Mais où est Bécassine ???

tour lu

Pour ce défi 245 chez les Croqueurs de Môts,

Fanfan nous demande de raconter en quelques lignes ,

un souvenir  bon, gai , ou triste ou une anecdote de notre enfance ,

et ce que cela a réveillé en nous .

Pour ce faire, je suis remontée au mois d’août 2015

je vivais une période difficile, je venais de quitter mon mari

après 34 ans de bons et loyaux services.

C’était à la miaou ….

Grâce à une Mama célèbre que j’ai connue sur la blogosphère

Je reprenais goût à la vie.

Je m’explique …..

Nous étions le 27 juillet et je faisais ma petite tournée de courtoisie sur les blogs.

J’arrivais sur le blog de Mamazerty et je tombais sur un article qui m’interpellait ….

« Coin, coin «

Voici le lien de cet article : Canards de plus en plus déchaînés

Jusque là pas de quoi casser une patte à un canard.

Mais au fur et à mesure que j’avançais,

Je réalisais que ce n’était pas les canards qui se déchaînaient

Mais notre chère Mamazerty, entraînée par une autre déjantée de la blogo,

 Florence auteure du blog :  Testé pour vous

C’est très vite que je comprenais qu’elles me prenaient en otage de leur déviance

En m’imposant un reportage hot voire très hot.

Etant en séjour carcéral chez Mamazerty, je décidais de m’exécuter,  mais pas de m’achever 😉

Alors voilà pour vous en exclusivité, le choc des mots , le poids des photos 😆

Nous nous promenions sur l’avenue le coeur ouvert à l’inconnu quand ….

Une petite fatigue nous obligeait de nous asseoir 😉

bite d'ammarage

A peine reposées, nous étions poursuivies par un monstre à la queue en tire-bouchon

mannekenpis

N’attendant pas notre reste, nous nous sauvions affolées pour nous engouffrer

Dans une pharmacie un peu particulière.

sexshop

Une femme légèrement dénudée nous fit rentrer et derrière nous fermait la porte.

Elle avait des airs de grande prêtresse.

11836919_10153475330372660_8889174538921112035_n

Afin de nous relaxer elle nous prescrivait un remède miracle

Ce qui nous fit très vite retrouver l’apaisement.

fleur de bach pine sur apln-blog

Tout ça ne vous dit pas dans quelle ville j’étais

Je vous le demande 😉

Je vous rassure  je n’ai pas croisé que des canards fort heureusement.

Il y avait aussi des éléphants et des dragons 🙂

En ce lieu petit par la taille mais grand historiquement

Je goûte et me régale entre deux volutes de Gitane

Des intenses désirs que nous proclame une tour célèbre

Que vous pouvez voir en tête de cet article.

dragon

éléphant

Ce souvenir a réveillé en moi beaucoup de nostalgie

et pour cause …

Je n’ai plus de nouvelles de mes deux amies déjantées parfois

mais aussi dotées de beaucoup de sensibilité et de solidarité.

Mes deux amies que j’ai eu le plaisir de rencontrer , d’embrasser,

de croiser le regard …

Puis du jour au lendemain plus rien, plus un échange,

plus d’appel téléphonique, plus de carte postale…

                 Je n’ai pas compris, et je ne comprends toujours pas pourquoi

ce silence soudain.

Puis cet été, c’est tout à fait par hasard que j’apprends l’accident dramatique

dont Mamazerty a été victime, mon amie qui m’a accueillie à deux reprises, qui m’a

baladée dans sa ville, qui me préparait mes pique nique, à qui j’ai appris à cuisiner les

boulets de Liège.

De la savoir blessée dans sa chair et son âme me bouleverse énormément..

Mamazerty, si tu me lis, sache que je garde un souvenir inoubliable

de notre rencontre.

becassine

 

 

 

15 réflexions sur « Mais où est Bécassine ??? »

  1. Coucou bécassine,ton article m’a beaucoup fait rire,màlgre les aléas de la vie on s’était fait une petite bulle de n’importekoitisme et de détente qui nous a fait du bien.🥳😁
    Accepte qu’être vivant c’est être dans le changement et l’évolution,quand rien ne bougera plus c’est qu’on sera mort. Les bons moments passés,ce sont toujours de bons moments et on peut s’en souvenir quand on n’a pas le moral, mais il faut essayer de ne pas retenir les gens,le temps,de toute façon seul le changement est certitude. Et c’est parce que sans cesse ns y sommes confrontés que nous évoluons. Souvent dans la douleur de perdre , pourtant nous ne perdons rien, puisque nous sommes faits de toute cette accumulation de moments,de rencontres et de partages et aussi de deuils et de batailles,au final seul le changement persiste, avec ou malgré nous, dans la douleur et dans la joie,dans la richesse et dans la pauvreté,ah non pardon,je confonds avec autre chose 😛🤦
    (En passant, des boulets de Liège sauce lapin j’en fais toujours). Bisous Dominique.

  2. C’est un récit très touchant et pour avoir beaucoup échangé avec Mama, après son accident, j’ai appris à la connaitre et à l’apprécier. Je ne sais pas si notre nantaise restera longtemps dans sa belle ville, je crois bien qu’elle a d’autres projets.. et je lui souhaite pas ton intermédiaire beaucoup de bonheur, elle le mérite.
    Bises et mardi Dômi.

  3. Je n’aurais pas deviné que c’était Nantes puisque je ne connais pas , je pensais Bécassine plutôt normande.
    Un beau récit amusant et émouvant à la fois. Dans les moments difficiles, c’est important de trouver des appuis .J’allais quelquefois sur le blog de Mamazerty ;je ne savais pas qu’elle avait un un grave accident.
    Bise

  4. C’est très émouvant Domi
    j’imagine votre rencontre à Nantes et votre équipée qui a été « restructurante »
    je suis désolée d’apprendre que mamazerty a été victime d’accidents j’aimais tant lire ses délires
    gros gros bisous

  5. Un texte tres touchant Domi , des souvenirs d’épopées qui donnent du peps quand le moral n’est pas au rendez – vous .
    J’espère que Mamazerty se remet petit à petit de ce terrible accident qui nous a toutes tellement touchées
    Bonne semaine
    Bises

  6. Les souvenirs sont toujours en toi et ce sont de bons souvenirs. Je comprends mieux le billet lu il y a peu dans lequel tu parlais, justement, d’amie du blog et pas que dont tu n’as plus de nouvelles.
    Mais j’ai lu le commentaire de Mamazerty.
    Pas toujours facile d’accepter le désir de l’autre mais il le faut.
    J’avais beaucoup de bonnes relations avec Florence mais … comme toi pas de nouvelles. La vie est ainsi faite.
    Au fait, je pense à Nantes avec ce que tu dépeins.
    Bisous Domi

  7. « Tous les événements sont des bénédictions qui nous sont données pour que nous apprenions ». Elisabeth Kübler Ross.
    Et je pense que de croiser dans sa vie une personne telle que Mamazerty est un privilège.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.