire d’UN homme qui est né à Colombey les DEUX Eglises.

Il s’appelait Charles et avait TROIS testicules.

Toute sa vie durant, le pauvre Charles

alimentait un complexe grandissant au sujet du nombre de ses testicules.

À l’école déjà, tous ses petits camarades se payaient quotidiennement sa tête

en l’appelant ‘sapin de Noël’ faisant preuve d’un imaginaire

surdimensionné en rapport avec sa glande surnuméraire.

Puis l’armée, où les moqueries encore se répètent

en le surnommant “triple bille’.

Son complexe commençait à prendre une importance démesurée.

Pour que son malheur soit complet, les QUATRE pauvres filles à qui il a pu exhiber

sa particulière anatomie se sont toutes sauvées … vraiment pas sympa les filles!

Ou alors elles s’esclaffaient  à s’en faire une hernie.

Au bord du suicide, Charles décide de consulter des “chats” sur la toile,

et par pur hasard, sur un forum d’échange classé CINQ étoiles

Il lit une personne fort sympathique à qui il explique son souci d’androgénie.

Celui-ci lui recommande d’aller voir un psy

Charles, étant un peu un cyber-plouc sur les bords

et ne comprenant pas grand chose

aux subtilités du net, décide d’aller parler de son anamorphose.

Il va donc voir le psy le 06/07 à 8h00 précises

Vous comprenez docteur, avec mes trois testicules, ma vie n’a pas de sens…

Mais bien au contraire jeune homme,

imaginez-vous la chance que vous avez d’être un surhomme!!!

Une fois et demie un homme normal!!!

lui dit le psy avec beaucoup de bon sens.

Bref, vous êtes un surhomme, c’est fantastique !

Mais c’est vrai ça!’ dit Charles qui rebondit

en sortant du cabinet sans même dire au revoir au psy..

Quelques mètres plus loin, il monte dans le bus 9 avec la démarche typique

du super-homme qu’il est, style Aldo Maccione, mais DIX fois moins ridicule

Il s’assied à côté d’un monsieur et l’accoste de façon inopportune.

Savez vous monsieur qu’à nous deux nous avons cinq testicules?

Et voilà que le monsieur lui répond d’un air incrédule,

Ah bon? Vous en avez qu’une?