Lettre à mon enfant différent pour « Les croqueurs de mots »

Un petit deux en un ça vous dit???

Ok alors c’est parti.

Aujourd’hui je participe d’une part

Aux ateliers de notre amie Ghis

Zemanta Related Posts Thumbnail

Dont les mots imposés  sont les suivants

Marche, explication, loquace, couvrir, suspendre,

efficace, entaille, délivrance, pareil, sordide.

D’autre part au défi organisé par notre amie Lenaïg

A l'abordage le défi sur apln-blog

Pour la communauté : « Les Croqueurs de Mots »

Lenaïg Boudig à la barre n°118

 Les jeudis/poésie, suggestion, au-delà des différences…

&&&&&

Tu aurais pu rester figé

Dans un fauteuil

Duquel il aurait fallu un treuil

Pour que tu puisses marcher

 

Dans ton malheur

Tu as eu de la chance

Quelle délivrance

Malgré la douleur

 

Les docteurs n’étaient pas loquaces

Pour nous donner des explications

Au sujet de tes lésions

Mais ils ont été efficaces

 

Aussi sordide que cela paraisse

Tu as fait des études

Tu avais une bonne aptitude

Mais PAREIL aux autres, de la paresse.

 

Le regard des autres devenait pesant

De celui-ci ton avenir allait dépendre

Tu as décidé de tout suspendre

Quel gâchis cependant

 

Avec le temps tu es devenu fort

Fini les entailles aux règlements

Tu es devenu papa maintenant

Il te faut prouver ce qu’est l’effort

 

A ton tour d’encourager ton enfant

De toujours bien se couvrir

De ne pas trop vite se laisser découvrir

Par le premier bel enfant.

-dimdamdom-

Je dépose mon poème chez toi Evajoe

Afin que tu fasses passer mes mots!!!

les passeurs de mots sur la plateforme apln

 

31 réflexions sur « Lettre à mon enfant différent pour « Les croqueurs de mots » »

  1. Un très beau texte Domi qui nous parle de ton enfant, magnifique le voilà Papa à son tour et ta présence auprès de ton enfant a été salutaire, tu l’as tiré vers le haut. C’est touchant et beau.

    Bien entendu que ton texte peut figurer chez les Passeurs de mots, on a souvent besoin de toucher du doigt que nos petits moments où l’on baisse les bras sont infimes lorsque l’on vit ce genre ces moments intenses et difficiles lorsque l’on se trouve sûrement démunis face à un enfant différent.

    Merci!

    Belle journée et bisous d’EvaJoe

  2. je pense qu’il a du recevoir beaucoup d’amour aussi 🙂 mais ça n’enlève en rien sa force de caratère et son courage 🙂 bravo à lui bravo à vous
    Bisous

  3. Quelle splendide leçon de vie !

    Vous en avez semé de sacrées belles étoiles en chemin vous aussi !!!

    Tendre-aimant : sabine.

  4. Bonjour Domi,

    Un enfant n’a de différent que ce sur quoi on met l’accent… S’il est entouré d’amour, de compréhension et qu’on l’emmène vers « demain » en croyant en lui et en lui permettant de développer ses propres forces, il peut y arriver.

    Ton poème en est la preuve vivante ! Le voilà père à son tour, n’Est-ce pas là une victoire pour lui et pour toi aussi ?

    Bravo et merci pour ce poème très émouvant.

    Bon après-midi et bisous,
    Cathy.

  5. Hé oui ma Dommi tu as résumé ! Et j’ajouterai que  » la différence fait les différences  »
    Merci pour cet atelier de coeur
    Gros bisous Domi

  6. Quel beau témoignage chère Dominique!
    Amour, force et volonté ont été plus forts
    Grâce à toi qui a su maintenir le cap !
    Je suis très émue et vous félicite
    Le petit sera plus fort encore!
    Avec amitiés je t’embrasse très fort !!

  7. Dont les mots imposés sont les suivants

    Marche, explication, loquace, couvrir, suspendre,

    efficace, entaille, délivrance, pareil, sordide

    Il fallait Marcher sans Explication du chef.
    Il n’était pas Loquace et son silence Couvrait l’atmosphère.
    L’air était d’ailleurs comme Suspendu
    Mais quant viendrait la Délivrance de cette pauvre parturiente découverte dans un Sordide gourbi.
    La patrouille avançait difficilement car nous accrochions notre tenue de combat qu’Entaillait les épineux. ❓

    • Pas de soucis Gramo, j’ai effacé le texte incomplet pour le remplacer par le bon 😉
      Bisous
      Domi.
      ps : je t’ai laissé quelques commentaires sur ton blog 😉

  8. Superbe , émouvant témoignage Domi. Cette force que ton enfant a su puiser dans un foyer aimant est la réponse à ce regard des autres .
    Merci d’avoir partagé
    Bisous

  9. Ils sont passés, Domi et ils sont touchants !
    Tu t’en sors bien avec les mots imposés, moi je ne peux pas. La contrainte fait baisser d’un cran, que dis-je, de plusieurs, l’intensité de mes textes.
    Vécu ou fictif ?

    • Vécu Carmen ! Comme quoi nous fonctionnons tous différemment moi j’ ai besoin d’un support pour alimenter mes textes. Pas toujours j’ai quelques poèmes à mon actif qui sont venus tout seul. J’ai encore beaucoup à apprendre , la poésie ne s’improvise pas c’est pourquoi à partir de lundi je commence un atelier d’écriture , un réel non virtuel que je partagerai avec vous afin que vous puissiez suivre mes progrès.
      Bisous Carmen.

  10. Florence – Testé pour vous
    Bonjour Domi…je passe en coup de vent te faire une bise. Je n’ai pas lu ton texte ni les commentaires, ça me fatigue trop l’oeil…mais je garde l’oeil ouvert pour venir quand même ici…en revanche, j’ai lu ton commentaire…oh oh, ça tremblotait grave sur mon blog…because vibro très actif, pire qu’un virus…il n’arrêtait pas de bouger…hi hi hi, tu m’as fait rire…allez, hop, je file…bises Domi, à très bientôt..sans tremblotements hein

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.