Grain de folie …

Un peu loufoque
Parfois plein d’ émoi
C’est aussi moi
Quelques coups de gueule
Ce sont eux qui le veulent
De l’humour
J’en ai eu toujours
Mes amours
Ils sont dans le four
De l’amitié
Je distribue à volonté
De la poésie
C’est juste pour rimer avec zizi
Rien de pire
Que de ne pas sourire
-dimdamdom-

Tout ça pour vous dire merci

d’être toujours là pour me lire

entendre mes peines et mes délires.

Sachez que même si je me fais plus rare

rien ne pourrait m’arrêter de penser à vous,

vous êtes mon leitmotiv dans cette vie parfois difficile.

Ah le joli mois de mai …

Hier c’était le 1er Mai, jour de glande nationale,

Comme je suis de nature obéissante, j’ai fait ce qu’on nous demande,

J’ai glandé et pas que ce jour… ça vous l’aurez remarqué 😉

Pour ce second jeudi poésie chez les Croqueurs de Môts

Zaza nous demandait de poétiser sur le joli moi de mai

Comme je suis fauchée …

A défaut de muguet je vous offre un pavé .

Et moi j’ai profité de celui de la voisine dans le coin de sa fenêtre …

Du muguet pas du pavé 😉

Le plus beau symbole du peuple ……. Le Pavé ….!!!

…. on lui marche dessus jusqu’à ce que vous vous le preniez sur la gueule …!!!

V’la tout d’abord le 1er mai

La jolie fête du saint boulot

Ceux qui en ont baisent toute la journée

Vont à la pêche, lavent leurs autos

Oui, c’est l’ bonheur, c’est les vacances

Y’a pas à dire, c’est l’ paradis

On en oublie ceux qu’ont pas d’ chance

Les RMIstes, les sans-abri

Quel jour joli, le 1er mai

C’est chômé, sauf pour les chômeurs

Ceux là, ils vendent des brins d’ muguet

Vu qu’il paraît qu’ ça porte bonheur

Ah ! Le joli moi de mai

Le joli mois de mai

Ah ! Le joli mois de mes  … , si j’en avais

Tous les cinq ans, au mois de mai

On joue au jour des élections

On nous dit qu’ tout va s’arranger

Sauf le racisme et l’exclusion

Alors on part à la campagne

Electorale de préférence

Mais pas question d’ faire dans l’ social

Y’a des limites dans les finances

Tous les cinq ans, joli mois d’ mai

L’taulier d’ l’Etat fait l’amnistie

Toutes les bagnoles peuvent se vautrer

Vu qu’ ces années là, c’est gratuit

Ah ! Le joli mois de mai

Le joli moi de mai

Ah ! Le joli mois de mes…

Le 8, il faut bien y penser

On commémore la fin d’ la guerre

Grâce aux nazis, c’est jour férié

On fait la fête aux militaires

On processionne et on défile

Même si l’ fascisme est toujours là

Ce genre de fête, c’est bien utile

Pour oublier qu’on marche au pas

Quel jour joli que le 8 mai

On l’a promis, c’est la dernière

Mais dès qu’ c’est question d’ bombarder

Il paraît qu’ c’est d’ l’humanitaire

Ah ! Le joli mois de mai

Le joli mois de mai

Ah ! Le joli mois de mes…, si j’en avais

Et puis c’est l’ printemps au mois d’ mai

Au moins ça, ça remonte le moral

Ils sont en fleurs les brins d’ muguet

Il a éclos l’ front national

C’est vrai qu’ maintenant, on fête Jeanne d’Arc

Il y en a qui sont très inventifs

On peut voir fleurir les matraques

D’ ceux qui font saigner les manifs

Joli soit l’ printemps du mois d’ mai

On défile sur les coquelicots

C’est l’ temps des cerises écrasées

On s’en va cueillir du bicot

Ah ! Le joli moi de mai

Le joli mois de mai

Ah ! Le joli mois d’ mes…., si j’en avais

Il y a la Pentecôte au mois de mai

Et puis aussi la fête des mères

D’un côté, le jour des curés

De l’autre, l’idée d’un militaire

Et puis l’ mois d’ mai, c’est 68

Un grand coup d’ gueule qui s’est perdu

En y pensant, on s’ roule un stick

Puis on r’ tourne pointer au chômedu

Joli soit-il, le mois de mai

Toutes ces fêtes, tous ces souvenirs

Moi, j’ai pas d’ larmes à vous chialer

Juste un peu d’ rage à vous offrir

Ah ! Le joli mois de mai

Le joli mois de mai

Ah ! Le joli mois de mes … , si j’en avais……

-Agnès Bihl-

 Bravo, Melle Bihl. Vous êtes une belle artiste.

