Quand la complicité cesse, l’amour s’évanouit!!!

Victor et Victoria sur apln-blog

 

Je reviens d’un week-end en Italie qui se voulait agréable et qui au final

Ne fut pas de tout repos , je vous rassure, rien de bien grave, un incident,  une bêtise

Mais à part ça ….. oups encore une fois je m’égare.

Venons-en au fait.

Voilà que tout commençait bien, dans le ciel pas le moindre nuage.

Un soleil éclatant , un petit vent doux comme une caresse.

C’était toujours ça de pris, sachant que dans les jours suivants

La neige devait déjà faire son apparition dans les Alpes où nous habitions.

Tous les ingrédients étaient réunis pour que cela soit un week-end de rêve.

Mon tendre époux et moi même avions décidé ensemble d’un petit dîner en amoureux

Lui et moi sommes souvent en empathie, la fin de l’histoire vous le confirmera.

Nous étions dans un restaurant de charme non loin du balcon des amants célèbres

Malgré des températures très agréables, les soirées étant un peu fraîches

C’est  avec plaisir que nous avions accepté une table proche du four à pizzas.

Nous nous amusions comme deux larrons en foire,

Heureux de nous retrouver en tête à tête.

Malgré nos nombreuses années de vie commune

 Nous sommes toujours de connivence

Il n’y a jamais eu de secrets entre nous

Toujours prêt à sortir l’autre du fond du tiroir

Quand il se met à broyer du noir.

Quand soudain, mon regard fut attiré par la chevelure de mon mari.

Une braise provenant sans doute du four à pizzas

  Venait d’embraser son cuir chevelu

Laissant déjà apparaître une calvitie.

C’était hallucinant de voir à quelle vitesse il s’est levé,

On aurait dit qu’il avait le feu aux fesses,

Oubliant que la veille il avait été sauvagement attaqué par un moustique

Qu’il avait écrasé violemment de la main.

En quelques instants, celle-ci avait doublé de volume

Ce qui nous avait coûté toute une nuit aux urgences.

Afin de trouver au plus vite l’antidote

Qui nous permettrait de continuer notre week-end,

Une pommade aux vertus cicatrisantes

Ainsi que quelques granules à laisser fondre sous la langue

Lui furent prescrites avec la promesse que le lendemain, il ne souffrirait plus .

Mon mari, furax, se mit à proférer un déluge de gros mots ,

Le pizzaiolo et moi même eûmes bien du mal à canaliser sa colère.

Il y eut très vite un attroupement autour du restaurant ,

Ce qui n’était pas pour plaire au restaurateur

Qui y voyait une mauvaise publicité

Face à son rival qui de sa terrasse

 Se demandait ce qu’il pouvait bien se tramer en face.

Donc pour calmer l’orage,  tout le repas nous fut offert

Ce qui rendit très vite le sourire à mon mari.

Qu’il est craquant mon chéri lorsqu’il est content!

Finalement ce n’était pas un si mauvais week-end.

A peine rentrés, que d’un commun accord,

Nous fixions une nouvelle date au calendrier.

Nous rêvions tous les deux de vivre un week-end de nomades à Marrakech

De regarder de longues heures le coucher du soleil sur la mer aux couleurs de nacre ,

Tendrement enlacés dans une couverture, puis de rejoindre notre chambre

Plus confidents que jamais avant de nous endormir dans des draps de soie,

 Au lendemain, partager notre repas dans un petit endroit sympa,

Peut-être qu’avec un peu de chance

Nous  trouverions un cheveu  dans le couscous.

-dimdamdom-

Zemanta Related Posts Thumbnail

Voici ma participation

Aux Plumes 35 chez Asphodèle

Dont le thème est la complicité.

Voici la récolte des mots :

Regard, secret, main, larrons, tiroir, drap, couverture, partager,

(se) tramer, connivence, confident, bêtise, proche,

rival, neige, empathie, ensemble , amants (au pluriel),

nacrer, nomade, noir.

