“Beau chemin n’est jamais long.”

Un matin la nana

De son lit se leva

Avec dans la tête

Ce refrain qui l’entête

“Tout quitter

Mais tout emporter”

Oui mais le pourrait-elle?

On a tant besoin d’elle

Enfin c’est ce qu’elle croit

Et son tourment elle accroit

A force d’avoir pitié

Du rêve elle revient à la réalité

Et demain elle sera toujours là

A se demander ce qu’elle fait encore là.

Ne serait-il pas mieux de tout quitter

Sans rien emporter…

-dimdamdom-

Ca c’était il y a longtemps, aujourd’hui place à la sérénité.

Pour clore sa quinzaine, chez les Croqueurs de Môts,

Zaza nous demandait juste un petit poème concernant

nos futures vacances d’été…

Il y a un moment dans la vie où l’on se retrouve à la croisée des chemins.

Les choix qu’on fait à ce moment là peuvent déterminer tout le restant de notre vie.

Bien sûr face à l’inconnu, la plupart d’entre nous préfèrent faire demi-tour.

En passant par Vézelay,  carrefour des chemins de Compostelle,

cela m’a permis de concrétiser ce que représente vraiment le Chemin.

J’étais déjà partie en 2017,dans des conditions très difficiles,

j’avais parcouru 190 km, de Tournai à Reims.

Le Chemin m’a appris, l’humilité, m’a redonné la confiance et l’estime de soi,

la force et le courage.

J’espère pouvoir partir début juin et cette fois, le plus loin possible,

si possible, jusqu’au bout….

De Blaregnies  en Belgique à Compostelle, soit 2600 km

J’ai une pensée toute particulière pour Jeanne et Michel (75 ans)

que je devais retrouver sur leur Chemin de Compostelle.

La malchance a fait qu’ils ont dû renoncer à poursuivre leur pèlerinage,

mais je leur décerne la médaille du mérite.

Ils étaient partis de Belgique (Blaregnies) le 26 mars

dans l’intention de rejoindre Compostelle.

Ils se sont arrêtés pour force majeure le 14 avril après 500km.

Il faut savoir qu’ils l’ont fait déjà trois fois.

Ce sont eux qui m’ont décidé à repartir,

malgré le stress qui m’envahit, j’ai hâte d’y être.

Je communiquerai avec vous via les moyens de communication

à ma disposition.

A très bientôt.

Une cagnotte sera ouverte, pour une association

qui vient en aide à l’Ukraine !

 

11 réflexions sur « “Beau chemin n’est jamais long.” »

  1. Ce chemin ne passe pas par chez moi dommage je t’aurai offert l’hospitalité…j’admire ta ténacité Domi c’est un long chemin que l’on fait par étapes au fil des ans.
    ici le changement de cap sera avec la prévision d’un déménagement pour les années à venir un long chemin aussi à faire dans la tête
    je t’embrasse

  2. C’est courageux. Le chemin est parsemé de merveilles, c’est un lieu de vie qui se déroule et nous couvre de bienfaits, c’est dommage quand il faut abandonner mais à l’impossible nul n’est tenu?
    Ici entre Gers, voie toulousaine, Landes et Pyrénées il ne passe pas très loin, pourquoi pas un coucou ?
    Bonne route Dômi

  3. Ce n’est pas une mince affaire tous ces kilomètres mais je sais que tu as le peps pour cela . Un seul impératif prendre bien soin de ses pieds.
    Je me demandais si tu passais par la Haute Loire , en ce cas un coucou à Epiceas s’impose , je sais qu’il accueille des marcheurs de Compostelle
    Bon premier mai Domi
    Bises

  4. J’ai toujours rêvé de faire ce chemin un jour et puis la vie en a décidé autrement; mais je n’ai pas dit mon dernier mot. Bon courage pour ton projet, j’espère que tu iras loin! Bise

  5. Un projet qui t’apportera beaucoup avec ses difficultés. Bien tu les vivras et les traverseras.
    Ton amour des autres est un grand plus.
    Après tout ce ne sont pas les kilomètres mais le chemin qui compte.
    Fais en fonction de toi, du temps, des possibilités. Je penserai à toi . Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.