Plumes 38 : Fuite!!!

Zemanta Related Posts Thumbnail

Pour les Plumes 38 Asphodèle a sélectionné trente-huit mots

Qui partent dans tous les sens, plus  trois mots en Q 

Elle nous en a fait deux listes.

Nous pouvions choisir l’une ou l’autre,

Rajouter des mots de l’une à l’autre 

Mais dans les deux cas, les mots en Q sont obligatoires

Dans les deux cas, nous pouvions en laisser un de côté

Puisque il y en a plus de 20.

Liste I :

Insomnie, torpeur, flocon, inéluctable, agapes, fuite, cheminée,

démesure, verdâtre, orange, mantille, victoire, illumination,

attente, invitation,emballer, courage, chauffage,

réussite, enfant, parole,

quartier, quintessence, quelconque.

Liste II :

Fatigue, ronfler, étoile, cannibale, balthazar, réflexion, emballage,

crainte, papillote, caraco, se réjouir, émerveillement,

désir, étrennes, apaisement, inhalation, examen,maternité, mot,

quartier, quintessence, quelconque.

Peintures sur toile peinture paysages 1007 - FC1007PA

Il faut que je vous dise, j’avais commencé mon texte hier ….

Et … je réalisais qu’ au plus j’avançais, au plus je m’enfonçais

Dans une ambiance bien loin des illuminations de Noël tout proche.

Le chauffage était à fond, j’écoutais à la radio la météo ,

Pas le moindre flocon n’était annoncé.

Je regardais l’horizon, un grand soleil orange

Tombait derrière une masse verdâtre .

En ce moment je n’ai guère d’entrain,

Pas plus de courage pour affronter cette période d’agapes

Insomnie, fatigue, torpeur font partie de mon quotidien

J’éprouve un désir inéluctable de prendre la fuite

De partir loin de ce quartier, de cette maison

Afin de retrouver la quintessence d’une vie devenue démesure

Où chaque parole prête à réflexion.

Et pourtant je n’ai pas envie de rater l’émerveillement

De mes petits-enfants qui vont venir découvrir ce que Père-Noël

Aura déposé dans la cheminée.

J’éviterai de m’emballer,

Je laisserai le temps d’un soir mes questionnements en attente

Et ferai en sorte que l’invitation de mon petit monde soit une réussite

Puis seulement je partirai pour une destination quelconque

Afin de retrouver l’apaisement .

-dimdamdom-

les passeurs de mots sur la plateforme apln

Je participe au défi chez Les Passeurs de Mots

Sur le thème de décembre que voici :

 

Bonjour!!!

En ces temps de fêtes Sabine  (Chemin je t’aime) blog à découvrir,

M’a proposé cette photo prise sur le Chemin de Compostelle

Que vous inspirent ces mots?

Tout est possible.

Ne vous sentez pas enfermés

Laissez aller votre imaginaire et votre coeur !!!

A vos plumes.

La photo est bien entendu obligatoire

(sinon personne ne peut comprendre)

Evajoe.

défi pour les passeurs de mots sur l'annuaire blog pour les nuls

 

 

 

 

Plumes 37 chez Asphodèle : Ils ont changé ma chanson!!!

Zemanta Related Posts Thumbnail

Les mots imposés pour les Plumes 37 chez Asphodèle sont :

vol, chat, transfigurer,  blanc, solitude, silence, matin,

se ressourcer, ivresse, ténébreux, épuisant, insomnie, étoilé, fête,

rêver, sommeil, voyage, chanson , recommencement,

voluptueux, sarabande, passeur, prologue, pavillon.

 

Je reviens d’un voyage épuisant du bout de la planète.

J’ai cherché le silence dans l’insomnie de mes jours et de mes nuits

Et j’ai trouvé en échange un contact voluptueux avec la nature.

Il m’arrivait certains matins d’être remplie d’ivresse

Lorsque je suivais des yeux le vol de centaines d’ oiseaux ,

Virevoltant telle une sarabande dans un ciel aux nuages blancs et cotonneux .

J’ai rêvé de solitude, les soirs où je ne trouvais pas le sommeil ,

Je cherchais dans le ciel ténébreux rarement étoilé le passeur de lumière

Qui me préparerait au prologue de la nuit.

Mais mes yeux ne pouvaient baisser pavillon

Devant tant de beauté aussi sombre fut-elle.

Mon coeur était en fête à chaque reflet qui transfigurait le paysage.

Chaque jour était pour moi un recommencement auquel j’assistais avec délice

J’étais partie pour me ressourcer, avec pour tout bagage, mes amis, mes amours,

Laissant derrière moi mes emmerdes,

Mais c’était sans compter que des idées

Aussi noires qu’un chat  m’ont rattrapée

Venant assombrir mon ciel

Et réveiller mes tourments.

-dimdamdom-

ténêbres1

ténèbres2

ténèbre3

ténèbres4

Voilà ma chère Asphodèle avec quelque peu de retard

Ma participation à tes Plumes 37 dont le thème est « La nuit »

Je reprends cette semaine mes habitudes

Avec la ferme intention de ne plus me laisser submerger par mes émotions

Et surtout celles des autres qui pourraient m’entraîner dans un gouffre.

Le porteur de lumière!!!

asphodèle-150x150

Je vous présente le plus ancien poème de Charles Baudelaire,

Le porteur de lumière, écrit en 1835 alors que le poète tenait à peine 14 ans.

Ce texte inconnu (et fascinant) est explosif,

Si nous ne pouvons pas définir exactement la qualité de la poésie,

Nous pouvons  tous affirmer sa puissance qui nous enveloppe.

Ce poème est suivi de clichés

Que j’ai pris du bout de la planète

Où je me sens bien voire beaucoup mieux!!!

 

Le porteur de lumière

 

L’on me nomme univers et l’on me dit obscur

Mais qui vient vers moi rencontre mes étoiles,

Et qui m’envoie ses yeux comme on hisse des voiles

Connaitra du passé les rêves du futur.

 

Je sais la terre une île, infantile et enceinte,

Guettant à l’horizon un soleil différent,

Car étant l’univers je suis aussi parent,

Et je sais son désir de se retrouver sainte.

 

Quand vous me contemplez sachez que je vous vois

Soulever vers mes cieux vos regards pleins d’ivresse,

Et qu’à travers chacun je grandisse sans cesse

Car je serais en vous si vous croyez en moi.

 

Qui cherche pour changer me trouve au fond de l’âme,

L’on me nomme univers et l’on me dit sans cœur,

Et si je parais noir ainsi qu’un étrangleur

C’est pour mieux éveiller votre désir de flamme.

 

(Charles Baudelaire/1835)

le cap 1

matin coton sur apln-blog