Je n’ai pas su conjuguer le mot « nacrer »

(on me dit dans l’oreillette qu’il n’y a pas de mer à Marrakech,

on dira donc que c’était la piscine)

48 réflexions sur « Quand la complicité cesse, l’amour s’évanouit!!! »

  1. Un cheveu dans le couscous, c’est mieux que les yeux dans la soupe, ou le repas chez Bruno au tord-boyaux ! Et si ça fait gagner le repas pour deux … 😉
    Domi, je me souviens du jour où j’ai trouvé … un capuchon de stylo-bille dans le riz (dans un restaurant étoilé) ! 👿
    On ne m’a pas offert le repas, et même au début la patronne se montrait soupçonneuse, l’air de ne pas croire à ce que je lui exposais, preuve à l’appui … 👿
    Bisous d’ici !

    • Bonjour Midolu, heureuse de te lire 🙂
      Et bien moi j’ai travaillé dans un hôtel 4 étoiles et un client m’a appelée pour me dire qu’il y avait une mouche dans sa salade!!! J’ai été chercher le Chef, il a refusé de venir, il m’a juste donné une autre assiette pour le client. J’ai refusé et j’ai envoyé le client en cuisine, j’aime autant te dire qu’en tant qu’intérimaire je n’ai plus été rappelée 😉
      Il faut vraiment y avoir bossé pour savoir ce qui se passe dans les coulisses, je pourrais écrire un roman 😉
      Bisous Midolu et bon week-end.
      Domi.

  2. Ha ha il a fait l’école du Cirque ton mari ??? 😆 ! Juste un petit souci, : j’ai vécu trois ans à Marrakech et il n’y a pas la mer, pas du tout !!! Tu as même les neiges éternelles du Haut Atlas à une vingtaine de kilomètres et pour trouver un coin tranquille là-bas (aujourd’hui) c’est pas gagné ! Je te conseillerais plutôt Essaouira, au bord de la mer, c’est magique ! Et un bon couscous roulé sous les aisselles ne tue que les vacanciers, c’est bien connu !!! 😀

    • Oh tu me vois embarrassée, j’ai tapé sur Google « mer à Marrakech » et je suis tombée sur la rubrique « Hôtel bord de mer à Marrakech » et comme je n’y suis jamais allée et que je ne suis pas très experte en géographie, je n’ai pas cherché plus loin 😉
      Bah pas grave ça ne sera qu’un petit plus dans mon histoire burlesque 😉
      Bisous Aspho.
      Domi.

  3. Ici sans le vouloir, une façon de manger malin sans le « l’addition s’il vous plaît »… ! Ceci me fait penser à Michaäl Jackson et sa pub pour un soda célèbre… l’histoire ne dit pas s’il a peu en boire gratuitement après…. ! Ah oui les coulisses des restaus en tous genres… sans compter leurs toilettes, là je pense à l’aile ou la cuisse… le passage de Louis dans ce boui-boui ! Sur ce bonne soirée zen et sans souci ! Bizzz

    • Mon histoire est en référence au film « Victor et Victoria » quand Julie Andrews introduit des cafards dans sa salade 😉
      Un film à voir si ce n’est pas déjà fait 🙂
      Bisous Jill et bonne soirée!!!
      Domi.

  4. Ah ces hommes, il leur en faut peu pour leur rendre le sourire 😆
    Bon alors ce départ pour Marrakech, c’est pour quand ??? (ça te ferait un peu de vacances bien méritées 😉 )
    Bon allez, je vois que ton imagination n’est pas prête de faiblir … elle est inépuisable 😆
    Bisous Domi … et bonne soirée 😉

  5. Florence – Testé pour vous
    Bonjour Domi…ouf ouf, heureusement que vous n’étiez pas à Agde, dans le village des naturistes…tu te rends compte si la braise était tombée…euh…bref, pas dans les cheveux hein ? Ho la la les dégâts…un trou là où d’habitude il n’y en a pas…sauf s’il s’était retournée !
    Bravo, j’imaginais la scène du début à la fin…et ma foi, j’ai bien rigolé.
    J’en ai profité pour lire tes 2 H…et je reviendrai plus tard les commenter…j’entends Endie..elle est réveillée, la journée mamie à fond commence.
    Bises Domi et passe une très très bonne journée…J’espère vraiment qu’elle sera bonne bonne et encore bonne..je croise les doigts…si, si, toute la journée mes doigts resteront croisés

  6. Ben oui, c’est moche pour les cheveux, ça ne devra pas repousser, peut-être coller celui que vous trouverez dans le couscous, ha ah ah ! mais non, tu verras, il sera chouette ce week-end à Marrakech.

