Ils ….

apres-la-separation

Ils…

 

Ils sont arrivés seuls, chacun de leur côté,

Sont assis sans un mot sur le banc d’invités…

Pas même un regard de regret échangé,

Séparés sur ce banc …avant d’être jugé.

 

Chacun porte sa vie, ses amours abrogés,

L’un sera soulagé, l’autre endommagé…

Les naufragés du temps aux sentiments usés

Emplis d’amertume, les cœurs désabusés.

 

Très vite convoqués au jugement dernier

De l’amour braconnier, toujours excommunié,

Le verdict est rendu, liberté retrouvée

Sans larme, sans cri, personne pour entraver.

 

Choisir la paix, préférer la solitude

A une vie de cris et de lassitude,

Clôturer le chapitre, choisir son destin

Mettre ses sentiments en joli ballotin.

 

Cela reste un échec qui vous brise le cœur

Laissant des traces de chagrin et de rancœur…

Il faut juste savoir ce que l’on veut vraiment

Et laisser de côté tous les ressentiments.

 

Presque au bout du chemin, ne gâchons plus le temps,

Profitons des saisons, savourons le printemps…

La moindre fleur des champs, la goutte de rosée

Consoleront toujours les illusions brisées.

 

Saint-Apollinaire, le 13 Juin 2015

Brigitisis

Un blog que je vous invite à découvrir en passant par le lien ci-dessus.

croqueurs

Pour ce défi 175 Jeanne Fadosi nous a dit pas d’actualité

Alors j’ai un peu triché en vous apportant ce poème qui est hélas d’actualité pour moi.

asphodèle-150x150

Il y a bien longtemps que je n’ai pas participé à la poésie du jeudi

chez Asphodèle, je vais aller lui faire un petit coucou

et lui demander si elle m’accepte encore, vu mon éternel retard 🙂

 

Bâiller à s’en décrocher la machoire!!!

logo-plumes-aspho-4-c3a8me-tirc3a9-du-tumblr-vanishingintoclouds

Pour les Plumes 48 chez Asphodèle

Je sors quelques instants de ma procrastination.

Voici la collecte de l’humeur d’un jour de janvier 2016

 

Jour, gentillesse, motivation, coupable, fer, almanach, visite,

éparpillement, dilettante, farandole, insomnie, maison,

passe-partout, plaisir, poésie, éclaircie, tempête, mélancolique,

serpillière, agacement, chaleur, respirer, minuscule , syncopé

Procrastination, pandiculation

 

Je sens votre agacement de me lire ce jour

alors que je vous annonçais que la motivation n’y était plus.

Mais voyez-vous, après la théorie de l’oeuf de Einstein,

celle de l’ascenseur selon les devises Shadock,

l’acquisition du système de la temporalité,

je profite d’une insomnie, une parmi tant d’autres,

pour venir vous parler de pandiculation.

La pandiculation est un comportement réflexe,

phylogénétiquement ancien,stéréotypé mais modulable

et physiologiquement contemporain des étirements musculaires .

En toute vraisemblance vous n’avez rien pigé, je vous rassure moi non plus.

Ca m’énerve ces gens qui utilisent des mots savants,

ça m’égruge l’albuginée des tubes séminifères jusqu’à l’épididyme.

Alors qu’il suffirait d’utiliser des mots passe-partout

en disant de la pandiculation qu’elle consiste à porter les bras au-dessus de la tête,

renverser la tête en arrière, tout en étirant les muscles des cuisses et des mollets.

En gros pandiculer est l’acte de bailler à s’en décrocher la mâchoire.

Je vais tenter de planter le décor sans éparpillement.

Imaginez que vous êtes chez vous à la maison, qu’il fait une chaleur suffocante,

que vous n’avez pas assez d’une serpillère pour vous éponger sous les aisselles,

que vous avez du mal à respirer .C’est alors que vous ouvrez une grande bouche ,

à la recherche d’ un minuscule souffle d’air afin de ne pas syncoper.

Vous devenez haletant ce qui vous amène à une farandole de bâillements

qui n’est autre qu’un mécanisme de vigilance, une sorte d’alarme

qui nous rappelle les phases clés de notre cycle biologique.

Ca tombe bien mon cycle biologique me dit

qu’il est l’heure d’arrêter de dire des bêtises,

de retourner dans ma bulle et me mettre à l’abri

de la tempête qui envahit mon cerveau.

Même si je me sens coupable en ce moment d’être mélancolique,

je m’oblige de continuer mes visites chez vous en dilettante, d’éviter les bras de fer

et de me nourrir uniquement de poésie juste pour le plaisir

m’estimant heureuse d’avoir franchi le cap du 8 janvier 2016

sans trop de mal (pour comprendre cliquez sur la date)

Dans l’attente d’une éclaircie, je vous remercie pour votre gentillesse

Et votre compréhension .

-dimdamdom-

cerveau

 

Youpi!!!!!!

logo-plumes-aspho-4-c3a8me-tirc3a9-du-tumblr-vanishingintoclouds

 (Je vous recommande de cliquer sur l’image pour découvrir l’ambiance joyeuse de ce blog)

Pour le grands retour des Plumes,

Asphodèle nous demande de faire un texte

Sur le thème du « manque »

Voici la collecte de mots recueillis par la joyeuse bande des Plumes.

Frissonner, vide, humeur, plume, embellir, enfin, sommeil,

drogué, impasse, poésie, torture, plénitude, trop-plein,

youpi, énergie, absence, temps, dénuement,

bol, idée, déchirement, bus, besoin, rationner, abandonné.

 

Avant de commencer, je tiens à remercier les Plumes

de me permettre ce billet d’humeur.

Je pense que les participants de ce défi

ne connaissent pas tous Pépé et Mémé Jeanne , 

ce couple devenu mythique sur le blog de dimdamdom.

( ben oui moi j’aimais bien le mot « blog » de Mind The Gap)

Tous deux vivent un véritable déchirement depuis quelques temps

Afin de vous mettre dans le contexte je vais éviter humour et poésie

Parce qu’entre ce couple il n’y a pas ou plus de poésie,

cela ne ferait qu’embellir leur vie.

Un matin, Mémé Jeanne , après une nuit sans sommeil,

attendait le bus quand soudain elle fut prise d’un besoin pressant …. de tout abandonner.

A cette idée elle frissonnait, le regard vide comme celui d’un drogué

qui savait d’avance que la désintoxication serait douloureuse.

Absence totale d’énergie, un ras le bol indescriptible,

en gros c’était le trop plein dans toute sa plénitude.

Malgré son esprit qu’elle torture sans répit, sa décision est irrévocable

Elle quittera ce Pépé qui n’a eu de cesse de la rationner.

La voilà dans l’impasse, se retrouve dans le plus grand dénuement

mais elle se sent riche de sa liberté enfin retrouvée.

-dimdamdom-

Zemanta Related Posts Thumbnail

ps : Je ne vous oublie pas les Nuls pour le défi « A quoi ça rime »

Je vous fais le compte rendu des participations demain 😉