Je m’inquiète!!!

Je participe….Et vous???

Aux écrivains, aux photographes ……

Les participations doivent parvenir avant le 30 juin, je sais c’est court …….

Mais pour la bonne cause …….

La marguerite des possibles :

Copié chez “Les anthologies éphémères

“(Article publié dans La Bibliothèque de Quichottine.)

C’est Azalaïs qui m’a soufflé ce titre….

Et, depuis, il trotte dans ma tête, fait son chemin.

Peut-on écrire à partir d’un simple titre ?

(Pas si “simple” ici, en fait, mais nous allons faire “comme si”,

Comme si tout était possible à partir d’une fleur

Que l’on effeuille différemment à chaque âge de notre vie.)

Alors, voilà, c’est mon défi pour notre prochaine anthologie éphémère…

Azalaïs, Polly et moi, dans le cadre de La Petite Fabrique d’Écriture,

Nous recevrons vos propositions de textes et d’images

Et nous composerons le recueil dont nous offrirons les bénéfices,

En notre nom à tous, pour qu’un enfant malade puisse aller au bout de son rêve.

Un enfant, ou davantage… tout dépendant du montant réuni par sa vente.

Dans un premier temps, je ne vous donne que deux contraintes.

Votre texte ne doit pas dépasser 4000 caractères, espaces compris,

Et les images seront en noir et blanc, ceci pour limiter le prix de l’ouvrage terminé.

(Une impression couleur double le prix de revient…

et nous sommes en temps de crise, hélas !)

Ensuite, nous affinerons peut-être la consigne, en fonction de vos envois.

Pour l’instant, il n’y a que cette marguerite qui comporterait plusieurs chapitres :

“un peu”, “beaucoup”, “passionnément”, “à la folie” et “pas du tout”.

Je vous demande de nous raconter vos “possibles”

Sous forme de conte, de courte nouvelle ou de poème.

Merci à tous ceux qui participeront à ce nouveau projet.

Merci à Azalaïs et Polly qui en assumeront la gestion avec moi.

J’espère de tout cœur qu’il aboutira.”

Et plus d’explications LA

Des mots, une histoire n°105 de Olivia Billington : Sale temps pour les fonctionnaires!!!

Pour la 105ème de « Des mots, une histoire » de Olivia Billington les mots sont :

arc-en-ciel – (bisounours) – hallebarde – fer – conserve – écoeurant – nausée 

grossesse – dépression – repos – météo – température – chaude – horizon

&&&&&

Par une chaude journée un notable voulait aller à la chasse.

Il appella son fonctionnaire météorologue

Et lui demanda de lui prédire les températures pour les heures suivantes.

Celui ci le rassura en lui affirmant dur comme fer

Qu’il pouvait aller tranquillement à la chasse,

Il n’y aurait pas de dépression

Tout au plus une petite averse suivie d’un arc en ciel.

Sur le chemin, le châtelain rencontra un paysan

Monté sur son âne qu’il appelait « Bisounours »,

Tout en se croisant le paysan dit  :

« Sir il vaut mieux que vous rebroussiez chemin

Car je vois à l’horizon de gros nuages annonçant

De grosses pluies dans peu de temps ».

Bien sûr, le notable continua en pensant :

« Comment ce type peut il mieux prédire le temps que mon spécialiste,

Payé grassement ,et qui m’a indiqué le contraire … »

 » Poursuivons.  »

Et c’est ce qu’il fit … et bien sûr, il plut à torrents.

Le notable trempé, rentra à la maison

Son épouse arborant une grossesse avancée

Fut très vite incommodée par l’odeur écoeurante de vieille conserve

Qu’il dégageait et fut prise de nausées

Furieux, il appela son fonctionnaire pour l’envoyer vers un repos forcé.

Il convoqua le paysan et lui offrit en plus de son hallebarde rutilante,

Avec laquelle il chassait cruellement,

Le poste de fonctionnaire, que le paysan refusa :

« Sir, je ne suis pas celui qui comprend quelque chose dans ces affaires de météo

Ni de climat, mais je sais que si les oreilles de mon âne sont baissées

Alors ça signifie qu’il va pleuvoir » !

 Et le notable sur le champ embaucha l’âne…

 C’est ainsi que commença la coutume de recruter des » bisounours »

Pour les postes de conseillers et fonctionnaires les mieux payés.

Des mots une histoire de Olivia Billington

 

Des mots, une histoire N°96 de Olivia Billington : Joyeuses Pâques!!!

Des mots une histoire de Olivia Billington

La liste des mots pour  « Des mots, une histoire n°96 de Olivia Billington est :

vénérable – noyer (arbre) – grisaille – théâtral – royaume 

malade – arriver – énigme – abhorrer

 

Si peu de monde cette fois au royaume de notre vénérable Olivia

Que je me suis dévouée.

Moi je suis malade et vous serait-ce la grisaille ?

J’aurais bien voulu arriver à vous pondre un joli petit texte théatral

Du genre :

« Si je devais me suicider un jour, je me pendrais à un noyer,

Ce serait mon dernier jeu de mot. »

C’est pas moi qui l’ai dit c’est Philippe Geluck!!!

J’ai toujours abhorré les gens qui ne citent pas leurs sources

Lorsqu’ils s’emparent d’un écrit qui ne leur appartient pas!!!

Voilà c’est fait, longtemps que ça me démangeait de le dire.

Et pour finir en beauté pourquoi pas une petite énigme!!!

Savez vous pourquoi il n’y a pas d »E » dans « LUSTUCRU »?

Parce qu’ils se sont tous cassés !!!

Je vous souhaite à toutes et tous d’excellentes fêtes de Pâques

Remplies de joie et de couleur!!!

Cette fois je prends la pause et pense à autre chose.

-dimdamdom-