Retour maison …

Me voici dans le TGV, c’est une première fois pour moi,

je m’attendais à quelque chose de plus classe .

On se croirait dans un avion RyanAir, par contre la vue est belle,

j’adore ce ciel moutonneux .

Me voici à Lille et qu’est-ce que j’ai oublié dans le train??? … mon bâton de pèlerin.

Pas grave je m’en suis racheté un tout neuf et bientôt je vous ferai suivre la suite de mes

aventures, car depuis mon retour j’ai déjà fait trois étapes.

Je pars les week-end tôt le matin et je rentre chez moi le soir,

je compte ainsi aller jusque Paris.

Ne trouvant pas le guide de la traversée du Nord, j’ai changé d’itinéraire

Cette fois je ne me perdrai plus c’est déjà ça de gagné 😉

Ma Pomponnette m’a fait un peu la moue mais ça n’a pas duré 🙂

Voyage …

 » Quand je danse, je danse ; quand je dors, je dors ; voire et quand je me promène

solitairement en un beau verger, si mes pensées se sont entretenues des occurrences

étrangères quelque partie du temps, quelque autre partie je les ramène à la promenade,

au verger, à la douceur de cette solitude , et à moi. »

(Montaigne)

Voici ma première participation de la saison

aux « jeudi poésie » chez les Croqueurs de Môts

sur le thème du voyage.

Personnellement cette citation de Montaigne

interprète parfaitement ce que j’ai ressentii

lors de mon dernier voyage … sur le chemin

de Saint Jacques de Compostelle.

Appelez moi Ange !!!

Je te revois m’offrir des roses rouges

Et tes poèmes murmurer des mots d’or.

Homme ! Ange ! Démon !

Je te nomme Pompom

Toi qui te prends pour un étalon.

Souvent tu as brisé mon coeur par tes infidélités

Ta poésie et ton amour n’étaient qu’un jeu de macaque,

Une course aux louanges.

 Salamalek et blablabla…

Pour encore une nouvelle amourette

Ton amour est devenu lâche.

Tu as disparu un soir , ni vu ni connu.

Tu as fait de tes sentiments un  bordel

Du sud  au nord de la France.

Mais il est prédit que tu assisteras

A la revanche de ma douceur brutale.

Ce sera le signe de ta fin

Et le futur sera devant moi.

Et ce n’est plus de toi que je parlerai

Pompom retourne dans les gouttières.

-Argi-

La cour de récré de Jill BillBonjour M’dame Jill-Bill

Je suis heureuse de vous retrouver

En cette rentrée.

C’est avec plaisir que je vous envoie

Mon petit Ange, aussi démon parfois!!!

Ce prénom ne pouvait mieux tomber

J’ai retrouvé dans mon grenier

Ce poème de ma douce amie

La poétesse Argi.

Et cette photo de moi prise en décembre dernier 😀