Hitler ou l’enfantement d’un monstre!!!

il y a cent ans sur apln-blog

Pour la communauté “Il y a cent ans” de Claramicalement

Je vais vous parler d’Hitler!!!

Sachant par expérience que les textes trop longs ne sont pas lus

Je vous en parlerai donc en plusieurs épisodes.

L’enfantement d’un monstre ou 1914-1918

source : http://schikelgruber.net/hitlerE.html

Dès le début des hostilités, Hitler qui vit à Munich depuis deux ans

et mène une vie d’artiste moins misérable qu’à Vienne, rejoint volontairement

le XVIème régiment bavarois d’infanterie de réserve.Il accueille la guerre

avec enthousiasme, heureux de se mettre au service de la mère-patrie

dont il n’est même pas un citoyen. Hitler ne deviendra allemand qu’au début

des années 30 pour pouvoir prendre le pouvoir et devenir Chancelier du Reich.

 Il n’empêche. Adolf va vivre avec ferveur le déclenchement des atrocités de 1914-1918

et écrira plus tard : « Ces heures ont été comme une rédemption de toutes

les vexations de ma jeunesse… Je n’ai pas honte de dire que, dans un sursaut

d’enthousiasme, je tombais à genoux et rendis grâce aux cieux de tout mon coeur.

Ainsi commença pour moi, ainsi que pour tout Allemand, le temps le plus

inoubliable et le plus sublime de toute mon existence terrestre. » Il fallait

un être d’une trempe un peu spéciale -voire totalement névrosé- pour applaudir

ainsi à un conflit qui mettait en jeu l’Europe entière mais, depuis sa jeunesse,

Hitler pensait que « le salut du Germanisme avait pour condition l’anéantissement de

l’Autriche. » Pour lui, la guerre allait précipiter la chute des Habsbourg et avec la

victoire de l’Allemagne permettre la fusion qui régénèrerait l’empire germanique.

Quoique Autrichien, il va dès le 3 août 1914, adresser une supplique directe à

Sa Majesté le roi Louis III de Bavière, en demandant la faveur d’entrer dans

un régiment bavarois. Elle va être acceptée et il sera éperdu de reconnaissance.

Commence alors « le temps le plus inoubliable et le plus sublime de toute mon

existence terrestre ». (sic) A la décharge de cet enthousiasme un peu juvénil ou

machiste, il faut tout de même rappeler que le très révéré père de la psychanalyse,

le juif Sigmund Freud, déclarera à la même époque: « je suis fier que l’Autriche

ait démontré sa virilité au monde » ou encore « tout ma libido est donnée à

l’Autriche-Hongrie ». Lui aussi était convaincu que la guerre allait redonner

à l’Autriche-Hongrie un statut de premier rang dans le concert mondial.

Les historiens ont toujours pudiquement fait silence sur de tels propos.

En dépit de toutes les horreurs dont il va être témoin pendant 4 ans,

Adolf Hitler ne se départira jamais de son enthousiasme et de sa détermination,

sauf à la fin de la guerre où il va porter un jugement sévère sur les responsables

et les acteurs suprêmes du conflit. Il ira même jusqu’à dire : »

Plus d’une fois j’ai été tourmenté par la pensée que si la Providence m’avait mis

à la place des impuissants ou des gens sans volonté de notre service de propagande,

le sort de la lutte se serait annoncé autrement. » Comme beaucoup, les horreurs

de la guerre vont l’éloigner un peu plus des principes politiques, sociaux

et religieux qui prévalaient dans l’Europe chrétienne et monarcho-impériale du siècle

précédent et ouvrir la voie aux réformes, quelles qu’elles soient, socialistes,

communistes ou nazies. Mais, en 1914, Hitler n’en est pas encore là.

Il est incorporé comme simple troufion et part pour le front octobre 1914

mais sera promu caporal-chef dès le mois de Décembre du fait de sa bravoure

durant la 1ère bataille d’Ypres. Dans les tranchées, il sera un soldat courageux

et très apprécié de ses camarades de combat qui le trouvaient, à certains

moments, un peu hautain, notamment à l’approche de Noël (période de deuil cruel

pour le jeune homme qu’il était en 1907 quand il enterre sa mère la veille de Noël).

