Des mots une histoire n°85 de Olivia Billington : Prélude de Bach!!!

Des mots une histoire Prélude de Bach

http://chrystaline.canalblog.com/archives/2011/04/05/20817021.html

Des mots, une histoire 85, la récolte : rentrer – racornir – grosse
prélude – vertueux – hasard – dire – peur – tout – ferronnerie
téléphone – tilleul – abîme – fils (fille) – héros
&&&&&&
Je venais de rentrer  d’une journée de travail, il faisait bien tard,
J’engageais ma grosse limousine dans l’allée
En prenant soin de fermer derrière moi le portail en ferronnerie.
Il faisait froid dehors le paysage finissait de se racornir.
Je n’avais qu’une envie celle de prendre un bain chaud
Et de m’installer confortablement dans mon fauteuil
Tout en sirotant une tisane de tilleul.
Afin d’être tranquille, je débranchais mon téléphone.
Je tombais par hasard sur un film où le héros vertueux mourait à la fin ,
Après avoir réussi à éviter le suicide de son unique fille.
Il n’y a pas à dire ce film ne me valait rien,
Voilà que maintenant j’avais la peur au ventre,
C’est en écoutant » Prélude de Bach »
Que je finis par tomber dans l’abîme d’un sommeil profond!!!
-dimdamdom-

 

Des mots une histoire de Olivia Billington

 

24 réflexions sur « Des mots une histoire n°85 de Olivia Billington : Prélude de Bach!!! »

  1. Bonsoir domi,
    tu vois je ne t’oublie pas..

    Malgré ce temps, je vais faire un tour chez-toi.. et accompagné de la prélude bach ..
    Je vois que la gymanstique des mots est toujours pésente chez-toi..ah ! comme j’aurais aimé..pas le moment d’avoir des regrets..j’en ai déjà que trop !
    Prélude de Bach en C majeur

    Qu’il est bon en ce cocon de douceur,
    Ma fille de se donner pur bonheur,
    Tu joues pour moi ce prélude de Bach,
    Divin partage d’un jour hivernal.
    Farandole d’elfes sur le clavier,
    Tes doigts dansent avec agilité,
    Tu nous transporte en musique,
    Vers une ambiance féerique.
    Sur le velours de ce doux contre-jour,
    Nos regards se croisent avec amour,
    Tes yeux m’expriment ta tendresse,
    Ma main dans tes cheveux te caresse.
    Ô ! Comme je t’aime fort mon enfant,
    Sont sublimes ces noèmes dansants,
    Je voudrais toujours vivre ces instants,
    Partager prélude infiniment.

    **JB
    Grosses bises
    Patrick

  2. Bonjour Domi…Cette histoire ne m’a pas trop inspirée…J’ai l’impression que tu as regardé un film qui m’aurait laissé muette de saisissement…alors je vais me taire, faire marche arrière et te saluer sans rien défaire…Bises Domi, passe une belle journée, assise sur ton..euh..derrière !

  3. Bravo Domi
    je me rappelle de ton début dans ce jeu des mots et je dois dire que tes progrés sont époustoufflants!
    Pourvu que cela dure et que le travail que tu as entrepris (enorme!!!) ne fasse pas tarir ta veine.
    Amicaux bisous
    Antonio

  4. Une belle association, Domi, j’adore ton choix pour la musique sur la 85e d’Olivia 😆
    Maurane est indémodable, une grande dame et une voix chaude et sincère.
    Bon dimanche & bisous d’O.

    • Merci Soene, ça me touche beaucoup !!! Alors de toi à moi, je connais personnellement Maurane, pour avoir fait toutes mes études avec elle ici à Bruxelles!!!
      Nous nous revoyons de temps en temps, j’ai eu le grand plaisir d’aller la voir à Bercy pour le concert des Enfoirés mais aussi la couturière de son album Nougaro!!!
      Mais je réalise qu’elle est maintenant une vedette et donc je la considère telle quelle, sans essayer de m’immiscer dans sa vie!!!
      Il est clair qu’elle a un superbe palmares, et sur scène elle met son public en émoi!!!
      Voilà pour la petite histoire!!!
      Je te souhaite une douce soirée.
      Bisous
      Domi.

  5. Pour ma part, le prélude de Bach me fait penser également immédiatement penser à Maurane 😉
    Très sympa le nouveau chez toi (et comme tu as mis la même bannière (je crois) on n’est pas dépaysés : le changement dans la continuité 😉

  6. Ma chorale a chanté ce prélude avec ta copine belge quand elle est venue chez nous il y a quelques années : très bon souvenir pour tous mais n’ oublions pas Jean-Sébastien quand même …………..
    Bon! C’ était quoi ton film ? Ou bien ça reste un scénario à écrire ?
    Bonnes bises à toi .

  7. Bonsoir Domi…Le héros meurt et la suicidée vit…La morale est sauve non ? Peut-être pas en fait ! Bref, ça meurt et ça vit, pourvu que ça dure hein…Je te souhaite une très belle soirée Domi, je rentre de week-end et j’suis juste passée te saluer..à bientôt, bises bises

  8. Des pensées pour chez toi. J’espère que les deux tourtereaux vont se remettre vite de ce chagrin et que des nouveaux petits pieds baigneront sous peu bien au chaud avant de sortir et te sourire. Courage pour eux deux.

  9. Curieusement, j’arrive ici; hier soir j’ai lu ton joyeux Noël, cette année, il ne sonne pas comme d’habitude; mon cœur n’y est pas et si je suis déjà debout c’est que j’ai des soucis « dentiste » il faudrait que je sois prise aujourd’hui..je ne raconterai pas ma vie ici sur ce nouveau support ! Tu as encore déménagé; il doit bien y avoir une raison; tu dis ne pas être en forme sur ton commentaire chez moi ? Comment arrives-tu à tout gérer ? Annuaire, blog etc…? ? Je culpabilise avec l’Annuaire, car je ne m’investis pas !
    Bonne semaine; je tiens aussi à ajouter que ton écrit est parfait mais pas très gai.
    Bisous matinaux et pour cause (j’en ai mal au ventre d’angoisse)0
    A bientôt, mes amitiés.

  10. Agréable petite histoire; pris par le fil d´un scénario plutôt terne, néanmoins, l´acteur principal de ton récit est accroché par le sentiment de peur! 🙂
    Bon après midi, bisous Ismeralda

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.