Le tango est une pensée triste qui se danse …

Pour ce défi 202 mené par Luciole chez les Croqueurs de Môts

“Le tango est une pensée triste qui se danse! (Enrique Santos Discépolo)

La peur est l’énergie qui contracte, referme

attire, court, cache

et blesse.

L’amour est l’énergie qui s’étend, s’ouvre, envoie

reste, révèle, partage

et guérit

La peur enveloppe nos corps

dans les vêtements.

L’amour nous permet

de rester nus.

La peur s’accroche et se cramponne

à tout ce que nous avons.

La peur retient,

l’amour chérit.

La peur empoigne,

l’amour lâche prise

La peur laisse de la rancoeur,

l’amour soulage.

La peur attaque,

l’amour répare.

Neale Donald Walsch

Dans l’air du temps

Ce matin en me levant

J’avais une folle envie

De m’envoyer en l’air

Ne croyez pas cependant

Que dans la vie

Je sois hôtesse de l’air

 

Comme le dit dans la chanson

Le léger Jacques Dutronc

Qui n’a rien d’une diva

Mais tout d’un Casanova

 

Ce matin il faisait beau temps

J’avais très envie

De rester dans mon rocking chair

Ne croyez pas cependant

Que dans la vie

Je sois voluptuaire

 

Comme l’était Emmanuelle

Aussi belle qu’une demoiselle

Qui les dimanche sur sa balançoire

Montrait ses jambes sous son jupon noir

 

Ce matin pas un souffle de vent

Pourtant j’avais bien envie

D’aller prendre un bol d’air

Ne croyez pas cependant

Que dans la vie

Je sois pompeuse d’air

 

Comme l’était Liz Taylor

Dont les disputes valaient de l’or

Avec son célèbre Richard Burton

Qu’elle rendait furibond

 

Ce matin derrière mon paravent

Je n’avais aucune envie

D’avoir les fesses à l’air

Ne croyez pas cependant

Que dans la vie

Je sois nonne au couvent

 

Comme l’était Soeur Sourire

Qui n’est pas morte de rire

Mais d’avoir tout quitté

Pour une femme qu’elle a aimée

 

Ce matin les cheveux au vent

Je n’avais qu’une envie

D’aller à la montagne prendre l’air

Ne croyez pas cependant

Que je n’aime pas les vacances balnéaires

 

Comme le disait Jean Ferrat

Qui n’habitait pas le Cap Ferrat

Que la montagne est belle

Tout en regardant voleter les hirondelles

 

Ce matin tempête et vent

J’avais très envie

De sortir de ma bulle d’air

Ne croyez pas cependant

Que dans la vie

Je manque d’air

 

Comme Mam’selle Bulle

Qui comme un funambule

Avait rêvé de s’envoler

De s’envoler pour tout quitter.

 

Ce matin tapis blanc

J’avais très envie

D’enfiler un mohair

En sortant j’ai eu peur cependant

De glisser sur mon derrière

 

Comme Jacques Higelin

Retombé en enfance au pied du grand sapin

Tombé comme un météore

Dans les poches de Balthazar, Gaspard, Melchior

 

Ce matin voilà le printemps

J’avais très envie

De respirer le bon air

Il faut savoir cependant

Qu’en ville c’est la galère

 

Comme le disait Michel Fugain

Dans un de ses refrains

Regarde les rues de la grande ville,

Regarde les murs de la grande ville

 

Ce matin malgré le vent

J’avais très envie

D’aller prendre l’air

J’ai entendu cependant

Que pour notre survie

Il fallait éviter la pollution de l’air

 

Comme le dit Philippe Geluck dans son dicton

Je pense sincèrement que la pollution

Ce n’est pas aussi grave qu’on le dit…

C’est beaucoup plus grave qu’on le dit.

 

Depuis tout un temps je vis en dehors du temps

Voilà pourquoi ce matin je n’avais pas envie

D’aller prendre un bol d’air

J’ai peur cependant

De manquer d’air

 

Comme le dis Manom D’Inverness

Dans ses chansons pleines d’ivresse

Dans c’qui forme mon univers et tout ce qui diffère

J’ai peur à mes repères, j’ai peur de manquer d’air

 

-dimdamdom-

 

Pour ce premier jeudi poésie

chez les Croqueurs de Môts

Luciole à la barre

Voici ce qu’elle nous demande …

  • Poésie ou chanson ou autre sur les 4 éléments qui composent la danse :

          L’EAU, L’AIR, LE FEU, LA TERRE

En fouillant dans mon grenier j’ai retrouvé ce poème

Les quatre éléments y sont sauf peut-être le feu

Pour l’occasion j’y ai ajouté trois paragraphes.

A vrai dire je participe à un concours à la maison de la Francité

Je dois faire un texte de minimum 6000 caractères,

il m’en manque encore 3500 😆

“Quand Paris s’enrhume, l’Europe prend froid”

Pour le défi 201 chez les Croqueurs de Môts

c’est votre commandant Dômi qui s’y colle

et voici ce qu’elle propose …

Nous sommes en hiver …

“Quand Paris s’enrhume, l’Europe prend froid”

Il a neigé toute la nuit. Voilà ma matinée.

8h00 : Je fais un bonhomme de neige.

8h10 : une féministe passe et me demande

pourquoi je n’ai fait  une bonne femme de neige.

8h15 : Alors je fais aussi une bonne femme de neige.

8h17 : La nounou des voisins râle parce qu’elle trouve la poitrine

de la bonne femme de neige trop voluptueuse.

8h20 : Un couple homo du quartier grommelle que ça aurait pu être

deux bonshommes de neige.

8h25 : Les végétariens du n°12 rouspètent à cause de la carotte qui sert

de nez au bonhomme de neige.. Les légumes sont de la nourriture et ne doivent

pas servir à ça.

8h28 : On me traite de raciste car le couple est blanc.

8h31 : Les Musulmans de l’autre côté de la rue veulent que je mette

un foulard à ma bonne femme de neige.

8h40 : Quelqu’un appelle la police qui vient voir ce qui se passe.

8h42 : On me dit qu’il faut que j’enlève le manche à balai que tient

le bonhomme de neige car il pourrait être utilisé comme une arme mortelle.

Les choses empirent quand je marmonne : “ouais, surtout si vous l’avez dans le …”

8h45 : L’équipe de TV locale s’amène. Ils me demandent si je connais

la différence entre un bonhomme de neige et une bonne femme de neige.

Je réponds : “oui les boules” et on me traite de sexiste.

8h52 : Mon téléphone portable est saisi, contrôlé et je suis embarqué

au commissariat.

9h00 : Je parlais au journal TV , on me suspecte d’être un terroriste

profitant du mauvais temps pour troubler l’ordre public.

9h10 : On me demande si j’ai des complices.

9h29 : Un groupe djihadiste inconnu revendique l’action.

Morale : Il n’y a pas de morale à cette histoire.

C’est juste l’Europe dans laquelle nous vivons aujourd’hui.

Image de prévisualisation YouTube