Ils ….

apres-la-separation

Ils…

 

Ils sont arrivés seuls, chacun de leur côté,

Sont assis sans un mot sur le banc d’invités…

Pas même un regard de regret échangé,

Séparés sur ce banc …avant d’être jugé.

 

Chacun porte sa vie, ses amours abrogés,

L’un sera soulagé, l’autre endommagé…

Les naufragés du temps aux sentiments usés

Emplis d’amertume, les cœurs désabusés.

 

Très vite convoqués au jugement dernier

De l’amour braconnier, toujours excommunié,

Le verdict est rendu, liberté retrouvée

Sans larme, sans cri, personne pour entraver.

 

Choisir la paix, préférer la solitude

A une vie de cris et de lassitude,

Clôturer le chapitre, choisir son destin

Mettre ses sentiments en joli ballotin.

 

Cela reste un échec qui vous brise le cœur

Laissant des traces de chagrin et de rancœur…

Il faut juste savoir ce que l’on veut vraiment

Et laisser de côté tous les ressentiments.

 

Presque au bout du chemin, ne gâchons plus le temps,

Profitons des saisons, savourons le printemps…

La moindre fleur des champs, la goutte de rosée

Consoleront toujours les illusions brisées.

 

Saint-Apollinaire, le 13 Juin 2015

Brigitisis

Un blog que je vous invite à découvrir en passant par le lien ci-dessus.

croqueurs

Pour ce défi 175 Jeanne Fadosi nous a dit pas d’actualité

Alors j’ai un peu triché en vous apportant ce poème qui est hélas d’actualité pour moi.

asphodèle-150x150

Il y a bien longtemps que je n’ai pas participé à la poésie du jeudi

chez Asphodèle, je vais aller lui faire un petit coucou

et lui demander si elle m’accepte encore, vu mon éternel retard 🙂

 

21 réflexions au sujet de « Ils …. »

  1. Bah tu vois, je passais te lire et je tombe sur ce poème doux-amer, c’est fort non ??? 😆 Je suis désolée qu’il soit d’actualité pour toi mais … il faut que ça se passe, bisous Domi ! 😥 🙂

    • Ca alors, je viens de passer chez toi 😉
      Merci pour ton passage ici, comme quoi l’amitié c’est comme la bicyclette ça ne s’oublie pas 🙂
      Bisous Miss Aspho 🙂

  2. Tu as raison, profite de ta liberté retrouvée, tu verras comme elle précieuse.
    Je remarque une fois de plus que c’est dans la douleur que s’écrivent les plus belles choses … mais ce n’est pas une raison pour réitérer la chose ! Alors remets-toi en selle et en avant ! Regarde devant toi, de toute manière les chevaux n’ont pas de rétroviseur !
    Bisous ma Domi … (bon, je peux aller me coucher maintenant ? 😆 😆 😆 😉 )

  3. Hello Domi
    Le retour !
    Impossible de lire le poème avec la musique, même si j’aime assez la chanteuse !
    Et pourtant, il a l’air sympa et profond. Je mets mes sentiments dans un ballotin, un peu sur la même longueur d’onde que l’Ami Edualc.
    Ouf, la musique s’est arrêtée…
    Après lecture et les commentaires, je comprends tout mieux.
    Que dire… car je n’ai plus du tout envie de plaisanter.
    Là encore, il faut laisser du temps au temps…
    Bon courage et gros bisous

  4. Difficile à vivre ces moments de rupture et jamais facile de refermer la porte pour regarder devant mais pour se reconstruire il faut regarder devant et laisser le temps au temps pour cicatriser. Une grande intensité dans ton texte, une belle manière de mettre en mots tes ressentis… Ecrire tout c’est déjà faire le pas …Evidemment on rit et on rira encore comme des enfants mais pas tout à fait comme avant ” Bisous. chloé

  5. entre gens normaux c’est la meilleure solution parfois…mais quand l’un (e) veut trop tirer la couverture, rajoute au fil des jours de l’huile sur le feu et manipule un petit enfant…quelle tristesse

  6. Un trè beau poème. Tu dis que, pour toi, c’est d’actualité et il fallait que cela arrive. Mais, j’ai l’impression de voir plus loin, ou que toi, tu sens plus loin : la cage s’est ouverte.
    Bonne soirée Domi
    Bisous

  7. Florence – Testé pour vous
    Coucou Domi…Je passais voir comment tu allais…et bof hein ? Mais allez, tu tiens le bon bout…euh…l’expression est peut-être mal choisie…quoique ! 😉 😉
    Je te fais une grosse bise et à très bientôt…je repars demain, alors si je peux te tél 😉

  8. Moi aussi j’ai du retard, Domi, à venir te lire, ainsi que les autres. Je te “vois” quand même sur facebook, je sais combien ta rupture de vie pour une nouvelle est dure et qu’une blessure persiste. Gros bisous.
    😛

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.