Affecté à des tâches d’estafette, un des postes les plus périlleux du combat dans la mesure

où il faut sans cesse se rapprocher du front pour en rapporter les informations

les plus fraîches pour la suite des opérations,

Hitler va sans conteste être un héros digne de l’Antiquité pendant 4 ans.

Ignaz Westenkirchner, un camarade de renseignements qui devint son ami dira plus tard :

 » Adolf était un type sérieux préoccupé de sujets sérieux.

Il parlait et pouvait parler de tout. Nous autres, simples soldats, nous étions

très impressionnés et nous aimions cela. » D’autres diront que ses qualités militaires

étaient si nulles que le sale boulot d’estafette fut le seul qui lui convenait…

Suite la semaine prochaine….

20 réflexions sur « Hitler ou l’enfantement d’un monstre!!! »

  1. Ah oui cet homme qui fit ce que l’on sait en 40/45… Soldat en 14/18 non loin de chez moi Ypres… excellent dessinateur, au front, temps libre, il dessinait bien les ruines…. refusé à l’académie des beaux arts, si j’ai bonne mémoire, sa destinée aurait pu tout autre si…. !! Seulement voilà…. Merci Dim…. A suivre, bises

  2. Il a dû commencer sa vie comme ouvrier peintre en bâtiment, puis il a joué au peintre du dimanche. C’était un raté en peinture..
    il a promis a son peuple qui souffrait une voiture.. « voiture pour le peuple ».. ainsi il a donné du travail.. et tous sont partis sous les facettes des miroirs qu’il proposait..
    Le peuple a marché dans sa folie..destructrice.
    Il ne m’inspire qu’un rejet profond
    Domi.. tu as fait un bon reportage.. malgré l’horreur que ce personnage transporte.
    bizzouxx

  3. Il est évident que dès le début, il souffrait de troubles mentaux. Battu par son père, surprotégé par sa mère, la mort de celle-ci a forcément créé une cassure chez Hitler même s’il était déjà presque adulte. Il a été refoulé des beaux-arts, il a vécu la bohème pendant des années et l’entrée en guerre de l’Allemagne a été son salut. Malheureusement même si, en effet, il a fait preuve d’engagement et de courage. Je sais aussi qu’il était antisémite depuis l’adolescence. L’humiliation du Traité de Versailles, sa tentative de putsch qui l’a mené en prison où il a écrit Mein Kampf, etc ont accentué, à mon avis, sa personnalité malade.
    J’arrête 😉 Je te laisse raconter la suite.
    Je suis une passionnée d’Histoire et je suis pas mal documentée sur la 2e GM. Mais je ne suis pas psy.
    Impatiente de lire la suite.
    Bonne soirée à toi 🙂

  4. Florence – Testé pour vous
    Bonjour Domi. Lorsque l’on voit son parcours, on se demande comment il a pu être à l’origine de tant d’horreur, tant de souffrances. Un petit rabougri, tout imbu de sa personne, complètement cinglé…Le monde est-il donc aveugle ? Je pense en ce moment à un autre cinglé, fou de pouvoir et que le monde craint : poutine…même débile et on laisse faire, malgré l’histoire, malgré ce que l’on sait…le monde est fou, c’est incontestable !
    Bises Domi, à bientôt…demain matin, direction hosto pour voir ce qu’il en est de mon yeux

  5. Bonjour Dom, ton article est très interessant, comment peux-t-on devenir un tel monstre? Il était sûrement fou depuis le départ!!! hélas que de morts et d’horreurs!!! bisous et bonne soirée MTH

  6. Ah ! Bien spécial oui, en effet ! … des débuts de vie difficiles et le reste … ouf ! Je viendrai lire la suite, car bien présenté Domi !
    Bonne soirée de ce jeudi !
    Bisous.

