Zigzag

Pour ce premier jeudi poésie chez les Croqueurs de Môts

ZaZa nous demande un poème personnel ou d’auteur, mettant à l’honneur la lettre Z.

Zou voilà ma participation …

Z

                                               Zig Zag sur un monde de poèmes

Zig Zag sur un monde que j’aime

                                                           Zig Zag sur un monde de doux adages

Zig Zag sur un monde que je partage

                                                 Zig Zag sur un monde tout dire

Zig Zag sur un monde tant à dire

                                                  Zig Zag sur un monde tout rire

Zig Zag sur un monde en plein délire

                                                   Zig Zag sur un monde virtuel

Zig Zag sur un monde devenu réel

 -dimdamdom-

Z

« Un ivrogne disait :

De la naissance à la mort, la route est bien courte.

Je la prolonge en zigzaguant. »

Scène de rue… square Maurane

J’ai passé un super week-end sur les traces de Maurane

avec une de ses amies proches venue spécialement du sud de la France.

Pour lui rendre hommage nous avons fait le tour de la cité des Ânes

Joli quartier où elle aimait vivre sans extravagance

Si cette amie n’était pas venue à ma rencontre

sans doute que je n’aurai jamais été sur la tombe de l’artiste

qui avant de le devenir fut ma copine de classe.

Claudine est à droite sur la photo juste à côté de l’institutrice, je suis sur la même rangée, la troisième à droite de l’institutrice.

Par cet article, je participe au défi « Scène de rue » organisé par Covix.

“La sérénité réside toujours à fleur de peau.”

Un tout grand merci à vous tous qui prenez le temps de me lire

et de déposer un petit mot malgré mon manque d’enthousiasme

d’en faire autant pour vous.

J’espère que vous ne m’en tiendrez pas vigueur,

sachez que je garde toujours au fond de moi une petite pensée pour chacun .

Pour la plupart, je vous croise souvent sur la communauté des Croqueurs de Môts

et croyez moi, qu’en la gérant depuis cinq ans pratiquement, je ne rate rien de vos écrits,

c’est juste que je me sens fatiguée ou tout simplement paresseuse.

Alors pour me faire pardonner, je vous offre ce petit bouquet de bonheur 🙂

Bises amicales

Domi.