 Une chanteuse à texte comme on n’en fait plus beaucoup.

Ca grince, ça touche là où ça fait mal, la où ça fait rire aussi.

Parce qu’en plus, vous avez un joli grain de folie.

Et on sent bien que cette époque vous insupporte,

Avec ses wagons de paradoxes.

Bonne fête petit Robert

Aujourd’hui 3 avril, nous fêtons les Robert

et Zaza nous demande pour le défi 204

chez les Croqueurs de Môts

de vous parler de Robert célèbres ou pas

du Petit Robert, de la ville de Robert …

Pour se faire

J’ai épluché le célèbre dictionnaire

et j’ai découvert

la nouvelle version du Petit Robert.

 

Aides internationales : Aides payées par les pauvres des pays riches

pour aider les riches des pays pauvres.

Archipel : Outil pour creuser des archi trous

Autobus : Véhicule qui roule deux fois plus vite quand on court après

que quand on est assis dedans.

Blonde : Concept pour faire croire que les autres femmes sont intelligentes.

Carla Bruni : Blanche-neige moderne ayant eu une préférence

pour un des sept nains : Grincheux.

Carte bleue : Viagra féminin.

Cellulite : Couche graisseuse qui enveloppe souvent les femmes

mais emballe rarement les hommes.

Cravate : Accessoire servant à indiquer la direction du cerveau de l’homme.

Etat : Système mafieux le mieux organisé de tous les temps.

Etre au bout du rouleau : Situation très peu confortable, surtout quand on est aux toilettes.

Egalité des sexes : Nouveau concept créé par les hommes

pour ne plus payer le restaurant.

Facebook : Le seul endroit où tu parles à un mur sans être ridicule.

Femme : C’est comme le café, au début ça excite mais rapidement ça énerve

Femme facile : Femme ayant les même besoins sexuels qu’un homme

GPS : Seule femme que les hommes écoutent pour trouver leur chemin.

Grand amour : Expression datant du 15ème siècle,

lorsque l’espérance de vie était de 35 ans.

Homme riche : Celui qui gagne plus d’argent que ce que sa femme n’en dépense

Jardiland : Seul endroit ou si tu prends trois râteaux tu as une pelle offerte.

Je me suis fait un bleu : Expression couramment utilisée par Zahia.

La beauté intérieure : Concept inventé par les moches pour pouvoir se reproduire.

L’amour : C’est comme un jeu de cartes, si tu n’as pas un bon partenaire,

il vaut mieux avoir une bonne main.

Le coiffeur : Le Gospel : C’est quand ton gamin a pris un coup de soleil

Les ex : C’est comme la prison, si tu y retournes c’est que tu n’as pas compris la leçon

Les ciseaux à bois : Les chiens aussi.

Maison Blanche : Actuellement Barack noire.

Masochisme : Concept proche de la politesse : frapper avant d’entrer

Monter un meuble Ikea : Expression moderne signifiant “passer un week-end de merde”.

Mozart : Célèbre compositeur que l’on écoute le plus souvent

dans les pizzerias car on sent bien que mozzarella.

Orteil : Appendice servant a détecter les coins de portes.

Où est donc mon Ricard : Conjonction de coordination

Oui chérie : Gain de temps.

Oui-Oui : Fils illégitime de Sissi

Péniche : C’est oune zizi portugaiche.

Pharmacie : Confiserie pour vieux

Porte-clefs : Invention très pratique qui permet de perdre toutes ses clefs

d’un coup au lieu de les perdre une par une.

Soutien-gorge : Synonyme de flamby. Tu tires la languette et tout tombe.

Sudoku : Qui a le nord en face.

Taser : Instrument utilisé afin de mieux faire passer le courant

entre la police et la jeunesse.

Titeuf : Ce qui sort de la TitePoule.

Sentiments partagés : Quand votre belle-mère est en train de reculer

dans le ravin avec votre voiture toute neuve.

Suppositoire : Invention qui restera dans les annale

Un meurtre de sang froid : Un ice crime

Voiture : Invention ingénieuse, permettant de contenir 110 chevaux

dans le moteur et un âne au volant.