Ca me fait de belles jambes ….

Depuis quelques temps vous l’aurez remarqué, j’ai une nouvelle passion.

Ca me prend le matin comme une envie de faire pipi

Alors je sors mon attirail, bâton, chaussures de marche, sac à dos …

et me voilà sur les chemins.

La randonnée est une thérapie à part entière pour l’esprit et le corps

Un médecin confirme à quel point elle peut transformer notre cerveau…

Et pour un mieux bien évidement !

Dans un de ses ouvrages, sur bases de ses recherches,

il tombe en accord avec le fait

que la randonnée en nature  sauvage et rustique est une vraie thérapie

pour l’esprit et le corps.

Cheminer dans les bois pour y observer les oiseaux volant

parmi les feuillages colorés,

en humant l’arôme des arbres autour de vous,

apaisé par le murmure d’un cours d’eau  proche,

tout cela élève notre esprit pour que nous nous sentions bien.

Marcher pendant 90 minutes dans la nature,réduit la rumination.

Des chercheurs expliquent que notre monde devient de plus en plus urbain

et que l’urbanisation est liée à la dépression

et d’autres formes de maladies mentales…

Et moi je vous dis qu’en plus ça nous fait de belles jambes 🙂

 

Avec ma petite fille la relève est assurée 😉

Voici ma participation au défi 193 mené par Martine (Quai des Rimes)

chez les Croqueurs de Môts.

Le temps c’est de l’amour ….

Image (35)« Le temps passe et repasse mais les souvenirs restent à la place »

OLYMPUS DIGITAL CAMERA« La jeunesse est chose si légère, cueillons quand il est temps cette

fleur passagère. »

Pour ce défi 192 chez les Croqueurs de Môts

Jeanne Fadosi

nous demande de raconter ou inventer les temps forts

d’une heure de notre vie en un minimum de mots.

Pour toi Jeanne j’ai fait encore plus fort …

45 ans se sont écoulés entre les deux clichés

Je n’ai pas de mots pour exprimer ce que je ressens

enfin oui … juste ce petit poème

 

Nous n’étions pas différents

Juste pas les mêmes parents

Nous avons partagé le même nid

Croyant que ce serait pour la vie

Nous sommes retournés chez nos parents

Nous leurs manquions tellement

De force avons quitté le nid

Cela s’est fait sans bruit

Peut-on leur en vouloir

Même si bien souvent nous pleurions dans le noir

Tort ou raison?

A chacun sa raison

Avons fait notre chemin

Parfois caha, parfois cahin

Avons laissé s’écouler le temps

Tellement longtemps

Qu’aujourd’hui nous nous retrouvons

Et voilà que nous bredouillons

Tant de choses à dire

Tant de choses à se souvenir

-dimdamdom-

 

Image (23)Pour le moment je n’ai guère de temps

pas plus d’inspiration,

voilà pourquoi je fais un tour

dans ma machine à remonter le temps

j’espère que vous ne m’en voudrez pas 😉

Voilà que ça me reprend ….

Nous sommes le 25 août et voilà que ça me reprend.

Me voici repartie avec mon bâton tout neuf pour une étape de plus ou moins 18km

entre Halle et Nivelles.

Je n’ai toujours pas le guide mais cette fois je vais me renseigner

à l’office du tourisme de Halle.

Je suis partie ce matin, pas très tôt, parce que j’aime bien flemmarder,

j’ai pris le train jusque Halle et j’ai démarré il était 13 h.

J’ai découvert une bien jolie petite ville, très touristique.

Je me suis dirigée vers la Grand Place qui était très animée,

faut dire que la météo pour une fois a été généreuse.

Je suis rentrée dans la Basilique Saint Martin.

C’est un très bel édifice sans trop de fioritures.

Le sacristain s’occupait des cierges, je lui ai demandé d’ajouter le cachet

sur ma crédenciale.

Hélas il n’avait pas accès au local et du coup il m’a envoyé chez Soeur Louise

qui habite juste derrière l’église (ça rime je ne l’ai pas fait exprès).

Elle me faisait penser à Soeur Thérèse.com (non je ne rimerai pas )

mais moins souriante je dirais même pas souriante pour un sous.

Je suis passée à l’office du tourisme là ils m’ont aimablement expliqué

où je pourrais trouver la seule et unique coquille.

Après celle-ci plus un seul balisage, dommage.

Finalement je me suis guidée au GPS, j’ai eu beaucoup de chance,

j’ai pu passer par de jolis coins de nature, cela m’a fait oublier très vite

un petit tronçon de route nationale et une bretelle d’autoroute.

Je suis arrivée à Nivelles à 19h, ma batterie de tél venait de me lâcher,

j’ai demandé mon chemin à une charmante dame.

Nous avons fait les derniers mètres ensemble,

je lui disais que je rêvais d’une bonne Kriek (bière à la cerise) bien fraîche et…

elle me l’a offerte

Elle était très heureuse de partager ce bon moment avec moi.

Nous avons bu notre verre, elle m’a raccompagnée à la gare,

nous nous sommes dit au revoir et chacun est parti de son côté.

Plus que 2350km 🙂

J’ai passé une super journée, ce soir je suis vannée mais heureuse 😀