Des mots une histoire de Olivia Billington N°83 : To be or not to be

 

http://annuairepourlesnuls.fr/images/phocagallery/photos/lafindumonde.jpg

 

 

 

Les mots récoltés pour Des mots, une histoire 83 sont :

goût – oser – malheur – comprendre – provincial 

verre – soutenir – avoir – bras – poser – surveiller 

corail – partout – composé – emprise

 

 

Oh malheur

Je n’ai plus de goût

Dans ce monde pas net

Je me noie dans un verre

Plus personne pour me comprendre

Me soutenir

J’aimerais qu’on arrête de me surveiller

Partout où je passe

J’ai l’impression d‘avoir les bras coupés

Je voudrais pouvoir me poser

Arrêter d’être sous cette emprise virtuelle

Reprendre ma vie de petit provincial

Me retirer dans la mer de Corail

Oser reprendre ma vie réelle

Difficile de composer

Entre vie réelle et vie virtuelle!!!

-dimdamdom-

.

.


« Toute ressemblance

Avec des personnes ou des situations existantes

Ou ayant existé ne saurait être que fortuite. « 

.

 

http://annuairepourlesnuls.fr/images/stories/des%20mots%20une%20histoire.jpg

.

.

  • Plus

 

Partager l’article !
 
Des mots une histoire de Olivia Billington N°83 : To be or not to be:
 

 

 

 

31 réflexions sur « Des mots une histoire de Olivia Billington N°83 : To be or not to be »

  1. Arf ma Domi, ça va aller hein, ne plus s’investir trop au niveau coeur, à force de recevoir des flêches ça fatigue!  Il y a du bon quand même, moi perso, c’est ça qui me tient encore sur le net, ce sont ces belles et vraies amitiés, doux bisous et prends bien soin de toi♥

  2. j’arrive enfin (de chez juliette) alors tu m’as bien fait rire; je t’assure avec ton commentaire chez elle : « oui je suis brute de décoffrage » et je te jure aujourd’hui je vais surprendre avec ma publication

    J’aime beaucoup ce que tu viens d’écrire; je suis contente que tu sois allée voir « juju », d’ailleurs sa réponse est extra; la vérité …

    Bisous ma Domi; et tu me pardonneras si parfois je suis infidèle, depuis mercredi j’avais la RAGE d’être vieille, handicapée et ne plus faire tout ce que je pouvais faire (mais tellemen enragée, avec mon déambulateur, j’ai passé l’aspirateur & la serpillière).

  3. tu manie toujours aussi bien les mots …..j aime bien la fin ..toute ressemblance …;)

    je te souhaite une bonne fin de semaine …il pleut sur nice et je suis raplapla …allez je vais sortir me faire un petit restau avec mon petit .. (non en fait il est grand) mari histoire de me reonner la frite !! biz

  4. Bonjour Dom…pas la pêche aujourd’hui ? Tu te noies dans un verre ? Ben faut le boire ton verre voyons ! allez, un coup de punch (tu choisis si c’est la boisson ou la patate) et c’est reparti…Bonne soirée madame, à très bientôt. Ce soir, j’essaye de me trouver 10 mn pour aller sur les nuls…il faut que j’aille voter, puis lire, puis récupérer le petit logo les nuls à mettre sur mes blogs…j’en ai des trucs à faire dis donc, j’suis débordée d’avance…grosses bises miss

  5. Domi,

    Tant que le goût d’écrire est encore là c’est le principal, non ?

    Quant à la problématique virtuel, réel, une bonne chute d’escalier du genre qu’on retombe sur sin cul comme on dit dans min coin ben cha remet les idée en places.

    Enfin vaut mieux quand même s’éviter une chute réelle.

    Bon week end.

  6. Tu sais la méchanceté on n’y peut rien, tous les jours elle frappe et pourtant je suis encore debout. Ne nous laissons pas faire et faisons  » ce que nous avons envie », nous ne faisons de mal à personne. Nous aimons les gens voila notre « problème » et bien si cela dérange tant pis. Restons NOUS. Gros bisous ma douce copinette

  7. Oh punaise  si je m’y attendais !…. tu me feras toujours rire et j’adore  rire , car le rire est le plus chant de l’homme . Merci pour ce pur moment de bonheur partagé , bises !!!

  8. Salut Domi

    bien envoyés les mots imposés dans une histoire de vie qui, somme toute, te concerne aussi même si l’avertissement final nous renvoit à un personnage imaginaire!!!!

    Ainsi va la vie entre virtualité et réalité et c’est bien ainsi.

    Amicaux bisous

    Antonio

  9. Bien composé tout ça..Je te mets 20/20….

    Et pis, ça sent le vécu tout ça….Je te comprends tout à fait..

    Ne laissons personne avoir d’emprise sur nous..Si par malheur, on nous blesse, restons soudés, il faut se soutenir…Avoir toujours envie de bloguer après tant d’années, les bras m’en tombent (moi, ça fait 6 ans, j’ai beau effacer tous mes articles, je garde toujours le goût d’écrire)…Pouvoir se poser quelque part, ici, là, partout, même sur la barrière de corail, il faut oser et nous le faisons..Chapeau à nous…

    Allez, je lève mon verre – oui, le samedi soir, c’est apéro, mais, attention, modérémment, il faut se surveiller….

    Je ne sais pas si tu es une provinciale, moi oui…J’ai l’impression de te comprendre

    Allez, à bientôt….Bon week-end

  10. Belle participation Domie, j’espère que toute ressemblance est bien impossible, autrement, ce serait un enfer d’être surveillée et de se sentir prisonnière du virtuelle.

    Finalement mon traitement choc anti angine et grippe a pertubé mon horloge biologique et le sommeil me prend plus dans la journée que la nuit quand il faudrait…Alors me voilà…J’espère retrouver toutes mes facultés très vites pour reprendre mes habitudes ailleurs que sur les blogs.

    Bises

    CaroLINE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.