Une journée particulière …

Pour ce défi 254 chez les Croqueurs de Môts

 Jeanne Fadosi, nous demandait ceci :

– Essayons de faire abstraction du vécu de ces deux dernières années

pour écrire un texte de quelques lignes en prose ou en vers (libres ou pas)

dans lequel nous nous projetons dans cet avenir proche.

Rêvons un peu, beaucoup, passionnément !

Pour les jeudis poésies :

1er jeudi 30 septembre, une journée ordinaire (la suite des jours ou le quotidien)

2eme jeudi 7 octobre, une journée particulière (un événement exceptionnel, un changement de vie …)

Ayant vécu une semaine particulière j’ai fait du deux en un

pour vous écrire ces quelques lignes …

Ce matin un peu barbouillé

Direction les cabinets

Un peu patraque

Je quitte la baraque

Je me mets en piste

Direction le dentiste

Un peu mal au coeur

Direction le docteur

Un peu coincé

Direction le kiné

Un peu indécis

Direction le psy

Un peu ruiné

Direction le banquier

Le facteur qui m’accoste

Direction la poste

Ma voiture hors piste

Direction le garagiste

Mon chien me fout les nerfs

Direction le vétérinaire

J’aimerais demain au réveil

Pouvoir reprendre la direction du soleil

Et prendre rendez-vous avec vous ….

Rien qu’avec vous!

 -dimdamdom-

 … Un peu mal au coeur

Direction le docteur …

Voici le récit de ma journée particulière, c’était mardi ;

 

A force de subir de mon coeur trop de turbulences

De ne plus vouloir être transportée en ambulance

Au service des urgences

J’ai fini par accepter de passer une journée …

une nuit si affinité

Chez monsieur le docteur

Qui m’a examinée en profondeur.

Docteur Tachyc a dit :

Nous allons provoquer la tachycardie

Et si avec un peu de chance le coeur s’emballe

On stoppera illico sa folle cavale.

Avant de rentrer dans le bloc

On m’abandonne dans un couloir à côté des stocks

Où chacun vient puiser seringues, baxters

Alèses, aiguilles et cathéters.

Je sais même ce qu’ils auront au menu à midi

Je vois défiler les infirmières avec salade, tomates et radis

Je sanglote , je grelotte

J’ai les nerfs en pelote .

Et voilà que tout s’accélère

On me fait entrer dans la salle inhospitalière.

On m’endort, je m’endors

On me réveille, je me réveille ..

Je sors de ma torpeur

Arrive un docteur

Qui me dit que tout s’est bien passé

Que le mal à été enrayé.

Ma joie je partage

Avec mon entourage

Et voilà que revient le docteur

Pour me dire qu’il y a erreur …

Rien ne s’est passé

Comme je l’avais espéré

Votre coeur continuera à s’emballer

Il faudra juste continuer à le surveiller.

C’est comme si on m’avait annoncé :

Votre amputation s’est bien passée

Sauf qu’on s’est trompé de côté 🤔🤔🤔

-dimdamdom-

13 réflexions sur « Une journée particulière … »

  1. Je comprends ta ďéception et ton inquiétude . Il aurait dû te prévenir avant que c’était une tentative qui pouvait ne pas fonctionner. C’est incroyable. J’ai aimé ton poème comme tout ce que tu écris. Bises.

  2. Ou vas tu rechercher tout cela..tu es douée
    Mais c’est tellement vrai.. enfin ne nous plaignons pas.. ne nous moquons pas non plus.. On pourrait en avoir besoin !
    Je t’embrasse ma chère Domi.. Tu as le bonjour de mes amis.. Christiane et Cie (nous avons rejoué la même opération.. mais tu n’es pas venue !! Dommage !)
    Bisous

    • Non non , c’est bien du vécu hélas!
      C’est ce qu’on appelle un coup dans l’eau. Cela dit je savais qu’il y avait 10% de probabilité que cela ne fonctionnerait pas. Ce n’est pas tant ça qui m’a énervée, c’est ce jeune médecin qui fait croire que l’opération s’est déroulée comme prévue et qu’ils ont fait un essai en induisant une tachycardie et que c’était une réussite, or ils n’ont pas réussi à induire la tachycardie du coup pas d’ablation. Alors soit il s’est trompé de patient, soit il a menti… c’est impardonnable!

  3. je compatis Domi fréquentant trop les hôpitaux depuis 4 ans pour mon homme…on essaye le protocole et 14 mois plus tard pas d’effets on essaye une chimio quelques semaine s plus tard pas d’effets …euh voici une pilule mais il faut la surveiller toutes les semaines… ON attend ON verra …oncologue peut-être …psychologue ZERO !
    (perso sans être un génie j’avais bien vu qu’au bout de 4 mois le protocole laissait le cancer en paix !)

  4. Ouille ! Un marathon qui laisse sur le flanc joliment raconté ! Pas évident de passer sa vie chez les toubibs…. Il faut une patience à toute épreuve et un mental d’acier…. sinon, c’est tout droit chez le psy !!!!
    Merci Domi et prends….. bien soin de toi….
    Gros bisous

  5. Une journée à effacer et pourtant elle a bien existé….
    Bon courage pour la suite, étant donné les circonstances, j’ose à peine dire de tout cœur avec toi …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.