Quelle chance …

Aujourd’hui

Au rayon crèmerie

J’ai croisé par hasard

Son amusant regard.

C’est en toute simplicité

Qu’il m’a saluée.

Avec une pointe d’humour

J’ai répondu à son « Bonjour »

Vous auriez vu ses yeux de hibou

Quand j’ai fait « Miaou » !

Sympathique ce personnage

Rencontré au rayon fromage.

On peut le voir sur les boîtes de chocolat

Mais aussi sur vos almanachs

Au rayon des bandes dessinées

Tout comme à la télé.

Son nom célèbre en France

Rime avec Chance.

-dimdamdom-

Je vous parle bien sûr de l’auteur du Chat

Alias Philippe Geluck

(En Flamand Geluck veut dire chance)

C’est avec beaucoup d’originalité

Que son fils Antoine a pris le pseudo “Chance”

J’en avais fait une devinette pour un défi chez les Croqueurs de Môts

Mené par Lénaïg, il s’agissait de brosser le portrait d’un animal

ou d’un personnage célèbre (ou reconnaissable), sans le nommer

mais en donnant des indices tout au long de son poème,

ce qui avait rapporté à Laeticia la gagnante

une boîte de langues de chat du Chat.

Mon texte n’est pas une fiction

J’avais bien rencontré réellement ce drôle d’animal

au rayon crèmerie du supermarché de mon quartier.

La cour de récré de Jill BillVoilà M’dame Jill Bill

C’est vraiment pas de chance

Chance a raté son bus ce matin

Pour se faire pardonner elle vous envoie cette petite boîte

de langues de chat du Chat 🙂

 

 

 

Azora fait du yoga …

On dit souvent de Azora

Qu’elle a une belle aura

Extérieurement elle est très gracieuse

Intérieurement est très anxieuse

Entre rire et pleurs souvent elle jongle

Et se ronge des mains les ongles

Sa mère qui enseigne le yoga

Lui propose d’ouvrir ses chakras

Elle accepte de prendre la pose

Et de penser à autre chose

Azora se tord avec beaucoup d’adresse

Ce qui lui fait oublier son stress

Le yoga lui réussit si bien

Qu’elle ne se ronge plus les ongles des mains

Par contre  elle réussit à prendre son pied …

… pour se ronger ceux des pieds

-dimdamdom-

La cour de récré de Jill BillEncore une fois chère M’dame Jill Bill

Ma petite Azora arrive en retard

Mais voyez vous à force de faire du yoga

Elle s’est emberlificoté pieds et mains

Au point de ne plus savoir où donner de la tête

 

 

Pas de pitié pour Lubin …

Lubin jeune plombier

D’une trentaine d’année

Décède de façon inopinée.

Quand il arrive dans l’au-delà

Il agite frénétiquement les bras

Parce qu’il ne comprend pas

Pourquoi lui qui faisait gentiment son turbin

Dans les salles de bain

Du matin au soir et du soir au matin

Etait appelé si tôt.

“Ho ho ho

Comment ça si tôt”

Lui répond Saint Pierre sans ménagement.

D’après les heures que tu factures à tes clients

Tu as au moins quatre vingts ans.

-dimdamdom-

La cour de récré de Jill BillChère M’dame Jill Bill

Je vous prie d’excuser mon gamin

pour son retard, mais voyez vous

son métier ne lui donne guère de temps.

Je lui avais dit pourtant

qu’à se donner sans compter

il finirait par se perdre 😉