Jacotte a un pote!!!

ourson malade

Pourquoi donc m’accuse t-il tout le temps?

Je n’ai rien fait moi, je te le promets !

Il me fait peur quand il lève sa main sur moi,

cette main que j’aimais tant lorsqu’elle me cajolait

après que maman ne soit plus là.

Il se couchait à côté de moi dans mon petit lit devenu trop grand.

Il me serrait fort, si fort qu’il m’arrivait d’avoir chaud, trop chaud.

Faut-il comprendre que cette main n’était autre

qu’une main de fer dans un gant de velours?

Puis voilà tu es arrivé, tu as pris sa place à côté de moi dans mon lit…

Oh toi tu es bien, tu joues la comédie dans ton coin,

d’ailleurs ton thermomètre ne marque que 35,8,

pas de quoi se faire chouchouter.

Tu parles d’un cadeau de Mémé!

Si j’avais su que tu l’éloignerais de moi,

jamais je ne t’aurais fait briller le poil

et jamais je ne t’aurais glissé dans mon lit.

Oui d’accord, tu as connu la guerre 14-18 et alors?

Tu n’as pas été au front comme Pépé,

tout au plus tu as une petite blessure au front.

Voilà que le petit ours devenu de luxe ,

parlant peu mais n’en pensant pas moins

redresse une oreille et se met à chuchoter.

La petite fille répondant au joli prénom de Jacotte

et au caractère bien trempé, s’en trouve bien surprise

tout en étant bien attentive aux mots de l’ourson.

Tu n’as pas tort Jacotte mais encore?

Laisse moi te raconter …

Lorsque ta Mémé vivait encore, elle m’a chargé d’une lourde mission.

Voyant que tu n’avais plus de maman elle a voulu te préserver.

C’est ainsi qu’elle m’a ressorti d’une vieille malle,

m’a fait un brin de toilette afin d’être présentable,

m’a emballé dans un joli papier de soie

et m’a déposé au pied du sapin, ton premier Noël sans Maman.

Ton papa te tendit une main, mais Mémé savait

que cette main là serait redoutable, qu’il fallait à tout prix

l’empêcher de salir  ton âme de petite fille.

C’est ainsi que j’ai remplacé ton papa au côté de toi

dans ce lit devenu trop grand pour toi et si petit pour lui.

Et si je suis blessé aujourd’hui c’est parce que je ressens tes maux

et tes mots que tu ne sais exprimer.

Alors je t’en prie, ne me chasse pas de ta vie,

donne moi ta main et prend la mienne

et quand ma mission sera accomplie,  que l’un de nous s’en ira,

promet moi qu’on se reverra un jour!!!

-dimdamdom-

La cour de récré de Jill Bill

Voilà M’dame Jill-Bill

Ce texte est le fruit de mon atelier d’écriture

De lundi dernier, voilà pourquoi j’ai déserté la toile ce jour là!!!

Ca change un peu de mon registre habituel

Mais l’expérience fut très agréable.

C’est un texte sur image

Et j’ai trouvé que le prénom Jacotte

S’y prêtait fort bien.

Peut-être avez vous remarqué

Je ne laisse plus ma musique en continu

Car j’ai compris que cela vous empêche de vous concentrer sur les textes

Mais prenez tout de même la peine de l’écouter

Car souvent elle se réfère à mes articles

Et celle-ci je l’ai trouvée après avoir créé mon texte .

Image de prévisualisation YouTube

 

30 réflexions sur « Jacotte a un pote!!! »

  1. Bonjour élève Dimdamdom… Il est drôle cet ourson qui joue au malade pour ne pas aller en classe enfin façon de causer ! Un beau cadeau de mémé à sa petite sans maman… dur dur pour une Jacotte tout ça… sois la bienvenue à la cour de récré, merci à toi, bises de m’dame JB

  2. Je savais bien que ça savait parler les nounours!
    Je voulais te dire que Blutch t’a répondu sur mon blog, mais apparemment il a perdu la mémoire…
    Bises Dom et merci de tes passages.

  3. COUCOU Dimdamdom…
    Pour sûr que c’est moi, l’Epamine… et je viens avec plaisir me balader sur ton blog où il fait bon vivre ce me semble…

    Bises et sourire d’Ep’ 😉

  4. Que c’est bien dit Domi … et ce, tout en douceur, et pourtant … j’ai, oui, pris le temps d’écouter ta musique, qui ne peut mieux compléter, en effet ! Bonne poursuite de ce jour à toi, bisous … ils sont précieux ces oursons !

