Le début de la fin ou l’inverse !!!!

Pour ce lundi de Pâques

Je vous fais un shampoing au oeufs deux en un 🙂

D’une part …

Pour ce 184ème voyage Martine (Quai des rimes) a le plaisir

de prendre la barre de la goélette des Croqueurs de Mots

Pour le défi de ce lundi 17 avril 2017

Elle cite ci-dessous 8 premières phrases de livres (incipit)

et 8 dernières phrases (explicit).

Je ne vous donne que celles que j’ai choisies.

Le défi consistera à choisir un début

et une fin de roman et d’écrire l’histoire (en prose ou en vers)

pour lier le début à la fin

Début de roman

« Je ne sais pas trop par où commencer« .

Philippe Claudel – Les âmes grises

Fin de roman

« – Alors, qu’est-ce que t’as fait ?
– J’ai vieilli. »

Zazie dans le métro – Louis Pergaud

D’autre part …

Pour le défi « L’alphabet à thème »

Les mots étaient :

Kakatoès – Kalachnikov – Kamasutra

Je ne sais pas trop par où commencer …

Je pourrais vous parler de Mémé Jeanne et son affreux Pépé

mais j’ai peur de vous lasser .

Et puis zut, j’ai trop envie de décharger ma kalachnikov

sur ce kakatoès de mes fesses.

Alors laissez moi vous raconter une petite histoire coquine.

Oh mais je vous vois déjà outrés

Le Kamasutra un week-end de Pâques

Est-ce bien permis???

Et bien voyez-vous j’ai demandé la permission

A monsieur le curé qui m’a dit ceci :

Bien sûr que vous pouvez, mais uniquement

Avec votre conjoint (Pépé)

Il faut que ce soit une punition

Pas un plaisir .

Donc la dernière fois que Mémé Jeanne a dormi avec son Pépé,

c’était un lundi de Pâques

Etant de nature frileuse Pépé a commencé le kama sous le drap

C’est lorsque la chaleur se fit intense et que les cloches se mirent à sonner

qu’il a tenté quelques cabrioles.

C’est alors qu’il poussa un cri strident .

– Alors, qu’est-ce que t’as fait ? lui demanda Mémé

– Rien ….. J’ai vieilli.

 

Mots à maux !!!

Il y a les mots que l’on dit

Et ceux que l’on ne dit pas

Il y a les mots que l’on voudrait dire

Les mots que l’on ne veut pas dire

Les mots que l’on ne peut pas dire

Et ceux qu’on finit par dire.

Il y a les mots doux, les mots tendres

Ceux que l’on dit avec le coeur

Il y a les mots durs, les mots douloureux

Ceux que l’on dit avec la tête

Il y a les mots vrais, les mots révoltants

Ceux que l’on dit avec les tripes.

Il y a les mots fous

Fous d’amour, fous d’amitié

Fous de tendresse,

Les mots fous de joie, fous de rire

Fous de bonheur

Fous de réconfort, fous d’attention

Puis il y a les mots, fous de rage

Fous de colère, fous de haine

Fous de méchanceté,

Fous de tristesse, fous de déception.

Fous de douleur, fous de souffrance

Fous d’injustice

Il y a les mots hésitants

Les mots que l’on susurre

Les mots que l’on crie

Les mots que l’on hurle

Et les mots que l’on écrit

Il y a les mots qui sonnent faux

Les mots sincères.

Ceux qui vous blessent

Ceux qui vous hissent

D’autres qui retentissent.

Et d’autres qui s’enfouissent.

Il y a tant de mots

Et tous les maux

Ont leurs mots.

-Dimdamdom-

Pour ce premier jeudi poésie

mené par Martine (Quai des rimes)

chez les Croqueurs de Môts

je suis remontée à mes débuts …

Ceci est mon tout premier poème

Des mots inspirés par un mal être

Sur cette planète

Pas toujours nette.

J’aurais pu les corriger

Car je les trouve bien hésitants et maladroits

Mais ils étaient si sincères

Que je préfère ne rien changer

Ce sont mes mots!!!

Bonaventure !!!

Après avoir consulté Irma, Crystal voilà que 

Mémé Jeanne pensait vraiment qu’elle avait perdu la boule

Voilà pourquoi elle s’est décidée de consulter une nouvelle fois .

Ce matin elle a rendez-vous chez Bonaventure.

Celle-ci habite dans une vieille bicoque sans devanture.

Elle a quitté son pays dans les années quatre-vingt

ne supportant plus le régime totalitaire qu’il y régnait

Mémé Jeanne s’est dit que cette femme de caractère

Ressemblant à une guerrière pourrait l’aider à sortir de cette torpeur

Dans laquelle elle s’était ancrée toutes ces années.

Ni une ni deux elle prend sa vieille bagnole

qui bizarrement ne voulait pas démarrer.

En se penchant sous la voiture elle découvre

un adorable chaton tout blanc qu’elle décide d’adopter.

Sur la route elle écoute un morceau de musique relaxante.

Elle apprécie cette musique qui ne lui casse pas les oreilles

La voici arrivée chez Bonaventure une jolie femme blonde

Qui l’invite à s’assoir devant sa boule.

Elle lui sert une petite liqueur

Et lui demande de se détendre quelques instants.

Elle se met à scruter sa boule, elle a un léger sourire.

Puis voilà qu’elle commence ses incantations ….

Je vois, je vois …..une femme blonde qui tourne autour de votre mari

Je vois …. que ça va vous coûter très cher pour vous en débarrasser

Mémé Jeanne s’est empressée de lui demander qui est cette femme blonde?

A ce moment, Bonaventure avec un air énigmatique se lève en lui demandant,

7€ pour le verre et 100 € pour la consultation,

Tout en lui proposant un rendez-vous la semaine prochaine!!!

– dimdamdom –

La cour de récré de Jill Bill

Chère M’dame Jill-Bill

Pardonnez mon retard ,

mais voilà j’ai été retenue ce matin chez Bonaventure

Elle n’est ni bonne ni mauvaise

mais quelque chose me fait dire

que je devrais me méfier

ps : pour l’occasion j’ai sorti Mémé Jeanne du placard 🙂