Des mots, une histoire pour Olivia Billington!!!N°61 Nain porte quoi!!!

http://i39.tinypic.com/27wt3t0.jpg

 

Les mots imposés pour l’édition 61 de Des mots, une histoire sont :

hiberner – sentiment – tendresse – cachette – étagère – indécis

– traîner – émanation – garnements – manque – spinalien – béant

– désorienté – interdit – nocturne – caricature – caractère – banalisé

– dosage – bleu – isoloir – enquêter – lointain – épaule

– train – repartir – voyage

 

Ce matin après une nuit un peu agitée

Je me dirigeais comme à mon habitude

Vers la fenêtre, pour regarder le ciel.

Pour une fois il était bleu azur

Mais je savais qu’en ouvrant cette fenêtre

Je risquais de m’enfouir sous la couette

Afin d’hiberner encore pour quelques temps

Tant les températures étaient encore fraîches

Pour cette saison pourtant déjà bien avancée.

En bas de ma rue,

Je distinguais quelques garnements

En manque de tendresse

Sortis de leur cachette nocturne

Qui avaient passé leur nuit à traîner

De bar en bar.

Au loin des émanations de fumées bleutées

Sortaient du trou béant d’une énorme cheminée

De la centrale nucléaire de Cattenom

Située en bordure d’un massif spinalien.

Un spectacle banalisé depuis bien longtemps

Pourtant depuis LA CATASTROPHE

Je ne peux m’empêcher d’avoir un sentiment de crainte

Par rapport à ce qui pourrait se passer

S’il y avait la moindre secousse.

Pourtant je ne suis pas de caractère alarmiste

Je pense même être doté d’un solide dosage de bon sens.

Subitement, derrière mon épaule, la radio sur l’étagère

Se mit à fanfaronner .

Ciel j’avais oublié, que j’avais un train à prendre

Pour repartir en voyage d’affaire.

Mais avant il me fallait passer à l’isoloir

Je me sentais désorienté et indécis

Sans doute par rapport au spectacle

Que j’ai vu ce matin là du haut de ma fenêtre

Il fallait faire un choix

Rien n’est interdit

Mais surtout évitons

De voter nain porte quoi!!!

-dimdamdom-

Je participe au jeu de l’alphabet

sur l’Annuaire pour les Nuls

33 réflexions sur « Des mots, une histoire pour Olivia Billington!!!N°61 Nain porte quoi!!! »

  1. C’est un exercie trop dur pour moi !

     

    Mais où tu as trouvé cette chanson …mdr…. ! Tu as le chic pour mettre des chansons qui restent toute la journée dans la tête toi !

     

    Ah, revoila le soleil, comme tu n’as pas voulu mon ciel noir et mon déluge, tu n’auras pas mon soleil non plus.

     

    Gros bisous

  2. un texte original !!  bravo !
    je participais au début —
    fait gaffe quand il va donner le droit de voter aux étrangers de ne pas te retrouver en nikab-
    une france d’assistés — prendre à ceux qui travaillent pour ceux qui ne font rien-
    facile !! 
    bisous !!

  3. COUCOU DOM

    JE SUIS DESOLE MAIS EN CE MOMENT J AI TRES PEU DE TEMPS A CONSACRER A LA BLOGGOSPHERE

    CA NE M EMPECHE PAS DE PENSER A MES AMIES ET AMIS INTERNAUTES

    GROS BISOUS DOM

  4. Quelle imagination, chère Domi !

    Si je devais faire cet exercice, il me semble que j’y passerais beaucoup de temps, surtout pour arriver à donner un sens général cohérent. Donc, bravo.

    Bises et bonne journée.

    (je vais voter pour toi, sans laisser de com)

     

  5. La scène se passe vraiment non loin de chez moi dis donc. De mon côté je vois parfois la « fumée » blanche s’échappant des tours de la centrale…joignant directement les nuages juste au-dessus… Un simple ascenseur pour les nuages cette centrale ? Si seulement ! Bravo pour ton texte en tout cas !

    Coincoins de l’autre côté

  6. Tu ne vas pas me dire que je vote « nain porte quoi » si je vote pour toi, dis ?

    ton texte me plais beaucoup. Et j’espère que tu ne vas pas rester dans ta « cachette nocturne » mais que tu ne vas pas non plus partir trop loin, ou alors il faudra tout nous raconter.

  7. Bonjour Domi,

    Toujours aussi Gai chez-toi…Je suis de moins en moins sur l’ordi..Donc sur la blogosphère….

    Je suis  sur Facebook..Merci des renseigenements

    Merci

    Bises

    Patrick

  8. Je ne savais pas que tu étais d’origine lorraine , Cattenom a beau être à 40 km de Metz il n’est pas difficile de voir les fumées blanches s’échapper de ses quatre aéroréfrigérants il suffit juste de s’élever un peu sur St Julien les Metz . C’est vrai que parfois lorsque certains incidents sont signalés nous n’osons pas pensé à ce qui se passerait si …
    Bravo pour ce défi bien relevé .
    Bonne soirée
    Bisous

Répondre à Aurore Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.