Femme, femme, femme…

 

Pour ce nouveau défi chez les Croqueurs de Môts

c’est Martine (Quai des Rimes) qui s’y colle.

Voilà ce qu’elle propose pour le premier jeudi poésie :

Portrait d’un homme ou d’une femme (célèbre ou pas) ou un autoportrait

Ici j’ai écrit ce petit poème en hommage à toutes les femmes de ce monde

trop souvent bafouées dans leur chair et leurs pensées.

Mes potes

Disent que je suis hot

Les hommes

Disent que je suis bonne

Mes copines

Disent que je suis coquine

Certains

Disent que j’ai de beaux seins

Les malotrus

Disent que j’ai un beau cul

Voilà notre drame

A nous les femmes

Avoir de beaux atours

N’est pas un tout

Je n’ai rien trouvé de mieux

A répondre à ces messieurs

Que je suis femme

Dotée avant tout de mon âme

-dimdamdom-

Une journée particulière …

Pour ce défi 254 chez les Croqueurs de Môts

 Jeanne Fadosi, nous demandait ceci :

– Essayons de faire abstraction du vécu de ces deux dernières années

pour écrire un texte de quelques lignes en prose ou en vers (libres ou pas)

dans lequel nous nous projetons dans cet avenir proche.

Rêvons un peu, beaucoup, passionnément !

Pour les jeudis poésies :

1er jeudi 30 septembre, une journée ordinaire (la suite des jours ou le quotidien)

2eme jeudi 7 octobre, une journée particulière (un événement exceptionnel, un changement de vie …)

Ayant vécu une semaine particulière j’ai fait du deux en un

pour vous écrire ces quelques lignes …

Ce matin un peu barbouillé

Direction les cabinets

Un peu patraque

Je quitte la baraque

Je me mets en piste

Direction le dentiste

Un peu mal au coeur

Direction le docteur

Un peu coincé

Direction le kiné

Un peu indécis

Direction le psy

Un peu ruiné

Direction le banquier

Le facteur qui m’accoste

Direction la poste

Ma voiture hors piste

Direction le garagiste

Mon chien me fout les nerfs

Direction le vétérinaire

J’aimerais demain au réveil

Pouvoir reprendre la direction du soleil

Et prendre rendez-vous avec vous ….

Rien qu’avec vous!

 -dimdamdom-

 … Un peu mal au coeur

Direction le docteur …

Voici le récit de ma journée particulière, c’était mardi ;

 

A force de subir de mon coeur trop de turbulences

De ne plus vouloir être transportée en ambulance

Au service des urgences

J’ai fini par accepter de passer une journée …

une nuit si affinité

Chez monsieur le docteur

Qui m’a examinée en profondeur.

Docteur Tachyc a dit :

Nous allons provoquer la tachycardie

Et si avec un peu de chance le coeur s’emballe

On stoppera illico sa folle cavale.

Avant de rentrer dans le bloc

On m’abandonne dans un couloir à côté des stocks

Où chacun vient puiser seringues, baxters

Alèses, aiguilles et cathéters.

Je sais même ce qu’ils auront au menu à midi

Je vois défiler les infirmières avec salade, tomates et radis

Je sanglote , je grelotte

J’ai les nerfs en pelote .

Et voilà que tout s’accélère

On me fait entrer dans la salle inhospitalière.

On m’endort, je m’endors

On me réveille, je me réveille ..

Je sors de ma torpeur

Arrive un docteur

Qui me dit que tout s’est bien passé

Que le mal à été enrayé.

Ma joie je partage

Avec mon entourage

Et voilà que revient le docteur

Pour me dire qu’il y a erreur …

Rien ne s’est passé

Comme je l’avais espéré

Votre coeur continuera à s’emballer

Il faudra juste continuer à le surveiller.

C’est comme si on m’avait annoncé :

Votre amputation s’est bien passée

Sauf qu’on s’est trompé de côté 🤔🤔🤔

-dimdamdom-

Des moments ordinaires devenus extraordinaires

Pour ce jeudi poésie du défi 254 chez les Croqueurs de Môts

mené par Jeanne Fadosi , j’ai pris du retard et pour cause …

Jeanne nous demandait de raconter une journée ordinaire

et après celle que je venais de passer j’ai eu bien du mal

à être sereinement dans le sujet.

Voici tout de même ma petite participation.

Il y a des journées ordinaires

Qu’on attend, qu’on espère

Sans tension ni horaire.

Mais trop souvent c’est la galère…

Alors le soir quand je pose mes valises

Je sors quelques clichés que j’immortalise

.😍