Voilà que ça lui reprend à la nana …

Un matin la nana

De son lit se leva

Avec dans la tête

Ce refrain qui l’entête

« Tout quitter

Mais tout emporter »

Oui mais le pourrait-elle?

On a tant besoin d’elle

Enfin c’est ce qu’elle croit

Et son tourment elle accroit

A force d’avoir pitié

Du rêve elle revient à la réalité

Et demain elle sera toujours là

A se demander ce qu’elle fait encore là.

Ne serait-il pas mieux de tout quitter

Sans rien emporter…

-dimdamdom-

Oh je vous entends dire

Voilà que ça lui reprend.

Vous n’avez pas tort

La nana est une femme indécise

Du genre « Ca s’en va et ça revient … »

Voilà deux ans jour pour jour

Qu’elle a tout quitté

Sans rien emporter.

Et la voilà toujours aussi désemparée.

Voilà pourquoi après avoir verrouillé

La porte de son passé, elle décide

De reprendre un autre chemin

Celui de Saint Jacques de Compostelle.

Oh ne croyez pas qu’elle soit devenue

Une nonne au couvent.

Elle a juste besoin de se retrouver

Avec son soi intérieur

Besoin de trouver des réponses à ses questions

Elle partira donc très prochainement

Pour une étape de 230 km dans un premier temps

Entre Tournai et Reims.

Elle vous laissera quelques messages de son périple

Ici ou ailleurs c’est selon les connexions.

Merci à vous de votre patience pour cette année un peu chaotique

Nous nous retrouverons en septembre !!!

A très vite les amis.

Bises amicales.

Domi.

 

La vie est une pièce de théâtre …

Pour ce dernier défi de la saison chez les Croqueurs de Môts

Je vous propose une rediffusion.

Jeanne et Quichottine nous proposent un voyage entre « Fiction ou réalité « 

Pour la rime, Ulysse devient Florimond …

Florimond

Fait partie de ces gens bons

Voilà qu’après une longue vie

Bien accomplie

Il se trouve en maison de repos

Où le langage n’est plus que  » pipi caca popo »

C’est dommage pour Florimond

Qui toujours était par vaux et par monts

Et pourtant quand on lui demande s’il est heureux

On voit une étincelle dans ses yeux

Il dit qu’il fait de beaux voyages

Que tous les jours il voit d’autres paysages

Qu’il fait plein de nouvelles connaissances

Depuis qu’il est à Saint Paul de Vence

Oui mais voilà dans sa petite chambre il est alité

Personne de lui n’a pitié.

Un matin l’infirmière il appelle

En énumérant des villes côtières belges à la pelle

Knokke, Middelkerk, Oostende

Coxyde, Nieuport, Westende ….

Il crie si fort que l’infirmière

Arrive limite en colère

« Non mais ça va pas de crier de la sorte

Et c’est quoi cette odeur forte? »

Elle soulève sa couverture et se met à le bêtifier

« Oh mais c’est dégoutant vos draps sont mouillés

C’est la panne qu’il fallait demander! »

« Ah voilà le mot que j’ai cherché »

Lui répondit l’homme au grand âge

« Pourquoi en faire tout un fromage? »

-dimdamdom-

Pour information

La Panne est  une ville de la côte Belge

Et la panne est un bassin de lit utilisé en milieu hospitalier

Dis Papa ….

Pour ce défi 188 « hommage à Henri »

chez les Croqueurs de Môts

voici mon humble participation.

Désolée Henri, je ne sais pas écrire en Alexandrins

pas plus en Haïkus, mais j’aime en lire et je respecte

ceux qui s’expriment de cette façon.

Toi tu étais le champion, tu nous gâtais chaque quinzaine.

Pour cet hommage, j’ai voulu présenter à beaucoup

l’homme poli, gentil et affable que tu étais

comme un papa pour nous .

Pour toi j’ai cherché dans mon grenier

et j’ai trouvé ce petit poème désuet

j’espère que tu apprécieras.

Où que tu sois cher Henri

sache que nous ne t’oublierons pas.

Ton nom est inscrit au Panthéon des Croqueurs de Môts.

Bises amirales.

Dômi.

Dis papa c’est vrai que la politesse

 C’est de ne pas montrer ses fesses

 Tu n’as pas tort

 Mais encore!!!

 La politesse

 C’est rendre avec délicatesse

 Des mots de tendresse

 A ceux qui te les adressent

 Dis papa , un égoïste, tu crois

 Que c’est quelqu’un qui ne pense pas à moi

 Tu n’as pas tort

 Mais encore

 Un égoïste n’est épanoui

 Que si on ne pense qu’à lui

 Il dort la nuit

 Le monde peut s’écrouler autour de lui

 Dis papa, c’est vrai qu’un blog

 Est un endroit où l’on dialogue

 Tu n’as pas tort

 Mais encore

 Un blog est un endroit de partage

 Où de page en page

 Il s’en dégage

 Des sentiments sages

 Alors papa suis-je assez sage

 Pour commencer ce partage

 Oui si tu respectes les mots

 Que je t’ai dits plus haut

 Et si tes mots

 Jamais ne sonnent faux

 -dimdamdom-