1 2 3 … c’était en 2009 …

C’était en 2009,

nous sommes en 2021 !

Pour le défi 250 et 1 chez les Croqueurs de Môts

en hommage à l’ami Brunô,

fondateur de la célèbre Coquille,

 l’équipage a décidé de reprendre

le tout premier défi de la communauté

mené par Brunô

qui nous demandait ceci …

Défi n°1

« Ecrivez un texte avec 1,2,3,4,5,6,7,8,9,10 insérés dans cet ordre dans votre récit »

C’est l’histoire d’UN homme qui est né à Colombey les DEUX Eglises.

Il s’appelait Charles et avait TROIS testicules.

Toute sa vie durant, le pauvre Charles

alimentait un complexe grandissant au sujet du nombre de ses testicules.

À l’école déjà, tous ses petits camarades se payaient quotidiennement sa tête

en l’appelant ‘sapin de Noël’ faisant preuve d’un imaginaire

surdimensionné en rapport avec sa glande surnuméraire.

Puis l’armée, où les moqueries encore se répètent

en le surnommant “triple bille’.

Son complexe commençait à prendre une importance démesurée.

Pour que son malheur soit complet, les QUATRE pauvres filles à qui il a pu exhiber

sa particulière anatomie se sont toutes sauvées … vraiment pas sympa les filles!

Ou alors elles s’esclaffaient  à s’en faire une hernie.

Au bord du suicide, Charles décide de consulter des “chats” sur la toile,

et par pur hasard, sur un forum d’échange classé CINQ étoiles

Il lit une personne fort sympathique à qui il explique son souci d’androgénie.

Celui-ci lui recommande d’aller voir un psy

Charles, étant un peu un cyber-plouc sur les bords

et ne comprenant pas grand chose

aux subtilités du net, décide d’aller parler de son anamorphose.

Il va donc voir le psy le 06/07 à 8h00 précises

Vous comprenez docteur, avec mes trois testicules, ma vie n’a pas de sens…

Mais bien au contraire jeune homme,

imaginez-vous la chance que vous avez d’être un surhomme!!!

Une fois et demie un homme normal!!!

lui dit le psy avec beaucoup de bon sens.

Bref, vous êtes un surhomme, c’est fantastique !

Mais c’est vrai ça!’ dit Charles qui rebondit

en sortant du cabinet sans même dire au revoir au psy..

Quelques mètres plus loin, il monte dans le bus 9 avec la démarche typique

du super-homme qu’il est, style Aldo Maccione, mais DIX fois moins ridicule

Il s’assied à côté d’un monsieur et l’accoste de façon inopportune.

Savez vous monsieur qu’à nous deux nous avons cinq testicules?

Et voilà que le monsieur lui répond d’un air incrédule,

Ah bon? Vous en avez qu’une?

Bouquet final !!!

Avant d’être amirale pour les Croqueurs de Môts

j’étais administratrice de l’Annuaire pour les Nuls

Beaucoup doivent s’en souvenir pour m’avoir fait l’honneur

de participer aux nombreux défis que j’y organisais.

Je ne vous remercierai jamais assez pour votre fidélité.

Hélas la vie n’étant pas toujours un long fleuve tranquille

j’ai dû arrêter l’aventure.

Pour la 250 et une, , l’équipage de la Coquille des Croqueurs de Môts

proposait que nous remettions le défi n°1, à l’honneur.

Pour la petite histoire, la communauté fut fondée par  Brunô en Août 2009,

jeux d’écritures, Haïkus, défis, poésie, amour des mots …

chaque semaine Brunô proposait   son Défi   » Les môts de Tête «

avec cette image :

Bien des thèmes et façons d’écrire furent abordés  , dans une ambiance bon enfant

Pour des raisons personnelles, la communauté fut transmise à  Tricôtine

 en Avril 2010, nommée « La Coquille de noix«  par les croqueurs

en hommage à son ancien capitaine.