  7. Ah Hitler, il m’a joué un bien vilain tour dans mon emploi : c’est de l’avoir « évoqué » qui m’a valu d’être licenciée… décidément même mort, il crée toujours des ennuis ! funeste personnage : on se demande encore comment tant ont pu le suivre, et commettre ces horreurs !

  8. J’ai lu les commentaires précédents et je pense que c’était en effet, un raté, et en psychologie, il y a sûrement beaucoup à dire sur ce monstre. D’ailleurs, si Freud avait pu l’analyser, cela aurait été quelque chose !
    Toutes ces déviances sont sans doute dues à son enfance.
    Attention que cela ne se reproduise jamais, le pouvoir quel qu’il soit, déforme les hommes.
    C’est une série d’articles très intéressante que tu commences là et cela rafraîchira notre mémoire.
    Bisous, Domi et merci.

  9. Bonjour Domi,
    s’ il s’ était contenté d’ utiliser ses analyses et son intelligence pour le bien de la société il aurait pu être un grand homme au lieu de devenir un monstre, la vie de chacun d’ entre nous est le résultat de nos choix, de nos actions ou inactions, certains croient bien faire, lui était dans la vengeance et l’ amertume de ses jeunes années !

  10. Bonjour Domi,

    HITLER n’était pourtant pas destiné à cela… Il avait du talent dans le dessin et une certaine sensibilité. J’avais vu un reportage à son sujet sur cette période de sa vie dont on n’a pratiquement jamais ou peu parlé.
    Mais pourquoi le fait de ne pouvoir suivre la voie qu’il voulait en a fait « le monstre » que tu décris ici ?
    Il est incroyable de voir ce qu’un homme peut devenir lorsqu’il a connu certaines frustrations !

    Je suis bien loin de l’excuser, ne te méprends pas sur mon commentaire. HITLER n’est absolument pas excusable !

    Un sujet sur lequel tu vas avoir beaucoup à dire effectivement.

    Bisous,
    Cathy.

  11. Florence – Testé pour vous
    Bonjour Domi…ce fou me fait penser à autre fou : Poutine…c’est pas la joie en ce moment hein ? L’histoire se répéte !
    J’ai lu ton commentaire sur mon article, sur vos lunettes…ben dis donc, ça coûte cher tout ça…vous voilà avec de belles lunettes, un porte-monnaie vide et des lunettes qui ne sont pas bien réglées pour toi…tout est pas bien qui finit pas bien hein ?
    Pour mon oeil, bof, ça n’est pas la joie. La rétine s’est recollée, elle est en place et de côté, tout est ok. En revanche, pour la cataracte, ça n’a pas l’air d’être le top. Ils m’ont mis des implants, des trucs et machins et peut-être que ma vue ne s’améliorera jamais…il faut attendre 6 mois, voire 1 an…et après, peut-être qu’avec une lentille…bref, je ne suis pas prêt de voir comme il faut…donc moral pas au top, mais bon, ça va aller. Ma pitite Endie arrive ce soir alors tout va bien…mon moral remonte en flèche, car c’est mon tempérament…puis avec le temps, peut-être que ça va s’arranger hein ?
    Allez, bises de France et à très bientôt Domi…et pour tes lunettes, ben peut-être qu’à ce prix là tu peux te permettre de gueuler, d’exiger…faut pas déconner quand même !

  12. Coucou!!!
    Bé j’en reviens aussi et ils me disent que je dois m’habituer parce que la dioptrie est plus forte!!! Si je dois faire comme ils me disent pour lire sur le pc, je pense que je devrais très vite prendre un Chiropracteur , car ce ne sont pas les yeux qui doivent bouger mais la tête 😉
    t6c73vah.gif
    Mais bon j’ai deux mois pour m’habituer, endéans de ça je peux exiger de changer les verres 😉
    Bon pour toi c’est moins cool en effet, mais bon pas d’opération c’est déjà pas mal!!! Au fait as-tu essayé de mettre des lunettes de soleil, parfois ça repose la vue!!! Tu vas devoir être patiente!!!
    Cool ta petite va t’aider à ne pas trop y penser 🙂
    Passe un bon week-end et profite un max!!!
    Bisous
    Domi.