  7. 😛 Adorable ce week-end en Italie quoique ton zamour a eu chaud au crâne 😉 mais après il a eu chaud au cœur… Merci pour la communauté des nuls la case a été ajouté. Il y a des défis partout avec les nuls j’essaye doucement de m’installer par ici. Bon dimanche ensoleillé et bisous Doubs !

  8. hé bien que d’aventures… Dans les Alpes au lieu de manger une pizza, vous auriez du manger une raclette ou une tartiflette ou un vrai gratin dauphinois… mais si vous n’étiez pas allés dans cette pizzéria, aucune histoire n’aurait pu être racontée… Bravo et à bientôt de te lire pour les nouvelles aventures à Marrakech… Bisous

  9. Merci de ta visite dans ma tanière Domi. Comme toi je garde ma petite fille chez elle, une façon de lui assurer un confort surtout l’hiver. C’est dur pour les petits de devoir quitter la maison tôt le matin. En contrepartie je suis à 7h chez elle ce qui m’a été difficile les premier temps car je suis une couche-tard plutôt insomniaque. Mais bon quel plaisir de profiter de ses petites enfants.
    J’ai trouvé ton récit très drôle mais bon le mari l’a échappé bel….
    Bisous

  10. Bravo: tu as beaucoup d’imagination; pour le cheveu ,il suffira d’en mettre un bien noir aux couleurs des cheveux locaux et hop! Le tour sera joué! Bises
    Pas mal le H , j’ai trouvé le personnage!

  11. Florence – Testé pour vous
    Bonjour Domi…un petit passage par ici, à l’aube, tant que tout le monde est encore couché…ce sont les meilleurs moments hein ? Calme, tranquillité…oh oui, c’est bon ça !
    Et toi, comment ça va ? C’est calme ? Tu gardes le petit aujourd’hui ? J’espère que tout va bien, vraiment…ou du moins que tout est relativement mieux…tu me diras ça…bises Domi et le 11 approche à grands pas…alors à très vite hein

  12. Moi ça me laisse rêveuse, cette capacité que les hommes ont de s’enflammer pour nous!
    Excellent texte, plein de vécu drôle et de clins d’oeil sympas.
    j’ai passé un très bon moment grâce à toi, Dom! 😀

  13. Tu as l’art de raconter tes malheurs et d’en faire un récit qui fait sourire.
    Il fera plus chaud à Marrakech, ton homme pourra se mettre loin du feu. Attention aux épices dans le couscous…
    Bonne soirée.

  14. Il s’appellerait pas Gaston ton mari?
    je vois que chez toi les tiroirs sont larges …je le disais les tiroirs en disent long sur notre vie privé….
    En tout cas merci pour le lien j’ai pris un bon moment de détente à la lecture de ton récit

  15. tu parles d’un week-end ! 😀 Bon, c’était en Italie, tout n’a pas dû être mauvais et puis, les mésaventures rocambolesques sont de bons souvenirs qu’on enjolive à plaisir avec le temps qui passe. Y a-t-il une partie de ce récit qui est vrai ? Le feu dans les cheveux…j’y crois puisque j’ai eu le feu sur mes avant-bras et ma jupe dans un restaurant à Pau. Mais quelle idée d’avoir voulu une crêpe suzette flambée ? 😀 Je n’en ai plus jamais recommandé ! Me demande pourquoi ! 😀 Bisous Domi, pas trop le temps de faire des « devoirs » mon petit-fils squatte très souvent la maison de papy mamie, et je préfère l’éloigner de l’ordi, iPad et autres engins de ce type, monsieur aime trop ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.