Partir un jour ….

Pour ce dernier défi de la saison chez les Croqueurs de Môts

Durgalola nous demande d’écrire un texte à partir

de quelques lignes tirées du livre de Marie Gillet

« Aussitôt que la vie ».

« Je suis partie de bon matin. J’ai pris ma décision après avoir ouvert les volets

et regardé le ciel lisse vaquant simplement à son occupation de l’aube ;

laisser la place au jour. L’air était pur et calme. Il allait faire très beau.

Rien ne s’opposerait à la lumière. »

 

Et pourtant ….

Partir, ça y était : instant magique que de s’embarquer

à deux sur cette embarcation

qui les ferait voguer sur les flots de la vie.

Les premières années furent tendres.

Avec le temps quelques tempêtes vinrent faire tanguer le navire.

Heureusement elle avait le pied marin,

malheureusement lui devenait

un commandant de bord intraitable.

Ils continuèrent à naviguer entre deux eaux ,

elle, se laissant bercer par le mouvements des vagues,

lui, voulant sans cesse les braver.

Jusqu’au jour où ils heurtèrent un iceberg, qui fendit leur embarcation .

L’eau s’y engouffra insidieusement ,

ils essayèrent tant bien que mal de colmater la brèche

mais lentement le bateau  se transforma en galère.

Ils n’avaient pas assez de leurs bras pour la faire avancer

et décidèrent de la laisser sombrer.

Partir ça y était, l’instant n’est plus magique.

-dimdamdom-

7 réflexions sur « Partir un jour …. »

  1. Ton texte est triste, réaliste et si évocateur. Merci pour ta participation. Je te souhaite de marcher à ton rythme avec tes pieds fidèles et l’esprit léger. Bises

  2. Partir , quand le navire prend l’eau sans qu’on puisse rien y faire , c’est la seule solution . Une tres belle participation Domi .
    Quant au chemin que tu vas prendre je te le souhaite léger et plein de belles rencontres
    Bon week – end
    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.