Bonne Année

Qu’il était long le chemin

Mais tellement bon

Que mon coeur en fait des bonds

Je garderai de ces instants

Des souvenirs latents

De rencontres et retrouvailles

D’instants canailles

Avec vous mes amis je suis prête

A faire de chaque jour, un jour de fête

A faire et refaire le tour du monde

Du moment que la joie m’inonde

Voilà ma façon de vous dire

Que ma vie avec vous n’est que sourire

Et que vivre au Nord

Ou au Sud, votre seule amitié m’honore

-dimdamdom-

Je dédie mon petit poème

à tous ceux de ce monde virtuel

que j’ai eu le grand plaisir de rencontrer

dans ma vie de blogueuse et sur le chemin de Compostelle .

Certains sont restés des amis sincères

d’autres j’ai perdu de vue

avec certains le courant n’est pas passé

d’autres sont décédés ….

Je garde au fond de moi

un souvenir ému de chaque rencontre 😉

C’est la rentrée …

Il y a des matins

Qui nous font tellement de bien

Pas besoin d’avoir un chez soi

Il suffit d’être bien avec soi …

Voilà, juste pour vous dire que je prépare ma rentrée ici et ailleurs

et que je serai heureuse de vous retrouver pour de nouveaux partages.

A tout bientôt 😀

Nouveau départ …

Assez de bourlinguer dans cette vie devenue monotone

La colère m’accompagne depuis quelques temps déjà,

quand elle est trop omniprésente et pour y échapper, je prends mon bâton …

et je m’en vais marcher.

Je me mets à errer loin de l’enfer des grandes villes

où les gens passent leur temps à courir entre les pots d’échappement.

Dans ces moments, je peux m’exprimer et laisser parler mon coeur ,

ça m’aide à évacuer mes rancoeurs.

Pendant mon chemin de Compostelle l’année dernière il m’arrivait de crier,

de pleurer , de haïr alors je m’arrêtais un instant pour respirer profondément l’air pur

et je cherchais dans la nature les émotions

qui me redonneraient immanquablement le désir de rire.

J’ai retrouvé le sourire.

J’ai pris goût à naviguer entre ciel et terre, à me bouger,

à sortir de mes zones de confort, à surpasser mes angoisses.

Mes hurlements se transformaient en chansons et ma haine en amour.

C’est ainsi que ma colère même si toujours présente, m’est devenue plus supportable.

Je prévois une nouvelle étape en septembre, je partirai de …

je ne sais pas encore où pour arriver là …

où mes pieds voudront bien me mener, puis à mon retour

ce sera un nouveau départ  ….