Jour, nuit … Défi 196 chez les Croqueurs de Mots

Le jour a des yeux, la nuit des oreilles. (proverbe persan)

Voici ma participation en toute simplicité

pour le défi 196 mené par Colette

pour les Croqueurs de Môts.

JOUR

NUIT

En cliquant sur les photos vous aurez un meilleur aperçu 😉

 

 

Nuit d’enfer …

Cinq heures du mat, je sors des urgences

De la Clinique Notre Dame de Bonne Espérance

Je longe l’avenue

Je me sens nue

Je passe à la banque

Le courage me manque

Mon compte est vide

Je deviens livide

Je tente de détourner

Le regard du banquier

Qui n’est pas dupe

Voyant sous ma jupe

Mes jambes bandées comme une momie

Sur mes poignets la trace d’une phlébotomie

Je me regarde dans les vitres des voitures

Je ne peux plus me voir en peinture

Je me dirige vers le pont Saint Pierre

Qui surplombe la rivière

J’enjambe le parapet

Prête à déraper

De ma vie je recherche les séquences

Mon acte sera t-il sans conséquence?

Que s’est-il donc passé avant cette nuit aux urgences

De la Clinique Notre Dame de Bonne Espérance?

-dimdamdom-

Je vous rassure, ce texte n’est que pure fiction 😉

Je l’avais publié en 2013, je participais à un défi

sur des mots imposés.

Ca n’a pas été facile de placer le mot phlébotomie ,

ça gâche un peu le côté poétique 😛 

Ceci est ma participation au premier jeudi poésie

mené par Colette chez les Croqueurs de Môts sur le thème « Nuit »

Edmond et le détecteur de mensonges !!!

Edmond Le père de Flavien

Dit de son fils qu’il est un bon à rien

A tel point qu’il songe

D’acheter un détecteur de mensonge

C’est un beau matin

Qu’il couronne la tête du gamin

D’un tout petit robot

Qui gifle ceux qui mentent de trop

C’est au petit déjeuner

Qu’il est décidé de le tester

» Où vas-tu aujourd’hui Flavien? »

A l’école papa, répond le fils

« Pas bien Flavien »

Et voilà qu’il prend sa première gifle

« Ok , je vais voir « Le Crapaud et le Maître d’Ecole » chez un ami »

« Pas bien Flavien »

Et hop une deuxième gifle

« Ok dit-il en regardant ses chaussures , c’est un film porno »

Edmond levant les yeux au ciel et très énervé

Dit qu’à son âge jamais il n’aurait osé

Et voilà qu’il prend à son tour une gifle

« Tel père tel fils » coquerique comme un coq la mère

Et voilà que c’est elle qui prend la gifle.

Morale de l’histoire

Vous voyez bien

Que mentir ne sert à rien!!!

-dimdamdom-

Pour le défi 195 chez les Croqueurs de Môts

Josette nous demande de raconter une histoire courte avec les mots imposés :

Ciel, chaussure, coq, couronne et crapaud

A partir de ce tableau (vu dans une brocante)