Un jour peut-être … Métiers improbables

Allo la compagnie !!!

Oui je sais, je ne suis pas très présente ici

pas plus qu’ailleurs je vous rassure.

Ma vie hélas n’est pas un long fleuve tranquille

je crois bien que tout fout le camp.

Je ne vais pas vous l’étaler ici, à quoi bon

alors je vais vous parler d’un projet qui m’a tenu très à coeur.

Connaissez-vous Quichottine et ses Anthologies Ephémères

Certainement que oui, tout le monde en parle ici et ailleurs.

A vous qui passez ici par hasard, je vous explique …

Pour cette sixième année consécutive, Quichottine

nous convie aux Anthologies Ephémères qui sont des recueils

dont les bénéfices sont reversés intégralement

à l’association Rêves.

Nous avons été 108 auteures et auteurs à partager nos possibles

pour apporter un peu de bonheur à des enfants malades.

Il n’est certes pas trop tard pour vous le procurer et ainsi

contribuer à l’association Rêves.

Vous trouverez tous les renseignement ici

Voici ma participation en toute simplicité …

Pour devenir écrivain, il faut ….

Des points, des virgules, un stylo ou un clavier,

un dictionnaire ou même une encyclopédie en ligne,

un peu d’imagination, beaucoup d’inspiration.

Enfin,  créer un personnage en lui donnant un nom,

une personnalité et un rôle auxquels on peut se substituer.

Ici mon héroïne se prénomme Gül et voici ce qu’on dit d’elle  :

<< Elle aime la recherche, l’analyse, dans un contexte de calme et de tranquillité.

Tout ce qui est original et d’avant-garde l’attire.

Le domaine sentimental n’est pas toujours simple pour elle.

Gül est souvent déconcertante et insaisissable, car elle tend à réprimer fortement

ses sentiments et passe souvent pour beaucoup plus insensible et froide

qu’elle ne l’est en réalité.

Elle éprouve le sentiment fréquent d’être incomprise. Sélective, elle préfère

encore vivre seule que d’être mal accompagnée. Aussi peut-elle connaître un célibat

plus ou moins prolongé ou suivre une route plus indépendante ou moins conformiste >>

 

Et voilà mon ébauche …

<< C’était un de ces matins de printemps je me levais comme d’habitude … virgule,

avec une certaine lassitude …. point à la ligne. >>

Je me sentais déjà au réveil, littéralement épuisée :  j’avais passé ma nuit

à préparer ma promotion pour le prix Goncourt pour lequel j’étais nominée.

L’histoire de mon roman était celle de la mobilisation d’un village victime

d’une jettatura pleine d’extravagance, qui semait la panique  en jetant

de mauvais sorts sur ceux qui ne respectaient pas une tradition ancestrale

interdisant de copuler avant le mariage.

Je me dirigeais vers le balcon,  telle une héroïne en proie d’une grande solitude.

J’ouvrais la fenêtre et,  en voyant mon jardin à l’état sauvage,  je ressentis

un léger tremblement. Il fallait que je me ressaisisse au plus vite.

Soudain je fus prise d’un vertige. Il faisait déjà bien chaud pour la saison,

quelques odeurs de cochon,  venant de la porcherie d’à côté,

me donnaient la nausée.

Les aboiements rauques des chiens du voisinage provoquaient une telle cacophonie

que,  dans un moment d’égarement,  je basculais lourdement par dessus la balustrade.

J’ouvrais les yeux, j’avais un léger goût amer dans la bouche.

Un cycliste,   voyant ma détresse, vint soigner avec beaucoup

de dévotion la petite blessure que je m’étais faite à la tête.

Il voulut ensuite,  tel un prince charmant,  me déposer un doux baiser sur les lèvres.

Ma réaction fut si brusque qu’il repartit bredouille… Ah!  le pauvre garçon!

Soudain,  un grésillement sur l’écran de mon ordinateur me rappela

à l’ordre … ou peut-être était-ce cette jettatura ….

Quoi qu’il en soit,   dans moins d’une heure je passe mon oral

et j’espère recevoir cette signature qui,  à défaut d’obtenir le prix Goncourt,

me permettra de devenir l’écrivaine qui sommeille en moi.

-dimdamdom-

 

Je tiens à souligner, le professionnalisme de Quichottine

qui s’est chargée de la correction et la mise en page de chacun de nos textes.

Un tout grand merci à elle.

 

 

 

7 réflexions sur « Un jour peut-être … Métiers improbables »

  1. Coucou Dômi.
    J’ai beaucoup aimé ta participation sur les pages 198/199.
    Ce livre est génial et certainement le plus abouti de tous.
    Bises et bon weekend du 14 juillet

  2. Super Domi, moi aussi, j’ai une petite touche de mots sur ce recueil que j’ai acheté pour un rêve d’ enfants malades. Je ne suis que très peu présente moi aussi ( trop de soucis et plein d’activités en dehors ( pour éviter d’y penser de trop) Bises

  3. super Domi… je ne vyoais pas Quichottine ainsi perchée tel le Baron de Calvino
    ce recueil est super et déjà 2 rêves de réalisés
    je te souhaite un été pas trop… enfin moins… avec un petit peu de répit
    je t’embrasse bien amicalement

  4. La douce rêveuse perchée … ou toi prête à basculer pour te faire relever par un gentil cycliste ? (le pauvre !)
    Tu as su te dépasser pour mettre ta touche dans ce livre.

    Je rigolais en lisant car j’imaginais une future bachelière en lettres.
    Au fait, l’a-t-elle eue cette signature ?

    Un peu de répit avec ta santé ?
    Bisous Domi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.