Des mots une histoire de Olivia Billington n°95 : Résurrection!!!

Les mots pour « Des mots, une histoire n°95 de Olivia Billington sont :

célèbre – attention – redoubler – bovin – apparaître – morceau – rigueur 

opinion – force – mollet – notamment – intolérable – souhaiter

 

Me voilà le regard glauque et bovin

De celle qui a abusé de mauvais vin

Triste et funèbre

Sautera, sautera pas du haut de ce pont célèbre

Au moment ou la chute s’amorce

Je perds toute force

Une douleur intolérable dans le mollet

Comme si on m’enfonçait un tolet

En un instant je revenais sur mes positions

Et me mis à redoubler d’attention

Notamment avec mon corps

Qui avec rigueur m’empêchait de sauter dans le décor

Et pour la première fois je sentis apparaître

En moi ce que l’on appelle le trouillomètre

Plus question de me jeter du haut de ce pont

Je revenais enfin à la raison

De cette vie qui ne m’avait pas fait de cadeaux

Je recollais les morceaux

La veille de mon entrée aux urgences

De la clinique Notre Dame de Bonne Espérance

A mon boulot j’avais tenté de soumettre une opinion

Concernant la politique drastique que nous imposait notre patron

Très en colère il me dirigea sans préavis

Vers la porte de la sortie

Je me souviens maintenant pourquoi hier

J’ai souhaité me jeter du haut du pont Saint Pierre

-dimdamdom-

Des mots une histoire de Olivia Billington

29 réflexions sur « Des mots une histoire de Olivia Billington n°95 : Résurrection!!! »

  1. Bonjour Dim… fiction ou réalité, un patron à la con ne vaut pas qu’on lui sacrifie sa vie en prime ! Nan mais… Clin d’oeil de jill… Bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz m’dame !

  2. Bonjour mon amie Domi, contente que ça aille mieux♥♥♥♥

    Tu sais quoi, ce matin j’ai du mal à me réveiller, alors le café c’est tout de suite, sinon mes yeux vont se refermer.

    Il faut dire que le week end pour moi commence le vendredi, alors même si je m’endors dans tes commentaires, pas grave. Tu me laisseras dormir d’accord ?

    Hi Hi ! Je t’aime bien tu sais, surtout si tu ne fais pas de bruit… et aussi si tu as une belle couette bien chaude, et même sans vouloir abuser, quelques croissants à mon réveil, ben quoi, c’est ça aussi l’amitié Hi Hi !!

    Allez je plaisante, passe une belle journée et bon courage à toi.

    Ton amie zzzzzzzzzzzzz Lolli 😉

  3. Heureusement que tu n’as pas sauté Domi, égoïstement, que ferions-nous sans toi ? (rires)
    Ton histoire se tient, et dire qu’il y en a qui se tue au et pour le boulot !
    Plein de bises.

  4. Bon sang tu met combien de temps a rédiger tes texte car c’est toujours drôlement bien trouvé!!!!!!
    Ni patron ni homme ni femme ne mérite que l’on………..mais va faire entendre raison a quelqu’un au fond du trou! Bisousssssss (pour remonter le trou rire)

  5. Eh bien dis donc c’est ce qu’on appelle une fin expéditive. Ah les contraintes d’écriture nous amènent parfois sur des chemins imprévus. C’est comme ça. Et c’est tant mieux ! Bon week end.

  6. Coucou, j’aime beaucoup ton site. Tu as les mots qu’il faut, simple mais percutant ! Je suis très contente de faire partie de la communauté des Nulles. Bon week, pluvieux chez nous 🙁
    Gros bizous

  7. Alors quoi? Domi avec des idées noires? Je n’en reviens pas. Mais quand même t’avais choisi le pont saint Pierre pour être en lien direct avec le Paradis. A la fin t’as eu raison: mieux vaut l’enfer sur terre que le Paradis au ciel tout de suite. Pour celui-là on a toujours le temps et il nous en faut beaucoup pour continuer à faire nos bêtises et surtout… en rire bien fort!
    Amitié
    Antonio

  8. Bonsoir Domi

    Admirablement bien tourné, bien qu’un peu triste de réalité, mais ton humour l’emporte toujours sur les aléas que nous réserve la vie.

    C’est dommage, je ne trouve pas ton article sur la lettre D?

    Je te remercie de ton passage chez moi et de ton commentaire qui m’a rempli de joie.

    Bisous et douce nuit

    Le Noctamplume

  9. Salut Domi…sauter parce que virée par le patron ? Mais ne vaut-il pas mieux faire une virée et se faire sauter par le patron ? Non…bon alors sauter sur le patron et le virer ? Bon alors Faire sauter le patron puis virer en prison…au moins tu es nourrie, logée, blanchie…que demande le peuple…Bises bises Domi, à bientôt

  10. Un poème qui raconte avec légèreté une scène plutôt tragique. Toi, tu cherches à nous déstabiliser 🙂
    Il n’empêche que le thème est d’actualité et que c’est très triste d’en arriver là parce qu’il y a des gens qui n’ont pas d’états d’âme dans le boulot et que pour eux, les autres ne sont que des pantins.

    • Merci pour ton commentaire très pertinent!!! Une histoire vécue pour moi, mais que j’ai tournée en fiction, car vois-tu il en faut beaucoup plus que ça pour me déstabiliser au point de me faire basculer dans le vide!!! Cela m’a couté tout au plus 6 mois de dépression au frais du patron mdr!!!
      Bisous et bon week-end!!!
      Domi.

  11. Bonjour dominique,
    Dur dur, cet exercice et je ne me sens pas encore prète à l’affronter… Par contre, j’ai préparé un article pour le défi du E, qui paraitra demain…
    Bisous

  12. Bonjour Domi

    Un dimanche pas vraiment bleu et pas vraiment chaud.
    Allez je ne vais pas t’embêter avec le temps, la météo
    le fait bien assez pour nous.

    J’espère que tu trouveras un peu de soleil au fond du coeur
    de ceux qui t’entourent.
    Moi c’est déjà fait, et ça illumine ma journée, merci à toi.

    Mon café, mon sourire et mon amitié .

    Bisous

  13. Bonjour Domi
    Juste l’occasion de sauter le pas (mais pas le parapet) pour transformer les mots en histoire !
    Ouf !
    Bises dominicales !

  14. soit j’ai rien vu passer (pas étonannt de ma part) soit suis complètement a coté de la plauqe (ça aussi) alors on passe au E pour jeudi ou pas? Bises

  15. Coucou Domi
    Pas si mal ! Pas évident de composer une histoire avec des mots imposés.
    Merci d’être passée via Evy.
    Je vais aller voir ton blog de poésie

    Chamitiés du mercredi
    A bientôt !

    Béa kimcat

  16. Sauter d’un pont et ne se fouler que la cheville et recommencer, c’est décousu, mais j’ai compris et le prochain mot ou les prochains s’il y en a plusieurs je me lance, je ne ferai pas mieux ni pire, parce que pour juger faut pratiquer, et ce n’est pas toujours évident., je lis plus haut par
    errances, que demain jeudi c’était le « E » . Oh! j’ai lu ta réponse en jaune et je comprends mieux.
    Difficile de raconter sa propre histoire, en ayant l’air de rien. Je ne peux pas ouvrir mon ordi demain matin j’ai une amie qui vient m’aider à néttoyer les fenêtre et à faire ma bibliothèque.
    J’ouvrirai l’ordi vers 14h.
    Bisous Domi, et je compte sur l’explication. Josette la néophite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.