  5. Des non dits ou des oui dire…On ne sait mais ce texte est un de tes registres que l’on connait moins bien, mais c’est du grand art, et cela permet d’entendre ce qu’il ne peut s’entendre…

    Les nounours sont souvent aimés des enfants et c’est à eux que les petit confient beaucoup de secret. Voilà une grand-mère qui était dans la confidence car elle a su offrir un merveilleux cadeau à sa petite fille.

    Belle soirée et bisous d’EvaJoe

  6. Vraiment superbe ce texte , émouvant dans la narration et dans les silences . L’ours de Mémé est un sacré compagnon , un confident hors pair .
    Bonne soirée
    Bisous

  7. Florence – Testé pour vous
    Bonjour Domi…Ben dis donc, pas très gai ton texte de Jacotte…et la chanson, oui, je connais…elle dénonce les horreurs de l’inceste…le rap et l’horreur
    Ben que dire de plus ? Rien, rien du tout
    Bises Domi, je pars pour 4 jours…et j’ai fait un article sur une chatonne (ça ne se dit pas, si ?) Allez, je file..La chanson vient de s’arrêter…je soupire

  8. Domi tu fais ce que tu veux… comme tu le sens ce n’est pas moi qui sait ni qui te dirait ce qu’il faut faire !
    bises et bonne soirée..et même bon WE je fais ma valise !!!

  9. Trop mignon le nounours, grand confident face à la douleur
    J’ai travaillé longtemps, comme psy, auprès des enfants qui en étaient victimes. Il faut en parler…
    Touchant ton texte

  10. 😳 L’ours gardien de secrets dans son ventre de peluche. Un texte qui nous interpelle et nous laisse à notre imaginaire en porte ouverte. Bravo, un exploit pas si facile qu’il y paraît. Bises amicales. Bon WE.

  11. Heureusement que les nounours existent pour essayer de calmer le feu des blessures laissé par de « mauvaises amours »sujet très épineux que tu abordes avec tendresse et détresse mélangées, et puis la chanson « râpeuse » dans tous les sens du terme, en rythme et façon toile émeri. Gros bisous à toi ma douce.

  12. Hello Domi
    En deux roues , la chute a toujours de graves consequences … Heureusement pour vous ca n’a pas été le cas. Mais il faut etre de plus en plus vigilent de nos jours !
    Bizz et bon Samedi
    pat

  13. C’est dur la vie d’une Jacotte parfois ! Celui qui doit la protéger , lui fait du mal! Le petit ours ne peut sans doute pas le consoler comme il faudrait ; un beau texte tout en délicatesse. Bises

  14. Un sujet qui comme Lilou me met mal à l’aise ! Une question quand même ici dans ce texte : la grand-mère qui semblait au courant de la « violence » du papa aurait peut-être pu mieux faire qu’offrir un ours pour la protéger ou alors elle ne savait pas et c’est pour la consoler de la mort de sa mère ? Bref, laissons l’imaginaire faire le reste ! tu vois je n’ai pas besoin de chansons pour m’expliquer le sens de ce que je viens de lire !!! 😆 😆 Je te remercie d’ailleurs d’avoir coupé la musque, même si c’est top, je coupe le son dès que j’arrive car ça me perturbe, je ne peux pas lire en musique (personne n’est parfait 😆 ) !
    Cela dit, sur un plan strictement littéraire, je trouve que ces ateliers te font du bien, tu oses, tu sors de tes sentiers battus et le résultat est encourageant !!! Allez, au boulot !!! Bravo car sujet difficile mais traité avec beaucoup de pudeur et de délicatesse ! Bises ♥

  15. Merci de ton appréciation !!!
    Je pense que nombreuses personnes ce sont retrouvées un jour confrontées à ce genre de situation et qui dans le doute préfèrent s’abstenir, tu vois ce que je veux dire!!!
    Perso je n’ai jamais vécu cela, ni de près ni de loin donc je ne sais pas quelle serait ma réaction mais il est clair que je ne garderai pas ça pour moi 😉
    Bisous Aspho!!!
    Domi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.