Petit oiseau est devenu grand !

Aujourd’hui

Est un jour ou j’oublie tout

Les cons

Les moins cons

Les gentils

Les moins gentils

Parce qu’aujourd’hui

J’ai retrouvé mon petit

Il est enfin revenu

D’un pays inconnu

Où il se sentait nu

Nu de ses parents

Nu de ses amis

Nu de son nid

Et puis zut

Même si cela ne rime plus

Moi je m’en fiche

Suis trop contente

De retrouver mon petit!!!

-dimdamdom-

Ca c’était en 2010, mon grand garçon avait 21 ans

il se prenait un peu le melon 😛 , aujourd’hui il a 32 ans

et à son tour il a construit son nid 😛

Pour ce second jeudi poésie chez les Croqueurs de Môts

avec ABC à la barre, le thème est le Nid .

Les Croqueurs de Môts, côté jardin !

ABC  a subi une attaque en règle

par des Motivores  (mangeurs de mots)

Elle profite d’être à la barre du navire des Croqueurs de Môts

pour lancer un SOS et demander une recette simple et efficace

pour réparer les dégâts !

 

C’était en mars 2020 …

Les rues étaient vides, les magasins fermés, les gens ne pouvaient plus sortir.

Mais le printemps ne savait pas, et les fleurs ont commencé à fleurir, le soleil brillait,

les oiseaux chantaient, les hirondelles allaient bientôt arriver, le ciel était bleu,

le matin arrivait plus tôt.

C’était en Avril 2020 …

Les jeunes devaient étudier en ligne, et trouver des occupations à la maison,

les gens ne pouvaient plus faire de shopping, ni aller chez le coiffeur.

Mais le printemps ne savait pas, le temps d’aller au jardin arrivait, l’herbe verdissait.

C’était en mai 2020 …

Les gens ont été mis en confinement. pour protéger les grands-parents,

familles et enfants.

Plus de réunion ni repas, de fête en famille. La peur est devenue réelle

et les jours se ressemblaient.

Mais le printemps ne savait pas, les pommiers, cerisiers et autres ont fleuri,

les feuilles ont poussé.

Les gens ont commencé à lire, jouer en famille, 

chantaient sur le balcon en invitant les voisins à faire de même,

ils ont appris une nouvelle langue, être solidaires et se sont concentrés

sur d’autres valeurs.

Les gens ont réalisé l’importance de la santé, la souffrance, de ce monde

qui s’était arrêté, de l’économie qui a dégringolé.

Mais le printemps ne savait pas. les fleurs ont laissé leur place aux fruits,

les oiseaux ont fait leur nid, les hirondelles étaient arrivées.

 

Pour ma part, j’ai profité de cette longue pause pour me mettre au jardinage
J’ai semé salades, haricots, pommes de terre, concombres, tomates, potirons,
poivrons, carottes, persil, coriandre, menthe, oignons etc …

 

En automne, je récoltai toutes mes peines et les enterrai dans mon jardin.
Lorsque avril refleurit et que la terre et le printemps célébrèrent leurs noces,
mon jardin fut jonché de fleurs splendides et exceptionnelles. (Khalil Gibran)

 

Nous sommes en mars 2021

Rien n’a vraiment changé , mais nous sommes vivants !!!

Et le printemps ne sait toujours pas …

 

 

 

 

Au jardin des Môts

Aujourd’hui est un jour important

Comme un avant goût de printemps

Je reviens d’un long voyage

A bord de mon petit nuage

Je suis allée cueillir quelques fleurs

Pour vous faire un bouquet de bonheur

Un bouquet qu’il vous faudra entretenir

Pour ne pas le laisser mourir

Le printemps c’est douceur

Le printemps c’est couleur

Je vous le souhaite porteur

De toutes ces saveurs.

-dimdamdom-

Pour ce premier jeudi poésie chez les Croqueurs de Môts

ABC, nous demande de refleurir son jardin de Môts.

Voici quelques mots que je partage volontiers avec vous tous.

L’hiver plus la pandémie, nous ont passablement fatigués

il est temps que nous puissions retrouver un peu je joie

et de sérénité dans nos vies.