  13. Florence – Testé pour vous
    RE moi…pour les lunettes de soleil, yes, j’en mets dès que je sors de chez moi (pour ne pas me prendre une poussière ou une merde dans l’oeil…tu me vois avec une merde de chien dans l’oeil…pas cool ça hein ?)
    Oui, j’ai les nerfs mais bon, ça va..je suis tempérament « de toutes façons je ne peux rien y faire alors ça va impec »…et toi, 2 mois pour t’habituer…rassure moi, tu arrives encore à voir ton poil dans la main ? C’est l’essentiel non ? Et surtout non non, il ne faut pas le raser…un poil dans la main rasé c’est du travail trouvé et assuré…t’es folle ou quoi ? Tu te vois retourner bosser ? Alors tu t’occupes bien de ton poil, tu le bichonnes, tu lui fais la causette, tu le lisses ou tu lui mets un bigoudi, mais surtout surtout tu en prends soin hein…puis remarque vaut mieux un poil dans la main qu’un poil au cul…ah, ça aussi, tu l’as ? T’es une vernie toi dis donc !
    Bon, j’avoue que ce commentaire n’a rien à voir avec hitler…quoique cet homme ne mérite aucun respect, alors parlons de poil au cul, au nez…de yeux, de lunettes…et prends ça dans les dents hitler !
    Allez je file…bises Domi, passe une bonne soirée…et avec une bonne vue hein…Dis, on va monter une association « yeux pourris, c’est par ici ! »

  14. Ah Hitler ce type qui en 1914 comme beaucoup d’autres soldats que nous allons retrouver à la suivante et dont le destin va se ressembler , mais pour Pétain, c’est à lui que je pense , il a juste été naïf alors qu’il aurait dû voir ou ce maudit Hitler emmenait tout le monde….

    Mais on parle d’Hitler ce mec peintre en bâtiment qui a toujours pensé qu’il était un raté a fait des choses horribles qui me donnent envie de gerber chaque fois que je vois quoi que ce oit sur lui. Et je ne parle pas des photos et des gens qui se disent issue de cette mouvance…..

    A méditer, et je tourne la page pour l’oublier…. Mais tu as eu le mérite de nous en parler et le pire, rire en épisode.

    Bisous et belle journée.

    EvaJoe

    • Pétain…homme naïf ? Euh…il a signé des ordres d’exécution, des chasses aux juifs, des papiers donnant l’ordre aux gendarmes français de rassembler les juifs, de les parquer puis de les faire emmener dans les camps..il connaissait la solution finale…il savait ! Pétain naïf ? Non, pas naïf. Un bureaucrate bourreau qui a offert la France, a assassiné d’un coup de stylo des millions de juifs, a permis la torture et meurtres des résistants…comme lui, des préfets, des flics, des gendarmes, etc etc ont suivi, pendant que d’autres (hommes, femmes, anonymes, agents SNCF, etc etc) ont combattu et ont donné leur vie pour que ce massacre s’arrête…pétain, comme hitler, sont à mettre dans le même panier…des fous, des assassins, des bouchers…Les mots me manquent !

  15. les abominations de l’Histoire restent bien difficiles à comprendre, même à posteriori. Sans l’effet de foule, et aussi je suppose, les éminences grises qui en coulisses tiraient les ficelles, même un individu comme Hitler n’aurait pas pu à ce point être malfaisant.
    Et malheureusement les leçons de l’Histoire ne servent que peu.
    belle fin de semaine

  16. Ah ce monstre caressait le rêve de devenir un grand artiste peintre. Mais son délire mena l’Europe et ses alentours, directement aux enfers des guerres les plus folles. Étrangement, depuis une semaine, je suis à lire sur ce sujet historique. Étant née après ces guerres et née du côté de l’Amérique, j’avais peine à saisir les enjeux et les raisons de ces conflits terribles. Merci pour cette page. Bises amicales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.