L’atelier d’Egedane : L’amour est dans le pré!!!

 

Zemanta Related Posts Thumbnail

La liste de mots de la collecte 31

Partage, héritage, souvenirs, pensées, sincérité, amitié,

fraternité, valeur, biens, entraide, soutien, écoute

 

Pierre homme célibataire

Vit toujours avec son père

 

Ensemble ils travaillent à la ferme

Doucement de sa vie le père arrive au terme

 

Il va falloir songer au partage

Son père va lui laisser un bel héritage

 

Sa ferme et quelques biens

Quelques millions d’euros ce n’est pas rien

 

Pour cela Pierre aimerait trouver une femme

Au village il connait une belle dame

 

C’est en toute amitié

Qu’un soir il lui livre ses pensées

 

De son père il parle déjà de souvenirs

Comme s’il venait de mourir

 

Pierre est un homme de valeur

C’est avec sincérité qu’il ouvre son coeur

 

Voilà que la belle dame impressionnée

Offre son soutien à l’homme « fortuné »

 

Elle est prête pour l’entraide

Mais avant que le père ne soit raide

 

Et c’est ainsi que le mourant elle a épousé

Selon la devise « Liberté, Fraternité, Egalité »

 

-dimdamdom-

 

22 réflexions sur « L’atelier d’Egedane : L’amour est dans le pré!!! »

  1. Ping : Info Info Info Viendez lire !!! | Le Temps Des Mots Chez Ghislaine

  2. Oh ! La ! La ! … pas folle cette dame hein ! … magnifiquement bien tourné que cela Domi … bon et bel après-midi à toi !
    N.B. : tu as reçu une réponse de Delvina sur mon atelier : Ah ! L’écriture …
    Bises.

  3. Certains sont ainsi faits qu’ils choisissent l’argent plutôt que l’amour…
    C’est triste, mais si vrai, malheureusement !
    Si ce défi est bien relevé, tu y as apporté une touche de réalisme…

    Bravo, Domi.
    Gros bisous,
    Cathy.

    • Merci Ghis pour le message d’info sur ton blog 😉 Voilà que je t’y ai laissé un commentaire et devine où il se trouve hihi!!!
      Bisous
      Domi.

  4. 😮 Moi, j’ai un Pierre pour époux, 58 ans de mariage officiel et 60 ans le 1ier octobre de cette année de vie commune. mais le texte que j’ai lu a fait tilt dans ma tête, la personne dont je vais essayer d’écrire l’histoire est imaginaire, je me permet de le faire sur ton blog Domi, car le mien de blog ne fonctionne pas, et mon petit fils est absent jusqu’à la fin du mois.Je ne connais personne qui puisse m’aider, car c’est bizarre ce qui se passe pour moi. Bref une petite histoire qui d’après ce que j’ai lue sera nulle, mais ne suis je pas sur ce blog en temps que nulle?. Dans mes SOUVENIRS, j’ai connue un garçon très bien mais terriblement naif. Il n’était pas très beau , pas très grand non plus, mais ses PENSÈES allaient de plus en plus vers une jeune personne de la ville en séjour à la campagne: Sa campagne!!!. Comment faire pour l’appâter, pour qu’elle ne doute pas de sa SINCERITE?.Elle lui plaisait de plus en plus.
    Il’l’aborda, puis osa lui parler, au fil des jours, leur recontre se fit toujours plus serrée puis leur AMITIE, se fit au grand jour, tout le village était à l’affut. Comment allait tourner cette amourette, les villageois ne connaissaient pas le mot FRATERNITÈS, ils critiquaient riaient, mais ne croyaient pas, à la VALEUR, de leur amour. En fait le jeune paysan avait des BIENS par héritage, Et la fille devait certainement lorgner vers ce jeune dadais, qu’elle n’aimait pas vraiment. Les villageois décidèrent de se rassembler dans la salle de la mairie, pour voir comment,faire de l’ENTRAIDE, pour sortir le garçon de cette histoire qui n’avait pas de sens à leurs yeux, Comment faire?. les jours ont passés sans que rien ne bouge, puis ils se sont rendu compte que Ferdinand, c’est le moment de lui donner un prénom, n’allait vraiment pas bien. Son domaine était à l’abandon, ces bes souffraient de ce laisser aller.
    Les paysans du village décidèrent que ce garçon avait besoin de leur SOUTIEN. Ils se réunirent et après leur travail dans leur ferme, ils s’occupèrent de la ferme et des bêtes de Ferdinand. Puis se mirent à l’ECOUTE, de ce jeune homme bien seul dans la vie, parce que si l’argent ne lui manquait pas il y avait cette perfide Messaline qui le détruisait. Ils l’ont fate partir du village avec pertes et fracas, et l’aide des gendarmes, et Ferdinand, petit à petit redevint le brave garçon qu’il était avent cette triste aventure. Voilà ainsi finit l’histoire.
    Merci et gros bisous. Josette de marraineromande 😉 😆

  5. Bonjour Domi…Comment vas tu ? J’ai lu et relu ta petite poésie…et je me demande si j’ai bien compris : c’est bien le père mourant qu’elle a épousé ? Ca n’est pas le fils hein ? Pourquoi ? Pour toucher l’héritage du père ? Pierre se retrouve donc sans femme ni sous ? Qu’est-ce qu’il lui reste alors ? La tranquillité ! hé hé, pas si mal en fait ! Es tu prête pour le départ ? Tu vas bien ? Pressée de partir t’éclater ? J’espère que tout va bien et que bientôt tu me donneras de bonnes nouvelles…Bises Domi, à très bientôt madame la voyageuse

  6. Bonjour ma Domi, l’appât du gain à fait faire tant de malheureux en ce bas monde, les veuves noires sont plus nombreuses qu’on ne le croit, autant aller à la source hein;) Il fait moche et c’est pas prêt de changer, bon courage et belle journée, prends bien soin de toi, plein de doux bisous♥

  7. Bonjour Domi…Voilà, je suis là, avant 8 Heures..à 8 heures, je ne sais pas où je serai ni ce que je ferai…et toi ? Alors, tu ne m’as pas dit « la dame épouse le vioque ? »…serais tu débordée Domi ? Plus une minute à toi ? Bientôt tu vas souffler, c’est les vacances..dernière ligne droite avant le plaisir…Bises Domi, à très vite alors

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.