Et c’est en quatorze de l’an deux mille

Que la commandante Dômi recevait à son tour le célèbre chapô .

C’est grâce à Eglantine, 1er Vétéran,

décorée Miss Coquille par le fondateur Brunô,

que j’ai pu remonté au tout premier défi  de Brunô

Nous commencerons cette quinzaine par le premier jeudi poésie

sur le thème : un abécédaire.

Pour ma participation j’ai retrouvé le bouquet final d’un abécédaire

que j’avais organisé sur l’Annuaire pour les Nuls qui nous avait tenu

en haleine une demi année .

 

Ah nous y voici

 Brillants vous avez été

Convivialité au rendez-vous

Drôles à souhait

Estime de l’autre

Formidable fut l’aventure

Géniales vos participations

Ho la belle bleue

Imagination à gogo

J‘ai adoré

Kaléidoscope sur vos univers

Liberté d’expression

Merci à vous

Nuls vous avez été oui mais avec un grand N

Originaux à souhait

Partage sans condition

Que faire maintenant

Recommencer une nouvelle aventure

Sans tambour ni trompette

Toujours dans la joie et la bonne humeur

Unis quoi qu’il arrive

Vertige de l’amitié

Wagon de bisous

XY html est notre nouveau langage

Zut c’est déjà fini!!!

Je tricote ma vie …

Pour ce défi 250 chez les Croqueurs de Môts

mené par Jazzy (Le bon côté des choses)

sur le thème des couleurs,

j’ai fouillé dans mes poussières d’hier

et voici ce que j’ai trouvé …

Petit à petit

Je tricote ma vie

Je prends du fil noir et gris

Pour tricoter mon désespoir et mes cris

Je me nourris de poésies

Le regard plongé dans le ciel infini

Je prends du fil bleu

Et je remets un peu d’espoir dans mes yeux

J’écris de la poésie

En écoutant des douces mélodies

Je ne suis ni Verlaine, ni Rimbaud,

Mais mes poésies sont juste de l’amour et des mots

Petit à petit

Je tricote ma vie

Je prends du fil rouge et rose

Pour tricoter plein de tendresse et de belles choses

Je ne rêve pas de luxe et de palace

Mais d’une vie simple sans strass

Mon fil n’est pas assez long

Pour tricoter tous mes pardons

Je le sais je ne suis pas une sainte

Et tricote mal mes plaintes

Mais il y a tant de place dans mon coeur

Et suffisamment de couleurs

Pour tricoter à ceux que j’aime

Un joli arc en ciel sans blême

Je laisse les couleurs de la rancoeur et de la haine

Et j’oublie les rares amis qui m’ont fait de la peine

J’offre le restant de ma laine

A ceux qui veulent apprendre à me connaître quand même.

Ce magnifique poème ne m’appartient pas

Je l’ai cherché à travers le net, pour exprimer quelques sentiments.

Et je remercie deux personnes qui m’ont permise

De le publier ici!!!

Merci à Laurelyne     link

Mais aussi à Pauleys Poésie   link

Des blogs aujourd’hui fermés !!!

Suis sûre que vous vous posez la question

« Mais où veut-elle encore en venir  Dimdamdom? »

Et bien c’est très simple

C’est que depuis que je suis dans ce monde

Je suis devenue accroc.

Ce billet n’est pas anodin

Vous savez au combien mon esprit était torturé

Ces derniers temps

Et j’ai cherché une issue

Et je l’ai trouvée enfin

C’est fou comme ça tricote dans ma tête

Et comme je ne tricote pas trop bien la laine

Et que je préfère tricoter les mots

Ceux qui me passent par la tête

Ou ceux qu’on me prête

Je vous ai fait un tricot de mots que j’ai empruntés

Afin d’en recouvrir la planète

Celle de l’amitié sans frontière

Pour laquelle je suis toute prête!!!

-dimdamdom-