Des mots, une histoire n°105 de Olivia Billington : Sale temps pour les fonctionnaires!!!

Pour la 105ème de « Des mots, une histoire » de Olivia Billington les mots sont :

arc-en-ciel – (bisounours) – hallebarde – fer – conserve – écoeurant – nausée 

grossesse – dépression – repos – météo – température – chaude – horizon

&&&&&

Par une chaude journée un notable voulait aller à la chasse.

Il appella son fonctionnaire météorologue

Et lui demanda de lui prédire les températures pour les heures suivantes.

Celui ci le rassura en lui affirmant dur comme fer

Qu’il pouvait aller tranquillement à la chasse,

Il n’y aurait pas de dépression

Tout au plus une petite averse suivie d’un arc en ciel.

Sur le chemin, le châtelain rencontra un paysan

Monté sur son âne qu’il appelait « Bisounours »,

Tout en se croisant le paysan dit  :

« Sir il vaut mieux que vous rebroussiez chemin

Car je vois à l’horizon de gros nuages annonçant

De grosses pluies dans peu de temps ».

Bien sûr, le notable continua en pensant :

« Comment ce type peut il mieux prédire le temps que mon spécialiste,

Payé grassement ,et qui m’a indiqué le contraire … »

 » Poursuivons.  »

Et c’est ce qu’il fit … et bien sûr, il plut à torrents.

Le notable trempé, rentra à la maison

Son épouse arborant une grossesse avancée

Fut très vite incommodée par l’odeur écoeurante de vieille conserve

Qu’il dégageait et fut prise de nausées

Furieux, il appela son fonctionnaire pour l’envoyer vers un repos forcé.

Il convoqua le paysan et lui offrit en plus de son hallebarde rutilante,

Avec laquelle il chassait cruellement,

Le poste de fonctionnaire, que le paysan refusa :

« Sir, je ne suis pas celui qui comprend quelque chose dans ces affaires de météo

Ni de climat, mais je sais que si les oreilles de mon âne sont baissées

Alors ça signifie qu’il va pleuvoir » !

 Et le notable sur le champ embaucha l’âne…

 C’est ainsi que commença la coutume de recruter des » bisounours »

Pour les postes de conseillers et fonctionnaires les mieux payés.

Des mots une histoire de Olivia Billington

 

Des mots, une histoire n°104 de Olivia Billington : Le simulacre de la bêtise!!!

Les mots pour la 104 ème de « Des mots, une histoires de Olivia Billington sont :

horloge – seconde – passer – temporalité – vraisemblance 

éviter – apparence – simulacre – digression – parenthèse

péché-mignon – succulent – gourmandise – dragée – bêtise

&&&&&

Je vais tout de suite placer la dragée haute

En vous parlant de l’acquisition du système de la temporalité!!!

En toute vraisemblance vous n’avez rien pigé, je vous rassure moi non plus.

Afin d’éviter toute digression, nous pourrions ouvrir une parenthèse

Et passer à la seconde et sans simulacre au sujet qui nous préoccupe :

La chronobiologie, une discipline scientifique

Etudiant l’organisation temporelle des êtres vivants.

Certains pensent que l’appétit vient en mangeant,

D’autres disent que la gourmandise est un vilain défaut

Et moi je dis que la bêtise vient en pensant,

Enfin ce n’est pas moi qui l’ai dit, c’est Jacques Pater

Moi je n’ai fait que le penser ce qui veut dire que je suis bête

Mais ne nous fions pas aux apparences 🙄

Ce qui nous amène à dire que nous sommes tous

Sous l’influence d’une horloge biologique.

La mienne est entrain de me dire qu’il est l’heure

De prendre un succulent café gourmand,

Ca tombe bien c’est mon péché-mignon

Mais elle me dit surtout d’arrêter de dire des conneries.

-dimdamdom-

Des mots une histoire de Olivia Billington

Je ne remercie pas la personne qui nous a imposé le mot « temporalité »

Mais au final je me suis bien amusée à pondre ce grand n’importe quoi!!! 😆

Des mots une histoire N°103 de Olivia Billington : Non mais A l’eau quoi!!!

Les mots de la 103ème « Des mots, une histoire » sont :

pirate – bateau – Bigoudène – crêpe – chignon – perle 

cristal – facette – prisme – polygone – soirée

crépuscule – déclin – fin – vigile

Le Capitaine Gwen Legall était un homme,

Qui ne montrait aucune peur face à ses ennemis.

Un jour, alors qu’ils avaient navigué de l’aube jusqu’au crépuscule ,

Il offrit à son équipage une soirée de détente bien méritée.

A l’intendance, une perle de Bigoudène

Portant la coiffe fixée sur un chignon bas

Leur prépara des crêpes et le cidre coula à flot.

L’ambiance battait son plein quand le vigile,

Du haut de son mât les alerta de l’approche d’un bateau pirate à babord!!!

Ni une ni deux le capitaine demanda qu’on lui prépare sa chemise rouge

Que le premier officier quelque peu incrédule lui apporta .

C’est dans une bataille sans merci

Que Gwen Legall mena au déclin l’ennemi.

Au lendemain, l’équipage se retrouvait sur le pont pour savourer cette victoire,

Le ciel était traversé par un arc en ciel reflètant les couleurs d’un prisme

A multiples facettes donnant à l’océan un aspect de cristal.

Le premier officier ne put s’empêcher de demander au capitaine,

La raison pour laquelle il voulut qu’on lui apporte sa chemise rouge.

Gwen Legall répondit que c’était pour éviter à l’équipage

De voir transparaître la couleur de son sang

 Ce qui en cas de blessure les aurait sans doute

Incité à ne plus se battre jusqu’à la fin.

Il n’avait pas fini de parler

Que le vigile les alerta de l’approche de plusieurs bateaux pirates

Qui les entouraient selon la forme caractéristique d’un polygone.

L’équipage regardait dans un silence horrifié et attendait les ordres du capitaine.

Gwen Legall regarda tranquillement les bateaux,

Dévisagea ensuite son premier officier et lui dit calmement :

Allez me chercher mon pantalon brun!

Des mots une histoire de Olivia Billington